EWC Féminin 2012 jpg

Après une blessure et de longs mois de rééducation, Audrey Rossat n’osait pas espérer un tel début de saison ! Elle revient sur les premiers GP dans ce compte-rendu. Extraits.

Après une blessure et de longs mois de rééducation, Audrey Rossat n’osait pas espérer un tel début de saison ! Elle revient sur le GP du Portugal dans ce compte-rendu. Extraits.

Podium au GP du Portugal, Audrey sur la 3e marche. photo ABC

« Trois semaines de compétition viennent de s’achever, une du championnat de France et deux du championnat du monde. Jamais je n’aurais osé imaginer pareil résultats, 3 podiums en tout ! Privée d’une préparation hivernale digne de ce nom à cause de ma rééducation et encore diminuée physiquement sur les courses, ces résultats sont pour moi une récompense de mes années d’expérience en moto et de mes acquis techniques. J’ai hâte d’être à 100 % pour enfin rouler comme je peux le faire. » explique Audrey, qui gardera un souvenir inoubliable du GP du Portugal.

« Nous avons eu de très belles spéciales sur ce GP et une organisation parfaite en tout point. Le vendredi soir, lors du prologue, les féminines n’ont pas ouvert la piste et nous avons pu voir les pilotes passer et surtout se planter sur des passages de franchissements, juste de quoi stresser un peu plus ! Le plus compliqué du prologue était le passage de deux bennes encastrées l’une dans l’autre et recouvert de troncs. Je suis la seule féminine à avoir réussi les deux passages dans cette benne sans me bloquer. A mon grand étonnement les deux spécialistes Laia et Ludivine peuvent donc se rater… Le problème c’est que j’étais tellement focalisée là-dessus que je n’ai pas géré mon stress et ma respiration. J’ai manqué d’air et je n’ai pas très bien roulé sur le reste, j’aurai pu remporter ce prologue mais à cause de ça je dois me « contenter  » d’une seconde place 3 secondes derrière Ludivine. » résume Audrey.

« Le samedi et le dimanche ont été assez semblables pour moi et c’est pour ça que je vais les résumer ensemble. En liaison j’ai été constante et réfléchie, j’ai passé toutes les portions compliquées sans problème et j’avais suffisamment d’avance au CH pour me reposer. Pour les spéciales la cross test et l’enduro test m’ont été favorable je sors de bons chronos. L’extrême le samedi m’a posé problème dans le premier tour. Je perds ma journée sur une erreur dans le pierrier en côte. Je n’ai pas pris la bonne trajectoire je pense et surtout j’ai manqué de jambe lorsque j’ai rebondi sur une pierre. J’ai encore beaucoup d’appréhension avec mon genou dans des passages « à risque ». C’est la seule fois ou je me suis loupée tout le reste s’est bien déroulé.

Le samedi à cause de cette erreur je termine 5e. L’autre problème c’est que je n’ai eu connaissance une fois de plus de ma position en course qu’à la fin, si je l’avais su plus tôt j’aurais pris plus de risques.

Le dimanche, j’ai piloté de la même façon mais un peu plus détendue dans l’extrême, le pierrier en côte était plus facile quelques roches ont été déplacé ou avait disparu! Je n’avais pas roulé dans une extrême aussi difficile depuis 2 ans, et cet hiver je n’ai pas eu le temps de travailler ce genre de spéciale, cette course m’a donc servi d’entraînement. Entre mon premier passage ou je me loupe dans le pierrier en 4m 47s et mon dernier chrono en 3m50 le dimanche, l’entraînement a été payant !

Le dimanche sans commettre d’erreur je termine 3e. J’ai eu beaucoup de chance car cette fois ci j’ai eu une mauvaise info dans les chronos et alors que je pensais avoir de l’avance sur la 4e j’ai roulé dans la dernière spéciale comme si j’étais en liaison sans forcer. Encore une surprise en arrivant au paddock quand j’ai su qu’il n’y avait en faite que 6 secondes !

Laia SANZ remporte ce dimanche et à mi championnat elle s’avère être finalement la favorite. Cette pilote m’impressionne par sa rapidité de progression en enduro. Avec des moyens et du potentiel en l’espace de 3 ans elle s’impose devant toutes les pilotes et surtout Ludivine qui jusque là était intouchable.»

Retrouvez toute l’actualité d’Audrey Rossat sur son site !

Le classement après 2 GP du TOP5 :

Laia SANZ 77pts

Ludivine PUY 71pts

Audrey ROSSAT 41pts

Blandine DUFRENE 41pts

Juliette BERREZ 36pts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici