sherco boissiere

Construite sur la base du modèle Factory de la marque, la Sherco 250 usine d’Anthony Boissière dispose des armes nécessaires pour se battre devant en Mondial. Un châssis équilibré, un moteur docile mais plein et quelques détails bien pensés, la brêle à Toto est un exemple d’efficacité.
Elle ne paye pas de mine, comme ça, de prime abord. En fait, cette Sherco 250 i “usine” ressemble à s’y méprendre à sa traduction anglaise, à savoir la Factory, que la marque commercialise pour 9 950 euros. Et pour cause, les mécanos sont partis de cette base version luxe d’une Sherco “normale”
pour bâtir leur arme à scratcher. Avant, évidemment, de la mettre à la sauce de Toto Boissière, le pilote. Premier constat, à l’oeil, fourche et amortisseur sont différents, puisque l’on retrouve la paire WP qui va bien, à savoir une fourche Cone Valve de 48 mm à l’avant et un amortisseur Trax à l’arrière.
A découvrir dans Enduromag #85

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici