grappe de cyrano

La 35ème édition de la Grappe de Cyrano, deuxième classique de la saison à avoir lieu après la très réussie et ensoleillé Val de Lorraine Classic qui a vu la victoire de l’Italien pilote d’usine de chez GASGAS Andrea Verona, va se disputer dès demain dans les chemins du Périgord noir qui s’y prêtent tant, après les différentes vérifications techniques et administratives qui ont lieu aujourd’hui.

Ce sont pas moins de 600 pilotes qui ont répondu à l’appel du Moto Club organisateur, bien contents de retrouver cette course après une interruption de deux années consécutives pour cause de Covid-19. Italie, Espagne, Angleterre, Belgique, autant de natinalités qui seront représentées, la délégation belge étant d’ailleurs la plus conséquente en nombre avec pas loin d’une centaine de pilotes.

Cette année, la Grappe de Cyrano s’élancera départ du Buisson de Cadouin, sur les rives de la Dordogne, pour environ 400 kilomètres et 70 communes traversées avec 9 spéciales chronométrées. Les repas, une spécialité locale (environ 900 le midi), seront servis à Monpazier au cœur de la Bastide et le dimanche à Bouzic.

Niveau sportif, le tenant du titre en 2019 Jérémy Tarroux (et vainqueur 2017) n’est pas engagé, ce qui ouvre la porte à la jeunesse, avec par exemple Valérian Debaud, excellent en Lorraine, ou Jérémy Miroir, pour sa première sortie officielle avec son Honda RedMoto (tout près des terres de l’importateur Euroboost, justement !) comme à la garde des plus expérimentés, dont un Julien Gauthier plutôt inspiré par le Périgord ou encore Manu Albepart. A suivre sur le FB de la course en cliquant ici.