La seconde manche du Grand Prix de Grèce a substantiellement été à l’image de la première, du moins en ce qui concerne les vainqueurs de catégories qui, en E1, E2 et E3 réalisent tous un doublé. 

Eero Remes (TM) est clairement le pilote du week-end. Vainqueur des deux journées, certes face à un Christophe Nambotin en délicatesse avec un genou douloureux, le pilote TM a imprimé un rythme incroyable durant les deux journées de compétitions. En lutte avec Pierre Alexandre Renet au scratch officieux, le finlandais n’est plus qu’à 4 points de Christophe Nambotin au provisoire E1. Il avait décidé de faire mal au français en amont de ce Grand Prix et il est parvenu à ses fins. Il reste trois Grands Prix à l’officiel KTM pour maintenir son leadership et celui-ci sera probablement aidé d’une part par les spéciales italiennes souvent très techniques et lors de la finale en France où les pilotes français ont pris l’habitude de surclasser l’opposition. Derrière ce duo nous retrouvons Daniel Mc Canney dont la régularité devrait lui permettre de boucler sa saison sur la troisième marche du podium. Marc Bourgeois, auteur d’une spectaculaire première journée a vu toutes ses chances s’envoler lors de son troisième passage dans la ligne où il s’est tanké. Facturé cher en temps pour cette erreur de pilotage, l’officiel Yamaha n’a pu que sauver quelques points en terminant neuvième. Il maintient toutefois sa cinquième place au provisoire.

remes

Chez les E2 Pierre Alexandre Renet revient à son meilleur niveau. Handicapé par des blessures en début de saison, le normand retrouve une bonne condition physique face au patron provisoire de la catégorie, Antoine Meo. Alex Salivini garde le contact avec les deux hommes et il n’est pas exclu que sa candidature soit décisive en Italie pour favoriser ou mettre à mal les objectifs de Pela et Antoine. Quelques news de Johnny Aubert. Souffrant de douleurs dorsales suite à son gros crash sur le Grand Prix du Portugal, le pilote Beta a fait le choix de jeter l’éponge dès la première journée de course. Une option dont il se serait bien passé et qui le relègue malheureusement à la septième place du classement E2. Loic Larrieu réalise un excellent Grand Prix en terminant par deux fois au pied du podium. Il est quatrième au provisoire, mais déjà décramponné du trio leader.

pela

Mathias Bellino s’est montré intraitable sur les deux manches. Il avait pourtant matière à se faire du souci tant la catégorie est homogène cette saison. Entre Aigar Leok et Matthew Phillips le pilote Husqvarna a dû sortir une grosse attaque. Il termine néanmoins sa seconde manche avec une confortable avance sur l’estonien qui revient à 10 points du podium provisoire. Le grand perdant du week-end est incontestablement Matti Seistola qui n’a pas eu d’autre choix que de subir deux journées de course, pilotant avec des fractures à la main gauche. Au provisoire Mathias Bellino conforte son avance devant Matthew Phillips et Matti Seistola.

En juniors Jamie Mc Canney s’impose en seconde manche devant son compatriote Steve Holcombe et Giacomo Redondi. Holcombe qui avait comme projet de réaliser le doublé a vu ses efforts compromis dès le début de course en noyant sa moto dans la ligne. Avec 42 points de retard sur Mc Canney et 21 sur Redondi le titre risque d’être compliqué à décrocher pour le jeune britannique sans erreur de la part de ses adversaires.

Prochain rendez-vous sur la scène mondiale en Italie les 20 et 21 juin prochains.

Tous les résultats sur enduro-abc.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici