Jean-Pierre Steiner

Le CODEVER a la tristesse de vous faire part du décès de son principal fondateur, Christian Delhaye, alias Jean-Pierre Steiner.

Le CODEVER a la tristesse de vous faire part du décès de son principal fondateur, Christian Delhaye, alias Jean-Pierre Steiner.

Journaliste auto/moto engagé, grand passionné de tout-terrain car amoureux de la nature, Jean-Pierre était avec son club Action Loisirs un des grands organisateurs de l’âge d’or du 4×4, dans les années 80/90.

En 1987, alerté par Gilbert Gunhold (ancien président de la Fédération de Randonneurs Equestres de France), de la préparation d’une loi restreignant la circulation sur les chemins, il bat le rappel des grands noms du 4×4 et de la moto. Ainsi nait, le 30 juin 1987, le « Comité de Développement des Loisirs Verts », sous la forme d’un comité des sages, qui deviendra le « Collectif de Défense des Loisirs Verts » en 1998. Depuis sa création, le CODEVER n’a jamais cessé de défendre la liberté de circuler, liberté que chérissait Jean-Pierre à un point qui pouvait parfois paraître obsessionnel.

Jean-Pierre Steiner présidera l’association de 1987 à 2005, année où un grave problème de santé l’obligera à lâcher les rênes. Un temps consultant auprès de son successeur, il finira par stopper toute activité au sein de l’association en 2007. Pendant toutes ces années, il aura aussi continué à écrire dans de nombreux magazines de la presse 4×4, moto, et même VTT, des articles dont le ton satyrique qui en fit le succès faisait bien souvent grincer des dents.

Car le personnage, emblématique et charismatique, chérissait aussi – c’est le moins que l’on puisse dire – la liberté d’expression, et était également doté d’un caractère pour le moins… entier ! Certains trouveront sans doute le mot un peu faible, d’autres diront qu’avec Jean-Pierre, il n’y avait pas de juste milieu : on l’aimait ou on ne l’aimait pas. En tout cas, il ne laissait jamais personne indifférent.

Quoiqu’il en soit, Jean-Pierre Steiner aura été l’un des plus grands défenseurs des loisirs verts en France – et même au-delà, puisqu’il fut à l’origine d’un CODEVER Europe qui malheureusement ne dura pas.

Au militant obstiné, défenseur acharné des libertés individuelles, le CODEVER rend aujourd’hui un dernier hommage, et adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances.

Un communiqué du Codever

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici