Kurt Caselli Dakar 2013
Kurt Caselli Dakar 2013

L’Américain Kurt Caselli décrit son Dakar 2013 comme « long, amusant et unique » L’ambassadeur de la marque USWE s’est bel et bien jeté dans le grand bain lors cette édition, en étant choisi comme remplaçant de Marc Coma. N’ayant aucune expérience préalable du Dakar, avec seulement deux semaines pour se préparer, et n’ayant jamais vu, et encore moins utilisé, un road book, Kurt a pris le départ de la course de moto TT parmi les plus difficiles et a remporté deux victoires d’étape (31e place finale).

Kurt Caselli Dakar 2013
Kurt Caselli Dakar 2013

Le Dakar est une épreuve très spéciale. Comment s’est passé votre premier Dakar comparé à vos autres expériences de la compétition ?
Kurt: « Le Dakar est à un niveau complètement différent de tout ce que j’ai jamais connu. C’est vraiment différent de tout le reste. La logistique et l’organisation qui sont derrière tout sont très impressionnants et cela donne le sentiment de prendre part à quelque chose d’aussi grand que les Jeux olympiques. J’ai été très impressionné par l’organisation et combien l’assistance médicale était facilement accessible pour tout le monde. »

Vous avez été choisi comme le pilote remplaçant de Marc Coma. Quand et comment avez-vous appris que vous alliez partir en Amérique du Sud?
Kurt: « On m’a demandé si je voulais participer au Dakar seulement deux semaines avant le début de la course. Mon patron, Antti Kallonen chez KTM, m’a appelé et m’a demandé si je voulais y aller, et bien sûr j’ai dit oui sans aucune hésitation. Quelques secondes plus tard, j’ai raccroché le téléphone et me suis demandé « qu’est-ce que je viens de faire »?

Avez-vous eu le temps de vous préparer sérieusement ?
Kurt: « Je n’avais pas le temps de me préparer physiquement, mais je travaille toujours vers le début de 2013 en prévision des Bajas et je me suis senti dans une bonne condition physique, suffisante pour ne pas trop m’inquiéter de ce côté. Mentalement, je n’avais aucune idée de ce dont j’étais capable. Mais surtout, je n’avais jamais vu un road book ni navigué au GPS avant et je n’avais jamais roulé sur une moto de rallye dama vie. J’étais prêt pour la course! « 

Participer au Dakar faisait partie de vos projets ?
Kurt: « Dakar a toujours été sur ma liste de course à faire. Je savais qu’il fallait être fort mentalement, plus que physiquement, pour ce type de course, et je pensais que j’y participerais plus tard dans ma carrière. Je ne sais pas si cela signifie que je suis plus vieux que ce que je ressens, ou si KTM a pensé que je déjà suis prêt. De toute façon, j’étais très excité d’avoir l’opportunité de participer. »

Kurt Caselli Dakar 2013
Kurt Caselli Dakar 2013

Personne ne s’attendait à vous voir gagner à la place de Coma. Quels étaient les objectifs du team et les vôtres?
Kurt: « KTM a été au top en me dégageant de toute la pression que je pouvais me mettre. Évidemment, je me trouvais parmi les meilleurs au monde, donc j’avais vraiment envie de bien faire. Mais ils m’ont dit très clairement qu’ils ne s’inquiétaient pas de résultats. KTM attendait juste de moi que j’apprenne autant que possible pour acquérir une certaine expérience. Quand j’ai été en mesure de gagner, je me sentais vraiment à l’aise et détendu sur la moto. Je viens des courses de désert . La vitesse et le terrain étaient fait pour moi, tout ce que j’avais à faire était de me concentrer sur la navigation. »

Le Dakar est une course dans laquelle tout le monde – les pros et amateurs – connaît des hauts et des bas. Quelles ont été vos hauts et des bas?
Kurt: « Être là, participer au Dakar, était déjà formidable. C’est vraiment une course incroyable et vous vivrez des expériences tellement différentes, faites des rencontres importantes, cette course restera un souvenir inoubliable pour le reste de ma vie. Ce n’est forcément en rapport avec les étapes que vous gagnez ou perdez, mais avec toutes les choses qui se passent autour de la course. Les mécaniciens et les spectateurs ont fait que c’est une expérience que je n’oublierai jamais. Je m’en voulais d’avoir manqué ces way points à l’étape 8, mais je suis sûr que cela ne se reproduira pas. « 

Quelle est la chose qui vous a le plus surpris, une chose que vous n’aviez pas imaginée ?
Kurt: « La plus grande surprise pour moi, c’était de découvrir à quel point le Dakar ressemble aux courses de désert de la Californie du Sud. Je me sentais comme sur une épreuve nationale « Hare and Hound » tous les jours, avec quelques pistes de Baja. J’étais vraiment à l’aise avec les différents types de terrain et la vitesse. »

Quelle a été votre étape préférée et pourquoi?
Kurt: « La meilleure étape est l’étape 11, où j’ai pu rattraper Cyril et le reste des leaders et me détacher avec plus de 70 kilomètres à parcourir. J’ai pu trouver toutes les WP et ne pas me perdre. »

Avez-vous été étonné de gagner des étapes, ou déçu de ne pas en gagner plus?
Kurt: « Au début, j’étais surpris de gagner une étape, mais quand la course a été terminée, j’étais frustré de ne pas avoir fait mieux »

Quelle a été la plus grande leçon que vous avez apprise?
Kurt: « La plus grande leçon a été de manquer trois points de passage et d’être pénalisé de trois heures ! Mais j’ai surtout appris la navigation, ce qui m’a apporté l’expérience nécessaire pour une prochaine participation. La lecture de votre road book et faire attention à soi sont, je crois, les clés de la course. J’espère que je serai mieux préparé quand je participerai à nouveau. »

Peut-être que c’est un peu trop tôt pour demander cela, mais avez-vous des projets pour un autre Dakar ?
Kurt: « j’aimerais vraiment revenir au Dakar et courir à nouveau. Mais c’est un course qui demande beaucoup de préparation et d’expérience. Et il faut être patient pendant quelques années pour vraiment viser la victoire. »

Maintenant que vous êtes rentré, qu’est ce qui est prévu pour la suite de la saison ?
Kurt: « En 2013, je vais courir la Hare et Hound et aussi les Bajas. Je suis très motivé cette saison et je veux vraiment gagner le championnat Baja pour KTM. Je tiens à remercier FMF KTM, USWE et tous les autres sponsors et tous ceux qui ont été avec moi pendant toute ma carrière. Je suis tellement reconnaissant d’avoir un tel soutien derrière moi! Merci. »

Crédit photo – Maragni M. KTM Images
Une info proposée par www.uswe-sports.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici