La FFM a dévoilée la fameuse liste des équipes de France qui représenteront le tricolores aux ISDE 2015. Fred Weill a donc fait son choix et celui-ci nous plait beaucoup. Visiblement cette année la tendance est au renouvellement, hormis dans la catégorie féminine où le choix semble évident.

TROPHÉE MONDIAL

– Marc BOURGEOIS E1
– Anthony BOISSIERE E1
– Loïc LARRIEU E2
– Pierre-Alexandre RENET E2
– Mathias BELLINO E3
– Antoine BASSET E3

Christophe Nambotin sera le logique absent de cette édition 2015. Blessé au genou il lui serait impossible de prendre le risque de disputer cinq jours d’épreuve intense et un cross final. La sagesse était de mise et l’impasse était inévitable. Cette année l’équipe de France Trophée sera donc une équipe de jeunes, un pari osé mais peu risqué de la part du sélectionneur national. Pierre Alexandre Renet fera office de pilier.

TROPHÉE JUNIOR

– Quentin DELHAY DE MAULDE E1
– Jean-Baptiste NICOLOT E1
– David ABGRALL E1
– Jeremy CARPENTIER E2

C’est très certainement la sélection la plus complexe des trois. Il faut trouver le bon compromis chez des jeunes qui manquent encore d’expérience sur ce type de compétition. Le choix a dû être compliqué à faire comptes tenus des qualités qu’affichent de nombreux jeunes. On pourra s’étonner de l’absence de Mika Barnes qui semblait avant coup avoir toutes les qualités pour être incisif sur ce type de rendez-vous.

TROPHÉE FEMININ

– Blandine DUFRENE E1
– Audrey ROSSAT E2
– Ludivine PUY E3

Ludivine Puy, qui fait cette année son retour à la compétition avec une réussite exceptionnelle était un choix incontournable. Sa capacité à « coller » des valises de plus de trois minutes par jour à la plupart de ses concurrentes en faisait avant coup une option incontournable. Blandine Dufrêne, habituée aux ISDE semble, elle aussi, une évidence au papier. Audrey Rossat quant à elle, possède une bonne expérience à ce niveau de compétition. Elle allie toutes les qualités requises pour ce type d’épreuve, notamment une résistance phénoménale sur les parcours les plus difficiles. Bref, une sélection féminine qui partira avec un statut de favorites malgré une équipe australienne menée par Jessica Gardiner qui s’affirme de plus en plus au fil des années.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici