De l’avis général, ce GP d’Espagne a été bien difficile pour les pilotes. Chaleur, spéciale extrême intense, cinq chronos par tour… Les pilotes ont terminé ce week-end bien fatigué !
En E1, la bagarre entre Méo et Aubert a bien eu lieu, mais à distance. Le samedi, c’est le pilote HVA qui s’en sort le mieux. Auteur de très bons chronos dès le début, Antoine va avoir ensuite le champ libre après que Johnny se soit perdu en liaison, prenant une minute de pénalité au passage. Le pilote KTM va toutefois montrer ses qualités morales, en ne lâchant rien pour venir souffler la seconde place au local de l’étape Christobal Guerrero. Nicolas Deparrois termine à une belle quatrième place, alors que Gauthier fait sept, et Curvalle dixième. Le lendemain, Aubert n’est pas décidé à commettre la même erreur. Il attaque dès le premier tour pour terminer avec 25 secondes d’avance. Il n’aura alors plus qu’à gérer pour s’imposer à Méo et Guerrero, qui a profité des soucis mécaniques de Remes pour monter de nouveau sur le podium. Encore une belle quatrième place pour Deparrois, juste devant Gauthier. Curvalle améliore son score de la veille pour prendre la neuvième place.
Les E2 ont enflammé la course, avec la victoire samedi de Mika Ahola. Le finlandais a profité des problèmes d’embrayage de Cervantès pour coiffer l’espagnol sur ses terres. Juha Salminen a bien failli faire de même, mais échoue finalement pour trois petites secondes. De bon augure tout de même pour le pilote BMW. Thain, dans le coup, échoue au pied du podium. Chez les autres français, belle performance de Pela Renet, septième pour son premier GP. Planet et Paganon, respectivement neuvième et dixième, intègre le top 10, contrairement à Julien Vanni, 17ème. Le lendemain, Cervantès a remis les pendules à l’heure, en s’imposant à Ahola. Troisième place encourageante pour Rodrig Thain, très à l’aise en ce début de saison sur sa TM. Légère déception pour Salminen, seulement quatrième et décroché en terme de chronos, mais au moins le finlandais a marqué de gros points et reste dans la course au titre. Renet est neuvième, juste devant Paganon. Planet ne termine que 19ème, victime de nombreux soucis.
En E3, total domination d’un David Knight retrouvé sur sa grosse Katoche. Impérial les deux jours, il devance à chaque fois Christophe Nambotin et Simone Albergoni. Nambot’, s’il en doutait, sait maintenant qui sera son principal adversaire dans sa quète du titre… Seb Guillaume, contrairement à ce qu’il nous avait annoncé, a roulé malgré sa blessure pour sauver les meubles au championnat. Résultat, une miraculeuse cinquième place le samedi, avant de souffrir dimanche pour décrocher un top 10. Du béton, ce normand ! Autre français présent, Rudy Cotton, auteur d’un 14/13 encourageant.
Enfin, en Junior, deux espagnols se sont partagés les victoires : Victor Guerrero le samedi, devant nos français Joly et Fortunato, et Santolino le dimanche devant Guerrero et Joly. Notez que Fortunato, victime d’un malaise ne verra pas l’arrivée. Pire, Boucardey, blessé dès le premier jour, ne marque pas de points ce week-end.

Pour retrouver l’ensemble des résultats, cliquez ici

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici