Les français caliente !
Intenables, Nambotin, Méo et Bellino ont chacun réalisé un doublé dans leurs catégories respectives. Du grand art, malgré une opposition affûtée comme une lame. De bon augure avant le Portugal ce week-end.
Samedi
Chaleur estivale (33°) mais poussière supportable ont présidées à la première journée du Grand Prix AMV Seguros d’Espagne disputé aujourd’hui à Jerez de la Frontera, fief habituel des as du bitume et de la vitesse. Près de 100 pilotes se sont donc affrontés sur ce tracé Andalou de 74 kms qui ne comportait pas de difficultés majeures mais qui délivra d’intenses passes d’armes, particulièrement en E2 et E3 où la course à la victoire fut disputée jusqu’à la dernière spéciale. Par contre la catégorie E1 délivra très (trop) tôt son verdict par la faute du champion en titre Christophe NAMBOTIN (F – KTM) ! L’officiel KTM fut en effet « stratosphérique » et lamina complètement ses adversaires dès la première des trois boucles… « Au Chili le Samedi je gagne avec une minute d’avance mais le lendemain je me fais battre ! Alors je vais rester concentré et je vais continuer à rouler du mieux possible tout en évitant les erreurs. La saison est encore très longue ! » Déclarait la « machine » NAMBOTIN à l’arrivée ! Face à une telle démonstration de talent, le valeureux Eero REMES (SF – TM) et le régional de l’étape Cristobal GUERRERO (E – Yamaha) doivent se contenter des marches d’honneur du podium malgré toute leur combativité ! Le Madrilène Lorenzo SANTOLINO (E – Sherco) score une belle 4e place sur ses terres alors que le Champion du Monde Junior 2014, Danny MCCANNEY (GB – Husqvarna) se contente du 6eme rang malgré un très bon premier tour. Très incisif au Chili, le pilote Yamaha Motor France Marc BOURGEOIS ne peut faire mieux que 5eme et nous doit une revanche dès demain matin.
MEO terrasse RENET !
Changement de registre complet par contre en E2 où les ténors Antoine MEO (F – KTM) et Pierre Alexandre RENET (F – Husqvarna) nous offrirent une journée d’anthologie jusqu’au terme des 11 chronos du jour. Après avoir écarté tour à tour Johnny AUBERT (F – Beta), finalement 4eme, et Alex SALVINI (I – Honda), 3eme (mais dans le coup pour la gagne jusqu’à la mi course), les deux pilotes français haussèrent le ton à chaque passage de spéciale. Si RENET mena la course jusqu’à l’entame du dernier tour, MEO grignotait son mince handicap et imposait une pression de plus en plus forte à son rival… jusqu’à l’approche de la Cross Test de ce fameux 3eme tour… « J’ai chuté dans cette spéciale et perdu une dizaine de secondes. Pas de regrets. C’est la course et je continue à payer mon manque de préparation physique dû à ma blessure au dos » avouait RENET. « Je suis bien sûr satisfait… même si j’ai frôlé la mort dans la dernière ligne ! » avouait un Antoine MEO toujours aussi lucide et blagueur « Et même si le parcours ne présente rien de difficile cette bagarre en tête de la course nous oblige à donner le maximum et la journée fut assez épuisante. Par contre Christophe NAMBOTIN nous a mis la pâtée » confiait aussi le provençal qui lorgne donc vers le scratch… tiens tiens ?! Derrière ces quatre grands champions, ce sont les étonnants Loïc LARRIEU (F – Sherco) et Jaume BETRIU (E – Husqvarna) qui marquent de gros points alors que l’on attendait mieux d’Oriol MENA (E – Beta) et Victor GUERRERO (E – KTM) pour leur Grand Prix national. « Je me suis battu comme un animal ! » Même scénario quasiment en E3… En effet, Matti SEISTOLA (SF – Sherco) leader de la catégorie après le GP du Chili allait vite à la faute et passait ensuite sa journée à rattraper le temps perdu pour sauver les 13 points de la 4eme place. Idem pour Jonathan BARRAGAN (E – Gas Gas), Jeremy TARROUX (F – Sherco), Aigar LEOK (EST – TM) ou encore Thomas OLDRATI (I – Husqvarna) ou Luis CORREIA (P – Beta). Très attendu pour son GP annuel, l’icône Espagnole Ivan CERVANTES (KTM) seulement 12eme, poursuit son calvaire (ligaments croisés du genou) et se fera opérer après le GP du Portugal. Mais derrière ce «peloton» de battus c’est le duo Mathias BELLINO (F – Husqvarna) et Matthew PHILLIPS (AUS – KTM) qui envoyait du lourd en tête de la course et menait un train d’enfer ! Parti en tête le français se fit recoller par le Champion du Monde Junior 2013 dès la fin du 1er tour; s’ensuivit un long mano à mano où chaque spéciale chronométrée nous permettait d’assister à un changement de leader… « Ce fut vraiment une très belle course et je me suis battu comme un animal jusqu’au bout ! » déclarait hilare le jeune officiel KTM à la fin de l’épreuve ! Pourtant l’Aussie s’inclina devant la furia de l’autre espoir de l’Enduro Mondial, Mathias BELLINO « Celle là je la veux.. » déclara t il à son manager Eric BERNARD avant d’attaquer la dernière spéciale ! Et le provençal tint promesse jusqu’au bout pour signer une superbe deuxième victoire et s’emparer également de la tête du Championnat… « Je suis resté très concentré jusqu’au bout et cela a payé. Je voulais vraiment cette victoire mais le duel avec Matthew a été terrible et j’ai donné le meilleur de moi-même. Il me reste à confirmer demain et à éviter mon relâchement du GP du Chili.» Très constant l’officiel TM Manuel MONNI (I) complète le podium avec brio et talent dans cette catégorie E3 décidément passionnante et où les Ex juniors semblent vouloir faire la loi !
Diogo VENTURA (P – Gas Gas) fut la bonne surprise du début de course en catégorie Junior… Mais le jeune fer de lance de l’Enduro Portugais ne put rien faire face au brio et à la ténacité de Jamie MCCANNEY (GB – Husqvarna) qui s’impose brillamment et s’annonce bien comme l’homme à battre chez les plaques vertes. Et c’est un autre britannique qui complète le podium, l’épatant «rookie» Steve HOLCOMBE (Beta), nouveau protégé de Jarno BOANO. Belle première journée aussi pour Kirian MIRABET (E – KTM), Luis OLIVEIRA (P – Yamaha) ou encore Davide SORECA (I – Beta) alors que Giacomo REDONDI (I – Beta) déçoit quelque peu ! Mais retrouver une opposition Britannico/Portugaise chez les Juniors sur un terrain sec et aride a quand même de quoi surprendre… et ravir ! Promesses confirmées en FIM Youth Cup 125cc pour Josep GARCIA (E – Husqvarna) déjà vainqueur au Chili et qui confirme sa place de leader des « 125cc » ! Mais Mikael PERSSON (S – Yamaha) et le trio français en Yamaha, Jean Baptiste NICOLOT, David ABGRALL et Luca GARELLO ou encore Jack EDMONDSON (GB – KTM) lui donneront probablement du fil à retordre tout au long de la saison. Enfin Laia SANZ promue officielle KTM depuis peu, ne fit comme prévu qu’une bouchée en catégorie Women de ses habituelles « sparring partners » que sont Jessica GARDINER (AUS – Sherco) et Jane DANIELS (GB – Husqvarna).

Dimanche
«Je suis vraiment satisfait et soulagé à la fois de faire le doublé ici à Jerez de la Frontera car la chaleur (33° encore au thermomètre) a rendu la course éprouvante et aujourd’hui Alex SALVINI a vraiment bien roulé et m’a donné beaucoup de fil à retordre ! » En effet avec 40 points de plus à son compteur E2 l’officiel KTM Antoine MEO (F) peut s’estimer comblé par ce résultat obtenu de haute lutte sur un tracé qu’il n’appréciait guère. Et si hier Pierre-Alexandre RENET (F – Husqvarna) fut son plus redoutable rival, c’est cette fois le Bolognais Alex SALVINI (I – Honda) qui s’accrocha aux basques de MEO jusqu’au dernier chrono… « Bien sûr que j’aurais préféré gagner mais nous avons bien progressé depuis le Chili et ce résultat me convient. Il me reste à aller chercher la gagne dès le week-end prochain au Portugal » confiait, dégoulinant de sueur, l’officiel Honda à l’arrivée. Malgré un joli baroud d’honneur dans le dernier tour, Pela RENET n’affichait pas le visage des grands jours avec une 3eme place qui est loin de satisfaire ses ambitions. Auteur de plusieurs meilleurs temps en spéciale, Johnny AUBERT (F – Beta) reste abonné à la 4eme place alors que les jeunes Loïc LARRIEU (F – Sherco) et Deny PHILIPPAERTS (I – Beta) ont scoré du gros point en finissant respectivement 5 et 6.
Premier doublé pour BELLINO !
Grosse baston encore une fois en E3… une catégorie qui semble bien LA catégorie de l’année ! En effet cinq furieux nous ont offert un spectacle d’enfer pendant les 7 heures de course et nous tinrent en haleine jusqu’aux ultimes mètres du dernier chrono ! Si Matthew PHILLIPS (AUS – KTM) céda le premier pour finir à une « petite » 5eme position, ses compères BELLINO, SEISTOLA, MONNI et BARRAGAN se battirent comme des chiffonniers ! Comme il l’avait annoncé la veille, Mathias BELLINO (F – Husqvarna) voulait éviter son faux pas du Chili et marquer du gros point. Bien « remonté » par son manager Eric BERNARD, le jeune provençal resta très concentré toute la journée et roula à un train d’enfer… « Aujourd’hui c’était une course de fous ! » nous dira même BELLINO, vainqueur à l’arrachée d’une grosse seconde, d’un long combat à cinq d’où Matti SEISTOLA (SF – Sherco) fut son plus sérieux rival… « Hier j’ai écrasé mon pot d’échappement dès la Cross test et j’ai perdu beaucoup de temps à remonter. Mais aujourd’hui ce fut vraiment une très belle course avec BELLINO et les autres. Quelle baston ! Je suis satisfait de marquer de gros points et de pouvoir enfin allier vitesse et régularité ce qui me faisait défaut les saisons passées. Et puis lutter pour le titre est tellement grisant…» Matti SEISTOLA a en effet passé un cap cet hiver et le roc Finlandais sera un dur à cuire pour le titre. Ephémère leader en début de course, l’Espagnol Jonathan BARRAGAN (E – Gas Gas) chuta même à la 8eme place avant de remonter comme un fou en haut du classement pour coiffer sur le fil l’épatant Manuel MONNI (I – TM), 4eme… Décidément BARRAGAN est bien le pilote du Dimanche ! (sic)… « J’ai un problème de mémorisation des spéciales ! Je peux les marcher 5 à 6 fois dans la semaine, le Samedi j’éprouve quelques difficultés à trouver mes marques. Par contre le Dimanche tout rentre dans l’ordre ! » Vous connaissez donc désormais le secret du bouillant Madrilène et l’explication de ses performances, uniquement, dominicales ! En tout cas cette catégorie E3 avec quatre pilotes en 5 secondes est vraiment démentielle… au grand dam des LEOK (EST – TM), CORREIA (P – Beta), JOLY (F – KTM), BASSET (F – Gas Gas) et consorts relégués au rang de figurants… en attendant leurs réactions ! Triplé Français (encore !) chez les Seniors…
Beaucoup moins de suspense en E1 où la « machine » Christophe NAMBOTIN (F – KTM) fut une nouvelle fois impériale… tout en se permettant de « scratcher » aujourd’hui encore au point d’hériter du surnom de « NAMBOTINATOR » ! Le podium est le même que la veille avec Eero REMES (SF – TM), 2eme, et le régional de l’étape Cristobal GUERRERO (E – Yamaha), 3eme. Le suspens dans cette catégorie des 250cc 4 temps, se concentra sur la 4eme place où Danny MCCANNEY coiffa sur le fil l’excellent Simone ALBERGONI (I) de plus en plus à l’aise sur sa Kawasaki et Marc BOURGEOIS (F – Yamaha) de nouveau 6eme. Leader à la fin du premier tour le barbu Portugais Diogo VENTURA (P – Gas Gas) semblait en mesure de s’imposer chez les Junior… mais Jamie MCCANNEY (GB – Husqvarna) passa le turbo à la mi-course (Cross test) pour s’emparer des commandes de la catégorie. Très en vue déjà la veille, c’est l’autre britannique du Team Beta Boano, Steve HOLCOMBE qui haussa le rythme pour mettre la pression sur MCCANNEY alors que REDONDI (I – Beta) finalement 3eme ou encore BATTIG (I – Honda) lâchaient prise pour la gagne ! Et malgré un superbe chrono final dans la longue Enduro Test, HOLCOMBE échouait pour seulement 2’’42 derrière l’officiel Husqvarna. Il est sans conteste la révélation de ce début de saison où les britanniques brillent sur des terrains de «sudistes» et où les pilotes Beta réalisent de très belles performances.
Quand les Juniors s’y mettent aussi !
Joli duel encore en FIM Youth Cup 125cc où Josep GARCIA (E – Husqvarna) s’impose encore mais de justesse face à l’excellent Suédois Mikael PERSSON (Yamaha). Le protégé de Joakim JOHANSSONrevint même à 1 seconde de GARCIA avant le dernier chrono ! La cuvée 2015 des Juniors 125cc est de qualité et les pilotes français et leurs Yamaha (GARELLO, NICOLOT, DEBAUD, ABGRALL) y font aussi très bonne figure !
Même domination sans partage en catégorie Women pour Laia SANZ (E – KTM) face à Jessica GARDINER (AUS – Sherco), Jane DANIELS (GB – Husqvarna) et Jemma WILSON (AUS – Yamaha) alors que Blandine DUFRENE (KTM) vole à Samantha TICHET (KTM) le titre de meilleure française !
Si l’E1 et la catégorie Women semblent avoir déjà trouvé leurs « patrons », il en va donc tout autrement dans les quatre autres catégories avec des bastons, des révélations, des chutes, des remontées… mais aussi de la sueur, des larmes et même du sang comme le décrivait le regretté Mika AHOLA lorsqu’on l’interrogeait sur les caractéristiques de l’Enduro ! Voila qui nous promet un Grand Prix Polisport du Portugal exceptionnel le week-end prochain dans la petite cité de Gouveia qui a mis les petits plats dans les grands pour accueillir les stars de l’Enduro Mondial !

Infos abc communications

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici