AccueilA LA UNEEnduroGP Portugal 2 : Steve Holcombe champion !

EnduroGP Portugal 2 : Steve Holcombe champion !

endurogp
L’EnduroGP s’est achevé ce week-end avec la finale au Portugal, une semaine après une autre épreuve dans ce même pays. Et si Josep Garcia a été la star de ce Portugal 2, c’est bien l’Anglais Steve Holcombe qui rentre dans la légende en décrochant deux nouveaux titres, EnduroGP et E2, ce qui porte son total à neuf couronnes mondiales. Le voilà l’enduriste le plus titré de tous les ans, puisqu’il a dépassé la légende Juha Salminen.

Certes, on pourra arguer que Salminen n’avait pas, lui, la possibilité de ramener deux titres par an. Ce qui ne retire rien à la performance de Steve Holcombe, qui a galéré ces dernières années, entre passage du 2T au 4T, blessures et autres problèmes physiques, mésentente avec son coéquipier et compatriote Brad Freeman etc… L’Anglais de chez Beta a su se remobiliser et a bâti patiemment ce championnat, même s’il a su profiter des blessures de Freeman et Garcia. Une fois encore, savoir rester sur ses roues et ne pas se blesser fait aussi partie du job !

endurogp
Josep Garcia termine la saison sur un doublé et le titre E1. Solide, le petit espagnol !

Troisième le premier jour derrière le vainqueur Josep Garcia et Andrea Verona, après avoir lâché plus de 20 secondes dans les premières spéciales à cause de chutes, Holcombe n’avait plus qu’à assurer le lendemain pour coiffer les deux titres. Ce qu’il a parfaitement fait malgré une chute qui l’a fait passer du deuxième rang au cinquième. Josep Garcia gagne de nouveau, devant un excellent Nathan Watson, Andrea Verona et un Jamie McCanney décidément très en forme en cette fin de saison.

Steve Holcombe : « Les mots me manquent. Remporter les titres EnduroGP et E2la même année est tout simplement incroyable. Après deux saisons difficiles avec des blessures, je suis arrivé en 2023 avec l’objectif de rester en bonne santé et de regagner en confiance et en vitesse. Petit à petit, j’ai progressé et ça a fonctionné à merveille. Une fois que j’ai pris la tête du championnat, je n’ai plus voulu la lâcher. Pour être honnête, ce week-end a été difficile parce que j’étais nerveux. Je n’avais plus été dans cette position depuis 2020. Mais heureusement cette année, tout s’est bien passé, j’ai remporté les deux titres. Je n’ai jamais rêvé d’avoir autant de succès, mais c’est arrivé et je suis époustouflé. Je ne remercierai jamais assez mon équipe, mes sponsors et mes supporters. C’est un titre que je n’oublierai certainement pas de sitôt. C’est sûr que nous allons fêter cela ce soir ! »

Neuf titres de champion du monde, ça commence à causer niveau palmarès !

Côté français, deux podiums en E1 pour Zach Pichon, derrière Garcia et McCanney, et une belle quatrième place compte-tenu de son abandon en Espagne et de ses soucis physiques de mi-saison. Zach signe une parfaite entrée chez les Grands, en remportant même une journée face à l’ogre Garcia. Belle saison également de Théo Espinasse (4/4), qui termine deuxième de ce championnat E1.

En E2, Steve Holcombe devance Andrea Verona et Hamish Macdonald au championnat.

endurogp
Luc Fargier termine sa première saison en sénior avec un top 5 le samedi et une septième place finale en E3.

En E3, un Brad Freeman diminué à été chercher un nouveau titre mondial tout de même, devant Mikael Persson et le champion de France Antoine Magain. Belle finale de Christophe Charlier, troisième puis deuxième de ce GP du Portugal 2. Luc Fargier décroche le top 5 le samedi, puis la huitième place le dimanche. Il termine septième de championnat E2.

Jed Etchells remporte le championnat Junior scratch et J1, son dauphin au scratch Albin Norrbin échouant de deux petits points. Il se consolera avec le titre J2. Notez que l’Australien Kyron Bacon a de nouveau montré sa vitesse, en terminant deuxième Junior le dimanche, premier en J1. Antoine Alix finit septième de ce championnat J1.

endurogp
Vainqueur le samedi, deuxième dimanche et au général, belle saison pour le jeune Leo Joyon.

Léo Joyon a beau avoir remporté le samedi, ça n’a pas suffi pour empêcher l’Italien Ken Cristino, deuxième, de prendre le titre. Thibault Giraudon termine troisième le samedi, juste devant Clément Clauzier. Maxime Clauzier, lui, clôt le top 10. Le lendemain, débarrassé de la pression, Cristino s’impose devant Joyon. Cinquième place pour Clément Clauzier, neuvième pour Thibault Giraudon.

Enfin, Jane Daniels s’impose les deux jours et prend le titre mondial une nouvelle fois. Jess Gardiner et Francesca Nocera complètent le podium final.

Voilà, rideau sur ce superbe championnat EnduroGP 2023, avec un beau champion qui rentre dans la légende ! Rendez-vous en 2024.

L’ensemble des résultats ici. 

Par Rich’.

A Lire aussi

ALFREDO GOMEZ RÉPLICA

Rieju dévoile une MR Hard Enduro Alfredo Gomez Replica

0
La marque catalane Rieju vient de créer la surprise, en sortant de ses cartons une originale MR Hard Enduro Alfredo Gomez Replica. Une série...