KTM 450 Rally

LE TGV du désert 

Rookie sur le Dakar, le pilote de sable Camille Chapelière s’est bien sorti de sa première sur le plus grand rallye du monde en terminant 22e, ce qui le place premier Français. Le tout sur une machine parfaitement préparée par Baïnes Motos, mais aussi très proche d’une origine. On est montés dessus pour se faire une idée.

L’idée de partir sur un programme rallye trottait dans la tête de Camille Chapelière depuis de nombreuses années. Ce spécialiste du sable, doté du potentiel pour remporter une Enduropale du Touquet qui lui a jusque-là toujours échappé, avait eu par le passé l’occasion de tester les machines d’usine du team KTM Rally, mais les choses ne s’étaient pas faites. Finalement, en 2020, CamChap peut enfin réaliser son rêve, s’orienter vers le rallye. L’approche est prudente, le pilote étant bien conscient que la discipline est risquée et demande énormément d’expérience pour être maîtrisée. Et même avec cette fameuse expérience, ça reste dangereux, l’histoire ! Quatrième en Rally2, la catégorie des motos privées, à l’Andalucía Rally en 2020, il a ainsi pu décrocher sa qualification pour la course qui compte, le Dakar 2021, second du nom sur le sol saoudien. Qu’il termine à une belle 22e place scratch, et, surtout, premier Français ! De quoi piquer notre curiosité, quand on a su qu’il utilisait une machine proche de la série.

Troisième génération

Malheureusement absent le jour de notre essai car en rééducation tout près, à Cap-Breton, on a tout de même eu la chance de pouvoir s’installer au guidon de la meilleure performeuse française au dernier Dakar ! Une KTM Rally Replica 2021, donc. Soit une moto “compéclient”, comme on dit dans le jargon. Une machine produite en toute petite série, sur la base plus ou moins éloignée selon les années de celles d’usine des années précédentes. Une formule née en 2012 chez KTM, année de la nouvelle réglementation qui limite les motos de rallye à 450 cm3. Depuis, la Rally a ainsi connu pas mal d’évolutions, en passant par exemple à l’injection en 2015. La troisième génération, toujours d’actualité aujourd’hui, est celle du changement à l’époque. Le châssis est modifié, avec une répartition des masses plus centrées sur l’avant

et une moto plus fine en règle générale. Le filtre à air plus petit permet de loger la batterie et le faisceau plus bas, et une fourche WP Cone Valve fait son apparition. La version 3.0 fait sa première sortie au Maroc 2018 entre les mains des trois pilotes d’usine qui font le Dakar avec, puis elle débarque en 2019 pour les clients. 

Retrouvez plus d’informations sur la KTM 450 Rally de Camille Chapelière dans Enduro Magazine n°114

KTM 450 RALLYKTM 450 Rally
Prix : 31 200€

LA TECHNIQUE
MOTEUR
Cylindrée [cm3] : 449,3
Alésage x course [mm]: 95×63,4
Injection : électronique Keihin Ø 44 mm
Boîte : 6
Démarrage : électrique

PARTIE-CYCLE
Cadre : treillis en tube d’acier chrome- molybdène
Fourche [mm] : WP Cone Valve Ø 48, déb. 305
Amortisseur [mm] : WP, déb.300
Freins à disque AV/AR [mm] : Ø 300/240

MESURES
Empattement [mm] : 1 486
Garde au sol [mm] : 312
Hauteur de selle [mm] : 960
Poids à sec (kg) : 139
Réservoirs AV/AR [l] : 16/17 (35)