L’info de cette 2e journée, une nouvelle fois marquée par la chaleur, c’est qu’il n’y a plus de pilote invaincu. Ivan CERVANTES (E – KTM) et Christophe NAMBOTIN (F – KTM) ont dû tous les deux cédé leur place sur la plus haute marche du podium (respectivement à Matthew PHILLIPS (AUS – KTM) et Eero REMES (SF – TM). S’ils restent solidement en tête de leur catégorie, les performances des outsiders contribuent à susciter l’intérêt du public.
E3. Invaincu en 2014, le quadruple Champion du Monde Ivan Cervantès (E – KTM), sérieusement blessé au pied dans le dernier tour, a finalement dû se résoudre à laisser la plus haute marche du podium à son jeune coéquipier Matthew Phillips (AUS – KTM). Celui ci a réalisé une course pleine de maîtrise et a mené la journée dès la première spéciale. «Je suis soulagé. Dans cette catégorie, c’est à celui qui fait le moins d’erreurs. Samedi, Ivan n’en a pas fait une seule contrairement à moi et aujourd’hui c’est l’inverse.» Il faut noter qu’avec Mathias BELLINO (F – HVA), PHILLIPS est le seul ex-pensionnaire du Junior à remporter une journée lors de sa première saison chez les «grands». Mathias BELLINO, justement, a eu fort à faire face à un coriace Luis CORREIA (P – Beta), toujours à la recherche de son premier podium et un Matti SEISTOLA (SF – Sherco), revanchard après une première journée décevante. Mais le Français (3) a eu les nerfs solides et empoche un deuxième podium ce weekend ce qui lui permet de s’installer provisoirement à la 3e place du classement, le Finlandais prenant les 13 points de la 4e place. Aigar LEOK (EST – TM), en difficulté samedi, se reprend un peu et arrache dans le dernier tour une encourageante 6e position au nez et à la barbe d’un Deny PHILLIPAERTS (I – Beta) plus à l’aise sur le tracé Hellène qu’il ne l’était lors des deux premiers rounds…
En Enduro 1,, Eero REMES (SF – TM), malheureux samedi (forfait pour avoir rentré sa moto au Parc Fermé sans pneu), a entamé la journée tambour battant tandis que «l’invincible» Christophe NAMBOTIN mordait la poussière par deux fois. Jérémy TARROUX (F – Sherco), Anthony BOISSIERE (F – Sherco) et Cristobal GUERRERO (E – KTM) ont tenté leur chance en profitant des brefs moments de faiblesse du double Champion du Monde. Et malgré une tentative de remontée fantastique «à la MEO» de la part de NAMBOTIN, le pilote TM est donc le premier à faire trébucher le Français cette année. «Avec ce qu’il s’est passé hier, le résultat d’aujourd’hui me fait énormément de bien au moral. Et puis, cela prouve que NAMBOTIN n’est pas invincible». Le trio composé des Sherco Boys et de GUERRERO n’a pu résister au retour de l’officiel KTM qui subtilise la deuxième position à son coéquipier tandis que Jérémy TARROUX finit au pied du podium et qu’Anthony BOISSIERE (6e) s’est vu chiper la dernière place du podium par un Thomas OLDRATI (I – HVA). Mention spéciale au Catalan Jaume BETRIU (7ème – HVA) qui continue, sans faire de bruit, à se battre pour le Top 5…

En Enduro 2, la deuxième journée de ce Grand Prix Maxxis de Grèce a débuté comme la veille sur un rythme effréné imposé par les quatre fantastiques (SALVINI – RENET – AUBERT – MEO) ! Antoine MEO (F – KTM) est parti bien mieux que la veille mais n’arrivait pas à se défaire de ses trois rivaux à l’affut de la moindre de ses erreurs… RENET, impérial dans l’Xtreme Test, revenait à chaque fois au contact tandis que SALVINI et AUBERT faisaient preuve d’énormément de constance et restaient constamment en embuscade. Mais Johnny AUBERT (F – Beta) puis Pierre-Alexandre RENET (F – HVA) ont peu à peu lâché prise, en raison de la fatigue et de quelques difficultés mécaniques, alors que SALVINI (I – Honda) prenait les commandes devant l’officiel KTM, avant de chuter violemment dans la dernière Cross Test de la journée et se blesser à la clavicule. Avec l’abandon de l’Italien, Meo a eu le champ libre. «Encore une journée de folie… Avec quatre pilotes capable de gagner, il faut rester vigilant et SALVINI était très en forme donc je ne pouvais pas me reposer sur mes lauriers. Au final, nous sommes tous allés chercher nos limites et pour Alex, cela a été malheureusement fatal !» a commenté Meo. Avec RENET 2e et AUBERT 3e, c’est le statu quo dans la catégorie ; le Provençal menant toujours au provisoire avec 8 points d’avance sur l’officiel HVA. Derrière ce quatuor qui nous a fait frémir jusqu’à la fin, Jonathan BARRAGAN (E – HVA) est l’Espagnol qui a le mieux sorti son épingle du jeu (4e) devant Oriol MENA (E – Beta), 5e, et Lorenzo SANTOLINO (E – Sherco), 6e. Avec ce résultat, BARRAGAN montre encore une fois qu’il est bel et bien l’homme des deuxièmes journées…
Enfin chez les Juniors, Giacomo REDONDI (I – Beta) a littéralement dominé la catégorie laissant ses poursuivants à plus d’1 minute 15. Et le nouveau pilote Beta réalise par la même occasion une belle opération étant donné que Loïc LARRIEU (F – HVA), de plus en plus véloce qu’hier, est venu s’intercaler entre lui et le leader au provisoire Daniel MCCANNEY (GB – Beta). Derrière ce trio, Alessandro BATTIG (I – Honda) signe son meilleur résultat (4e) et confirme tout les espoirs que Franco MAYR a porté en lui tandis que Nicolo MORI (I – KTM) complète le Top 5. Chez les FIM Youth Cu p 125cc, Davide SORECA (I – Yam) signe aussi le doublé devant son compatriote Nicolas PELLEGRINELLI (I – KTM), qui a longtemps cru à la victoire, et le prometteur Suédois Albin ELOWSON (S – HVA).
Résultats et provisoires par catégories
GP3dimancheE1
GP3dimancheE2
GP3dimancheE3
GP3dimancheEJ
GP3dimancheEY
E1standing
E2standing
E3standing
EJstanding
EYstanding

Prochain rendez-vous donc les 7 et 8 juin 2014 à Heinola pour le Grand Prix de Finlande, 4e rencontre de la saison
D’après une info ABC Communication, © photo ABC www.enduro-abc.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici