AccueilA LA UNEInterview : Manuel Lettenbichler se confie sur sa superbe saison 2023

Interview : Manuel Lettenbichler se confie sur sa superbe saison 2023

manuel lettenbichler
Du début à la fin, Manuel Lettenbichler a régné en maître sur le championnat du monde de Hard Enduro 2023. Affirmant son autorité sur la saison dès le début, le pilote Red Bull KTM a non seulement défendu avec succès son titre mondial, mais il l’a fait avec panache, en remportant les six épreuves pour s’assurer le Grand Chelem.

Mani, quelle saison ! Remontons le temps… As-tu ressenti une pression supplémentaire avant 2023 ?
Honnêtement, j’étais un peu nerveux au début de la saison, notamment parce que j’étais sur une nouvelle moto. Nous avons fait de nombreux tests pendant l’hiver pour configurer la KTM 300 EXC comme je le souhaitais. On ne sait jamais comment les choses vont se passer à la première épreuve. Mais au moment où tout s’est déroulé, j’ai senti qu’avec les tests que nous avions faits, ce serait une bonne année.

Au fond de ton esprit, as-tu déjà pensé que tu pourrais gagner toutes les courses ?
On ne s’attend jamais à une saison parfaite. Ce serait trop. Ce genre de choses arrive tout seul. C’est déjà difficile de gagner une seule course, alors toutes… Mais mes objectifs étaient de réaliser une année solide, de montrer que j’étais capable de gagner et de me battre à nouveau pour le titre.

Tu as remporté la Red Bull Erzbergrodeo après une incroyable bataille avec Billy Bolt. Comment ça s’est passé de ton point de vue ?
J’ai toujours de grandes attentes envers moi-même avant de participer à une course comme l’Erzbergrodeo. D’une certaine manière, c’est un peu une course à domicile pour moi. Je suis Bavarois et je cours pour une marque autrichienne dans l’une des plus grandes courses d’Autriche. C’est spécial et angoissant à la fois. C’est sûr que je voulais gagner, mais les autres aussi. J’ai pris un bon départ et quand les choses ont commencé à se calmer après la folie du départ, c’étaient Billy et moi devant. Il m’a dépassé au Carl’s Diner et a creusé un écart assez conséquent. J’étais un peu fatigué après ça, mais je savais qu’une fois de retour dans les bois, je pouvais bien m’en sortir. J’ai réduit l’écart et je l’ai doublé dans une montée difficile. Je n’ai pas regardé derrière et j’ai réussi à aller jusqu’au bout !

Ce n’est un secret pour personne, la Red Bull Romaniacs est l’une de tes courses préférées. Mais lors du premier jour d’Offroad, vous avez eu plus que ce que vous en vouliez avec cette tempête, n’est-ce pas ?
Manuel Lettenbichler : «C’était un moment surréaliste, de loin le plus fou de tout le championnat ! Cela avait déjà été une journée difficile, mais ensuite cette tempête est arrivée. Je pouvais sentir que quelque chose d’étrange se passait. Le ciel est devenu noir et le vent était incroyable. Je n’avais jamais couru dans quelque chose comme ça auparavant et je ne veux plus jamais le refaire. Mais je le garderai mémoire, c’est sûr !

manuel lettenbichler

Alors, à quel moment de l’année as-tu commencé à penser qu’une saison parfaite était à  possible ?
Manuel Lettenbichler : « Après les Red Bull Outliers, les discussions ont commencé à se multiplier sur la possibilité d’une saison parfaite. Mais je n’ai pas essayé de m’impliquer. Dans mon esprit, je devais encore gagner le championnat. Cela a toujours été la chose la plus importante. Devenir champion du monde était mon objectif.

Après avoir remporté les Red Bull Outliers, décrocher le titre était une réelle possibilité lors de l’avant-dernière manche du 24MX Hixpania Hard Enduro. Comment as-tu géré cette course en sachant que la gagner te permettrait de devenir champion du monde ?
Manuel Lettenbichler : « Arriver à la 24MX Hixpania était difficile, sachant que le titre était une réelle possibilité. Il fallait vraiment que je me mette en mode course dimanche matin. En y repensant, partir troisième m’a probablement aidé car je devais rattraper Billy (Bolt) et Wade (Young) tout de suite. J’ai pris la tête dès le premier tour et j’ai remporté la course et le titre. Gagner deux titres de suite signifiait énormément pour moi. C’était difficile de ne pas laisser mes émotions de transparaître.

Le titre assuré, la dernière manche du 24MX GetzenRodeo devait sûrement avoir pour but d’entrer dans l’histoire en réussissant la saison parfaite !
Manuel Lettenbichler : « Bien sûr, il n’y avait alors aucun moyen de l’éviter. J’étais heureux de remporter le titre avec cinq victoires sur cinq, mais finir une saison parfaite avec une victoire à domicile était le scénario rêvé. J’adore cette course. Je suis traitée comme une rockstar, c’est tellement sauvage et spécial. Je voulais vraiment gagner !

Tout le week-end, tu as tout fait correctement, mais Billy t’a doublé à dix minutes de la fin. As-tu paniqué ?
Manuel Lettenbichler : «Nous roulions fort, Billy et moi. Il avait faim de victoire. Pendant la majeure partie de la course, j’avais un écart sur lui. Mais j’étais tellement fatigué et il m’a dépassé. Puis il s’est écrasé sur la marche et je suis passé sans problème. Cela m’a donné un peu plus de jus et j’ai tout donné pendant ces deux derniers tours. J’étais tellement fatigué en franchissant la ligne d’arrivée, mais nous y sommes parvenus. La saison parfaite est arrivée ! »

Maintenant que la saison 2023 est terminée, as-tu réussi à digérer tout ce qui s’est passé ? Des idées pour 2024 ?
Manuel Lettenbichler : « Ouah! C’était une sacrée année, une qui sera difficile à surpasser. Je suis très fier de ce que nous avons accompli en équipe et je sais que ces bons souvenirs resteront toujours avec moi. 2024 sera bientôt là et j’ai hâte de défendre mon titre. Le championnat s’annonce vraiment bien et je suis sûr que je vais encore vivre de belles batailles. »

Par Rich’ et WESS Gmbh.

A Lire aussi

zach pichon replica

Interview : Zach Pichon, prêt pour 2024

0
Auteur d'une première saison chez les "Grands" plus qu'encourageante, Zach Pichon repart avec plus d'expérience pour une saison 2024 qui le voit changer de...