AccueilA LA UNEEWC 2015 : on ferme !

EWC 2015 : on ferme !

Quelle finale ! Une nouvelle fois, la France et ses supporters ont su montré qu’ici, c’est aussi une terre d’enduro, une semaine après un motocross des Nations lui aussi dantesque. Le moto club de Requista, dans l’Aveyron, a en effet proposé une magnifique épreuve pour terminer cette belle saison. Dès samedi, Antoine Méo (KTM), avec une seconde place en E2, a assuré le titre mondial, s’envolant dans la foulée pour le Maroc et sa nouvelle vie de rallyman, laissant la victoire à Alex Salvini (RedMoto). Auteur d’un beau podium, Jérémy Tarroux prouve qu’il est de retour parmi les ténors avec sa 450 Sherco. De retour de blessure, Johnny Aubert a réussi à assurer une belle cinquième place, devant un Larrieu victime de soucis avec sa chaine. Le lendemain, Tarroux gagne une place, mais n’a pas réussi à devancer ce diable de Salvini, l’espagnol Betriu complétant le podium. Beaucoup de déchets chez les bleus, Larrieu abandonnant sur soucis mécaniques, Aubert sur chute en liaisons, heureusement sans conséquences.

En E1, Christophe Nambotin, diminué par un genou insuffisamment remis, n’a rien pu faire contre un Eero Remes (TM) au sommet de son art. Le lutin finlandais remporte donc avec le panache les deux jours devant Christophe, en même temps que son premier titre mondial ! Une première également pour la petite usine italienne TM depuis 1998, un bail ! De retour sur le podium, Toto Boissière retrouve des couleurs en cette fin de saison, après un début d’année compliqué du fait de sa grosse blessure.

Chez les E3, Mathias Bellino a parfaitement géré cette finale pour s’offrir la récompense suprême : le titre mondial. Déjà titré en Junior en 2012, notre sudiste volant a mené sa HVA 300 TE à la seconde place samedi, avant de s’imposer brillamment dimanche, débarrassé qu’il était de la pression, devant Seistola et Barragan.

Le titre Junior a été attribué dès samedi à Jamie McCanney (HVA), auteur d’une saison régulière, mais la palme du panache revient à son compatriote Steve Holcombe, vainqueur de six journées (dont les deux françaises) cette saison sur sa Beta Boano. Nul doute que le british fait figure de gros favori pour l’an prochain… D’autant que ses chronos le placent régulièrement devant chez les grands également. Nos français Carpentier, Barnes et Geslin rentrent dans le top 10 mais ne parviennent pas encore à s’approcher des podiums.
Titré en Youth, le suédois Mickaël Persson (Yamaha) s’est tiré toute la saison la bourre avec l’espagnol Garcia (HVA). Vainqueur des deux manches en France, Persson s’impose finalement, ces deux-là n’ayant pas laissé échapper une seule victoire. Sorte de domination… Eux aussi devraient vite faire parler leur talent dans les catégories supérieures, vu leurs chronos…

Enfin, chez les filles, Laia Sanz (KTM) s’est imposé samedi, empochant du même coup le titre avant de prendre le même avion  que Méo pour le Maroc où elle est également engagée. Du coup, c’est l’anglaise qui gagne dimanche, devant Gardiner et Wilson, les deux australiennes. Retrouvez l’ensemble des résultats ici : http://www.enduro-abc.com/

Rideau sur le mondial, donc. RDV l’an prochain. Pour nos français, reste la finale du championnat national à Langogne (48) les 17 et 18 octobre prochains, avant des vacances bien méritées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


A Lire aussi

arctic leopard

Arctic Leopard EXE 880, nouvelle proposition électrique homologuée

0
La société Arctic Leopard débarque sur le marché européen avec un nouveau modèle de machine électrique homologué, la EX880. Spécialiste des machines électriques, la...