Les 211 employés de l’usine italienne sont menacés de licenciements et les responsables syndicaux n’hésitent pas à parler de « saccage industriel »
Depuis son rachat en mars par une société du groupe de Stefan Pierer (KTM), l’avenir de la marque Husqvarna est plus que flou. Ce qui est en revanche assez clair, c’est que les 211 employés de l’usine de Varese risquent fort de perdre leur emploi, comme nous l’apprend le site d’infos locales Varese News.

D’après les différents articles publiés, le site Cassinetta Biandronno à Varese, où sont fabriquées les motos depuis 1999, resterait un point de vente avec une trentaine de personnes, et la production étant arrêtée. Les syndicats déplorent qu’il n’y ait aucun plan de sauvegarde connu. «C’est une affaire de pillage industriel – dit Nino Cartosio FIOM CGIL -. Le but est de vider cette société, la propriété reste le domaine immobilier et surtout une marque prestigieuse. En outre, il est hautement probable, même si nous n’avons aucune certitude, que BMW a laissé quelques millions d’euros. »
« Les Allemands nous ont refilés les Autrichiens et ceux-ci nous licencient », commente même une ouvrière.
Pour l’heure, on ne connaît pas les intentions de Stefan Pierer sur ce sujet épineux.
Une campagne de soutien aux salariés est lancée, un graphiste a même réalisé un visuel un peu provocateur avec une croix dans le logo emblématique de la marque.
A suivre…

9 Commentaires

  1. Un beau gachis , j’ai roulé sur une HVA TE 250 achetée neuve en Mai 2005 jusqu’en Mai 2012, sans véritable problème avec un entretien régulier mais très raisonnable( pas de piston, pas de distri et 10 000kms plus loin no soucis).
    J’espére que la marque survivra à cette mauvaise passe, mondialisation quand tu passes par là , l’herbe n’est pas plus verte.

  2. KTM veut rester seul et tuer tous les autres ,une stratégie sans pitié depuis quelques années déja , à nous les acheteurs de réagir !!!
    gogne

  3. Les ouvriers Italiens ne se sont pas posés la question de l’avenir des salariés Husqvarna Suèdois en 1987, la roue tourne…et puis ça m’étonnerait que les ouvriers Autrichiens jettent dans un Lac des protos et des motos sorties de chaines !

  4. En tous cas, bravo à BMW…. ils ont déjà laissé leur clients ds la m….. avec la 450 et ils refont le même coup avec husky… LAMENTABLE

    Et après katé qui vire du monde… LAMENTABLE II….

    vive la mondialisation

  5. La reprise du département Husqvarna ne s’est pas faite au détriment des travailleurs. Les suédois voulaient seulement conserver l’activité  » matériel agricole » (tondeuses, tronçonneuses..) Au contraire, Cagiva a plutôt sauvé la marque en la rerenant !
    Reste à espérer que Pierer ne liquidera pas Husky ou n’en fera pas un clône de Ktm à l’instar de la Husaberg.
    Ces motos ont du potentiel. Meo a été 2 fois champion du monde sur une 310 TE

  6. Oui,mais c’est Méo et sa moto est une moto d’usine,rien à voir avec les motos « stock » ….
    C’est malheureux pour Husky et les ouvriers, mais si KTM arrive à faire la même chose qu’avec Husaberg, les Husky seront de bonnes motos et la distribution sera assurée dans de bonnes conditions !

  7. Il est vraiment à souhaiter que KTM ne fasse pas disparaitre HUSQVARNA qui est une manque emblématique et méritante dans le domaine du tout terrain .
    Cette marque a toujours contribué à développer notre sport par ses innovations constantes, elle a travaillé sur la sécurité des pilotes et l’acquit d’une fiabilité sans retour.
    Aujourd’hui, personne ne sait quel est l’avenir de la marque, mais je tiens à remercier HUSQVARNA depuis ces origines Suédoise et à Thomas Gustavson en particulier. HVA Italie m’a aussi fournie de bonnes motos contrairement à KTM qui a été ma pire expérience en compétition.
    Une pensée particulière aux 211 employés de l’usine Husqvarna en espérant que Stefan Pierer saura faire preuve d’humanité dans cette affaire.

  8. dire que dans les années 90 il y avait que des Huskies dans les parcs et une pincée de Ktoches! la roue tourne et maintenant Pierer a le pouvoir de tuer la marque. il a trop de pouvoir sur la production de brêle d’enduro! go gas gas et Beta!

  9. C est vraiment dommage pour les ouvriers qui restent en plan,à cause du cercle infernal qu est la mondialisation ,mais soyons honnêtes on en est un peu tous responsables non? Autrefois il y avait les Bps,Maico,Zundap,Hva,Sachs… machines de caractères typées. Puis les Japonaises sont arrivées avec leurs technologies usine de grandes série …et c était partie,plus d âme plus de passionne du business uniquement, Ou sont les hommes comme Seurat,Quierel? Il ne reste que du Marqueting pour faire du pognon! Regardez vos magasines que de la pub et une course à l’armement …à bon entendeur et vive l enduro Classique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici