Magnifique Grand Prix ce week-end dans la petite ville de Lovere, à 50 km de Bergame, dans un décor somptueux entre lac et montagne… Le clan français repart avec une victoire en E1 de Meo, un premier podium pour Pierre-Alexandre Renet, de belles places en E3 avec Christophe Nambotin et Seb Guillaume. Jérémy Joly mène en Junior (mais pour combien de temps ?), tout comme Ludivine Puy dans la toute nouvelle coupe du monde féminine !

E1 : Johnny abandonne, Meo fait le show… La très mauvaise nouvelle du week-end, c’est l’abandon de Johnny Aubert (KTM) le samedi. Comme à Issoire, le champion du monde a été pris de malaises et pertes d’équilibre et a été conduit à l’hôpital, où aucun diagnostic précis n’a été établi. Il doit subir des examens plus approfondis dans les prochains jours. Il a laissé la voie libre en E1 à Antoine Meo (HVA), victorieux les deux jours et scratcheur le samedi. Le pilote finlandais Eero Remes (KTM) et l’Espagnol Cristobal Guerrero (Yamaha) complètent le podium. Soulignons la performance du clan français avec 6 pilotes tricolores dans les 10 premiers E1 dimanche : Nicolas Deparrois (Kawa) 6-5, Julien Gauthier (HM) 8-8, Jordan Curvalle (Sherco) 9-9, Sébastien Bozzo (HVA) 10-7 et Adrien Metge DNF-10.
Classement provisoire après le GP d’Italie : 1. Meo (147 pts) • 2. Guerrero (118 pts) • 3. Remes (97 pts) • 4. Seistola (95 pts) • 5. Deparrois (94 pts) • 6. Aubert (91 pts)…

E2 : Pela s’offre un premier podiumDu côté des 450, la tension était à son comble entre Ahola et Cervantes, arrivés en Italie à égalité de points après la tournée ibérique. Difficile à Lovere d’aller menacer Mika Ahola (HM) 1-1, qui remporte le scratch dimanche. Ivan Cervantes (KTM) 2-2 n’y parvient pas et doit se contenter de la 2e marche les 2 jours ! La performance du jeune Pierre-Alexandre Renet (KTM) est d’autant plus belle, même si l’écart avec les deux hommes de tête est encore énorme et qu’il a bénéficié des erreurs de ses adversaires, notamment Rodrig Thain (TM) cinquième les 2 jours, derrière Thomas Oldrati (KTM) 3-3. Nicolas Paganon (Kawa) 8-11 s’en sort plutôt bien. C’est plus difficile pour Fabien Planet (Sherco) 13-10 qui a eu des soucis avec ses mousses. L’ex cross-man Julien Vanni (Beta) 16-17 continue d’apprendre la discipline.
Classement provisoire après le GP d’Italie : 1. Ahola (144 pts) • 2. Cervantes (138 pts) • 3. Oldrati (104 pts) • 4. Renet (99 pts) • 5. Ljunggren (86 pts) • 6. Salminen (76 pts) • 7. Paganon (72 pts)…

E3 : Nambotin ne lâche rien face à KnightSamedi, Christophe Nambotin (Gas) et Seb Guillaume (HVA), enfin guéri de sa blessure à la main, se sont offert les deux premières places devant David Knight (KTM), pas moins ! Seb Guillaume a même mené une bonne partie de la journée devant Christophe, avant de commettre une erreur dans la ligne. Entre Christophe et l’Anglais, l’écart est très faible, chaque spéciale se dispute à coups de centièmes, et chaque minuscule erreur se paye cher… Dimanche, c’est au tour de l’Anglais d’empocher les 25 points. Dommage que Seb Guillaume n’ait pas pu renouveler la performance de la veille : il laisse Simone Albergoni, (KTM) 4-3, monter sur le podium. Deux autres Français sont engagés en E3 : Rudy Cotton (Beta) 12-13 et Antoine Letellier (Beta) 13-DNF.
Classement provisoire après le GP d’Italie : 1. Knight (142 pts) • 2. Nambotin (136 pts) • 3. Albergoni (120 pts) • 4. Guillaume (98 pts) • 5. Botturi (86 pts).

Junior : Santolino est déchaîné Lorenzo Santolino (KTM) est décidément le jeune homme fort de la catégorie Junior. Dans la lignée de ses victoires lors de la tournée ibérique, il remporte franchement ce GP italien. L’enduro espagnol se porte bien puisque Victor Guerrero (Yamaha) est son dauphin. Troisième des moins de 23 ans, Jérémy Joly (HM) reste distancé aux chronos. Il court toujours après une première victoire sur l’EWC et ne mène la catégorie que d’un petit point ! La catégorie junior est plutôt fournie en pilotes français avec pas moins de 13 engagés. Romain Dumontier (EEAT-HVA) termine 6e et 7e, devant un ancien sociétaire de l’Armée, Pierre Pallut (KTM) 8-8. Benoît Fortunato (Husaberg), 10-14, n’est pas encore revenu à son meilleur niveau.
Classement provisoire après le GP d’Italie : 1. Joly (126 pts) • 2. Santolino (125 pts) • 3. Guerrero (109 pts) • 4. Roman (87 pts) • 5. Dumontier (86 pts)…

Féminines : 11 filles au départ dont 5 Françaises ! Pour la première fois dans l’histoire du championnat du monde d’enduro, des femmes ont pris le départ de la course. 11 pilotes sont engagées pour les 3 épreuves que compte cette première coupe du monde féminine d’enduro. Le samedi, Ludivine Puy (Gas), la plus rapide, se perd dans la montagne et prend des pions. La multiple championne de trial, Laia Sanz (Honda), venu s’essayer à l’enduro, 2e au chrono commet des erreurs de pointage et écope de pénalité également. Blandine Dufrene (Gas) remporte cette première journée historique devant Stéphanie Bouisson (Yamaha) et Audrey Rossat (Gas). Le lendemain, Lulu reprend les commandes, suivie par Laia Sanz et l’Allemande Heike Petrick… La suite en Pologne les 13 et 13 juin prochain !
Classement provisoire après le GP d’Italie : 1. Puy (43 pts) • 2. Dufrene (41 pts) • 3. Sanz (38 pts) • 4. Rossat (38 pts) • 5 Bouisson (36 pts)…


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici