Après une édition 2015 qu’il avait remporté “à égalité” avec Walker, Jarvis et Lettenbichler, c’est bien seul, cette fois, qu’Alfredo Gomez a conquis l’édition 2017 de l’Ezrberg Rodeo, après une course maîtrisée du début à la fin. Malgré une petit chute peu après le départ, l’espagnol est revenu sur la tête tenue par Jonny Walker à l’heure de course, avant de filer vers l’arche d’arrivée Red Bull sans encombre. Lazy noon, la montée qui lui a été fatal l’an dernier, avalée comme dans un rêve, Gomez coiffe donc d’environ 4 minutes un Graham Jarvis qui a pris trop de retard dans la première moitié de course pour pouvoir prétendre à la victoire. Mais quand il a commencé à remonter, notamment dans le pierrier de Carl’s Dinner, quel spectacle ! “Bravo à Alfredo, il était très fort, il a fait une super course. Je suis mal parti et j’ai perdu 5 ou 6 places d’entrée en me ratant dans une montée. Je suis bien remonté. Cette seconde place me satisfait.” assurait l’anglais au micro après la course. 
2e l’an passé, 3e cette année, l’américain Cody Webb est clairement en train de montrer à ses boss européens qu’il a les qualités requises pour devenir un top de l’extrême “comme chez nous”. Un moment leader de la course avant de rétrograder à cause d’arm pump, Webb a trouvé un second souffle pour déboîter des calibres comme Bolt, Walker, Young et compagnie et s’offrir un nouveau podium de prestige. Podium qui échappe donc à Wade Young, le pilote Sherco. Bien remonté, il a dépassé un Walker à court physiquement dans les dernières difficultés pour lui ravir la 4e place, devant Jonny, donc, Paul Bolton et Billy Bolt (un temps sur le podium mais en délicatesse avec une cheville en vrac). Manuel Lettenbichler (le fils d’Andreas, ancien vainqueur), Mario Roman et Travis Teasdale complète le top 10.
25 pilotes ont rejoint l’arrivée cette année, un record depuis 2005. Mais pas de français malheureusement, notre meilleur représentant étant une nouvelle fois Yannick Marpinard et sa fidèle Beta. L’agent commercial de la marque n’a pas réussi à améliorer sa performance de l’an dernier et termine 41e (arrêté au check point 18), pénalisé par un départ de trop loin sur la grille. Marpi doit absolument soigner son prologue pour espérer mieux ! Stéphane Parchet est 64e, Flo Peyret 70e, Charles Feyrit 78e et Jimmy Chevalard 79e. Vivement qu’une vraie scène hexagonale se développe pour permettre l’émergence plus rapide de tous ces talents… 

Photo : KTM/Future7Media. 

Les résultats complets ici

Quelques extraits vidéo de nos amis de motocrossmag.be

Ou l’adresse du Replay complet (4 h 45 mn) ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici