Samedi :

Les prévisions météorologiques se sont révélées fiables… malheureusement ! Et c’est sous un plafond gris et bas et donc sous une pluie abondante que ce sont élancés ce matin à Enköping les 110 participants de ce Grand Prix Maxxis de Suède, cinquième rendez vous de la saison. Après le Portugal, la Grèce et une manche Finlandaise très fraiche, les pilotes de l’Enduro Mondial ont donc dû composer de nouveau avec cette météo exécrable et avec des conditions humides, glissantes et boueuses… qui ont ajouté à la difficulté d’une épreuve « typiquement scandinave ». Une épreuve suivie par des milliers de passionnés qui se sont régalés tout au long des trois tours de circuit et qui ont apprécié le spectacle offert par l’EnduroGP.

Très malchanceux en Finlande il y a une semaine en raison d’un problème mécanique et de 5 minutes de pénalité qui lui ont couté un zéro pointé au classement EnduroGP, le britannique Steve HOLCOMBE (Beta) a pris une éclatante revanche aujourd’hui à Enköping puisqu’il s’impose avec 1 minutes d’avance sur Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco) à l’issue de sept heures de course harassantes. Impressionnant de vitesse, de régularité et d’efficacité. Le natif de South Molton dans le Devonshire a éclaboussé la course de son talent et constitue incontestablement la grande révélation et surprise de la saison ! Agé d’à peine 22 ans, HOLCOMBE a fait le break dans la très difficile Enduro test qu’il a remporté à chaque passage avec une belle marge d’avance… « Je suis bien sûr ravi de ce succès après ma déconvenue de Dimanche passé. J’ai pourtant assuré toute la journée car il était vraiment très facile de faire des erreurs aujourd’hui. Mais il est vrai aussi que j’aime bien ces conditions de course et la pluie même si je suis quand même surpris de gagner avec un tel écart » nous dira la « bête de l’Exmoor » dans un large et franc sourire à l’arrivée.

PHILLIPS de nouveau leader !

Matthew PHILLIPS est l’autre grand bénéficiaire du jour puisqu’il reprend, grâce à une remarquable 2eme place, la plaque de leader EnduroGP à Eero REMES (SF – TM) « Je suis tombé deux fois dans la très piégeuse Enduro Test 2 et j’ai bien tordu le guidon de ma TM ce qui m’a handicapé un peu par la suite… » Le Finlandais finit néanmoins à une très bonne troisième place. Mais le protégé Australien de Fabrizio AZZALIN avait sorti la grosse attaque et s’est même adjugé trois spéciales. Il n’a cependant rien pu faire face à Steve HOLCOMBE …
« J’ai chuté dans la première Enduro test et j’ai ensuite cassé mon cale pied dans cette même Enduro test lors du 2eme tour ce qui m’a obligé à rouler deux spéciales sur une «jambe ». Mais reprendre la plaque de numéro 1 à Eero suffit aujourd’hui à mon bonheur car demain avec de telles conditions de course, tout peut arriver ! »

Ce trio infernal aurait fort bien pu devenir un quatuor si Nathan WATSON (GB – KTM) n’avait commis quelques erreurs à des moments cruciaux de la course, en particulier dans la Cross test Maxxis 2 où il lâche plus de 40 secondes au leader… et malgré un dernier tour « canon » (une habitude chez lui semble t il…) il échoue au pied du podium à une néanmoins excellente 4eme place.

On a longtemps crû que Loïc LARRIEU (F – Yamaha) était capable de jouer aussi le podium… mais, comme WATSON, le Languedocien laissera une quarantaine de secondes, qui lui coûtent cher, dans la dernière « ligne » pour une 8eme place pas «chère » payée… mais ses compatriotes BASSET (F – KTM) et AUBERT (F – Beta) se mirent eux aussi en évidence en particulier le premier nommé, superbe cinquième sur sa KTM privée et au volant de son Jumpy rouge (sic) « Je me suis concentré sur mon duel avec Johnny dès la mi course mais je suis quand même surpris mais tellement heureux de finir 5eme ! » «Babasse» est monté en puissance tout au long des trois tours et sa régularité et son panache ont payés ! Idem pour Johnny AUBERT qui n’était pourtant que 12eme en début de course et qui score les 10 points du sixième de peu devant l’Américain Taylor ROBERT (KTM), 7eme.

Heureux Antoine BASSET…

Mathias BELLINO (F – Husqvarna) est un courageux 9eme avec un ménisque fissuré et Christophe NAMBOTIN (F – KTM) score, enfin, ses premiers points en EnduroGP (11eme) devant un très solide Romain DUMONTIER (F – Yamaha) qui « bétonne » un beau 12eme rang. Davide GUARNERI (I – Honda Red Moto), 13eme, semble enfin avoir trouvé le mode d’emploi « Enduro » et a flirté tout au long de la journée avec le Top 10 avant de « coincer » dans la dernière Cross test.
Déception par contre pour Alex SALVINI (I – Beta) qui se délite au fil de la journée et passe de la 6eme à la 15eme place à l’issue des neuf chronos du jour. Idem pour Ivan CERVANTES (E – KTM) 23eme ou Lorenzo SANTOLINO (E – Sherco), 24eme, qui n’est que l’ombre de lui-même cette saison.

Du côté des catégories, scénario immuable en E1 avec REMES (11e succès sur 11), WATSON et Danny MCCANNEY (GB – Husqvarna).
Matthew PHILLIPS s’impose nettement en E2 face à Taylor ROBERT et Loïc LARRIEU et Steve HOLCOMBE bien évidemment rafle la mise en E3 face aux trois «Frenchies» BASSET, AUBERT et DUMONTIER très bon 4eme.

Et de onze pour Giacomo REDONDI (I – Honda RED Moto) dans la catégorie Juniors ! Le Bergamasque a dominé de bout en bout cette première éprouvante journée chez les moins de 23 ans et à ce rythme il pourrait bien être titré le premier champion dès le Grand Prix d’Italie. Car ses rivaux pour le titre, à savoir SORECA (I – Honda Red Moto – 4), ou Kirian MIRABET (E – Sherxo – 7) ont alterné le bon et le moins bon aujourd’hui à Enköping au contraire du local Albin ELOWSON (S – Husqvarna) 2eme et de Diogo VENTURA (P – Gas Gas) qui sauve le podium grâce à un bon rush final. Podium qui aurait pu revenir à Eemil POHJOLA (SF – Husqvarna) s’il n’avait écopé bêtement d’une minute de pénalité. Mais mention spéciale au jeune protégé de Vesa KYTONEN qui remporte même une spéciale pour son deuxième GP seulement. Mention bien également au prometteur Polonais Adam TOMICZEK (KTM) encourageant 8eme devant le seul français en lice, à savoir David ABGRALL (F – Yamaha) 9eme.

Trois de chute pour Laia SANZ…

Victoire impeccable en FIM Youth Cup 125cc de Jack EDMONDSON (GB – KTM) ! Sur sa lancée de la Finlande l’ainé des fils EDMONDSON n’a jamais été inquiété et s’est baladé en tête de la course de bout en bout. Bien remis de sa blessure à la main (GP du Maroc), EDMONDSON Junior a enclenché la surmultipliée depuis deux GP et ses rivaux Erik APPELQVIST (S – Yam), Jean Baptiste NICOLOT (F – Yam) ou encore le newcomer Joakim GRELSON (S – Yam) vont devoir se «bouger» dès demain pour endiguer la marche en avant du Britannique.

Encore raté pour Laia SANZ ! La Superwoman de la moto féminine était très attendue après sa déconvenue Finlandaise… Inquiétée en début de course par sa grande rivale Jane DANIELS (GB – Husqvarna), l’officielle KTM semblait avoir fait le plus dur au début du dernier tour. Las, elle partait plusieurs fois à la faute dans l’Enduro Test 2 et se « crashait » dans l’ultime Cross test et ne pouvait donc faire mieux que 3eme ! Même si Laia n’est pas au top de sa forme, sa marge avec ses rivales s’est considérablement réduite et Jane DANIELS a beaucoup progressée ! Elle signe un troisième succès consécutif et sera maintenant bien difficile à déloger de la première position. Qui plus est avec le « renfort » de l’étonnante Allemande Maria FRANKE (KTM) excellente seconde ou encore de la solide Finlandaise Sanna KARKKAINEN (KTM)…

A priori le plus gros de la pluie est passé en ce Samedi dans la petite ville d’Enköping et la journée dominicale devrait être plus clémente… Ainsi c’est une toute autre physionomie de course qui pourrait nous être proposée demain avec un Steve HOLCOMBE remonté comme une pendule et qui sait qu’il n’a repris que 3 et 5 points aujourd’hui à PHILLIPS et REMES dans sa course poursuite pour le titre EnduroGP avec un retard désormais chiffré à 24 unités. Il n’a donc plus rien à perdre et va probablement de nouveau imprimer un rythme d’enfer tout en se tenant prêt à exploiter la moindre erreur d’un de ses rivaux !

Dimanche :

Enfin… le sourire était en grande partie revenu sur le visage des pilotes du Championnat du Monde Maxxis FIM d’EnduroGP, ce matin à Enköping (Suède) lorsqu’ils découvrirent un magnifique ciel azur et un grand soleil en quittant leurs hôtels respectifs… Pourtant la première journée avait largement décimée le « parc fermé », puisqu’une bonne vingtaine de pilotes restèrent à quai ce matin, épuisés par les efforts de la veille, et les 85 « rescapés » étaient loin d’imaginer que cette dernière journée du « Scandinavian tour » serait aussi épuisante et où des milliers de spectateurs se sont régalés !

En effet les 60 kilomètres du tracé Suédois se révélèrent encore plus difficiles que la veille avec des trajectoires de plus en plus profondes et changeantes car le tracé allait en s’asséchant… « Nous avions toujours les pieds hors des cales pieds lors des les liaisons et celles ci nous ont vraiment usées. C’était épuisant ! » Avouera Christophe NAMBOTIN (F-KTM) à l’arrivée (Il finit 10e en EnduroGP et 5eme en E2).

L’écrémage se fit aussi par l’arrière avec de nombreux abandons comme ceux de Gianluca MARTINI (I – Kawasaki) qui souffrait trop de son poignet blessé en Finlande ou encore de Victor GUERRERO (E – KTM) sur ennuis moteur. Il faut dire que le rythme imposé en tête de la course fut tout de suite infernal… La faute principalement à un Steve HOLCOMBE (GB – Beta) une nouvelle fois déchainé et qui s’imposa dans toutes les spéciales Extrêmes mais aussi à deux reprises dans la « terrible » Enduro test 3 … « Je suis tombé à deux reprises dans la dernière « ligne » et j’ai vraiment tout donné dans le dernier tour pour conserver mon avantage car je savais que derrière Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco) poussait très fort. J’ai vraiment été puiser dans mes réserves cette victoire et ce premier doublé en carrière me rend très heureux et récompense aussi tout le travail du Team Beta managé par Fabrizio DINI… » Leader de bout en bout, HOLCOMBE perdit gros en effet lors de cette double chute et saura conserver 3 grosses secondes d’avance (sur 1 heure 04 de chrono !) sur le leader du Championnat.

Du « grand » Johnny AUBERT !

Si HOLCOMBE fut à Enköping le «roi» des Technomousse Extrême Test et des Enduro Test, la surprise du jour nous vint d’un Johnny AUBERT (F – Beta) en forme « avionesque » et qui fit de la Maxxis Cross test, son jardin ! Les deux pilotes Beta se livrèrent un duel incroyable pendant les deux tiers de la course et décimèrent le peloton des poursuivants… « Je suis déçu pourtant car aujourd’hui je pouvais vraiment aller chercher la gagne en EnduroGP. Mais je n’ai jamais trouvé le bon feeling et le bon grip dans la spéciale extrême, surtout dans les deux derniers tours, et c’est là que j’y ai perdu la course. Mais bon content quand même de ce podium. » Troisième EnduroGP, Johnny’Au échoue en effet à seulement 4 secondes et demie d’HOLCOMBE et à moins d’une demi-seconde d’un Matthew PHILLIPS aux anges… « Je suis très satisfait de cette deuxième place même si l’écart avec Steve est faible. Je n’ai pas effectué un très bon premier tour mais j’ai cherché à bien m’alimenter et à boire beaucoup tout au long de la journée. Cela a payé en fin de course. Et aborder l’Espagne avec une petite marge de 8 points d’avance sur Eero REMES n’est pas pour me déplaire ! »

Car en effet, Eero REMES (SF – TM) fut aujourd’hui un peu plus à la peine, particulièrement dans la Cross test où il chuta et perdit aussi de précieuses secondes. Mais sa cinquième place du jour n’est cependant pas une contre performance au vu de la qualité du plateau et de la bataille intense qui y fait rage. Comme hier, Nathan WATSON (GB – KTM) finit en trombe, et accroche la 4eme position finale et a été le seul à « voler » un chrono aux Beta « boys » dans l’Enduro Test 3… « J’ai chuté très fort dans la première Enduro Test et j’ai ensuite collectionné les chutes en liaison ! Ce doit être le métier qui rentre… mais je suis par contre ravi de mettre un terme à la série de victoires d’Eero REMES en E1 ! »

Longtemps 6eme, Mathias BELLINO (F – Husqvarna) s’est encore bien battu aujourd’hui. Malheureusement une chute « stupide » dans l’avant dernier virage de la dernière Cross test le fera rétrograder au 9e rang EnduroGP, au bénéfice des opportunistes Cristobal GUERRERO (E – Yamaha) 8eme et toujours aussi régulier, d’un toxique Manuel MONNI (I – TM) très bon 7eme et du sympathique officiel KTM, Taylor ROBERT (USA), 6eme et qui nous avouait être heureux d’en terminer à cette tournée scandinave « so hard » !

Grippé depuis jeudi, Loïc LARRIEU (F – Yamaha Outsiders) est trop tombé dans le premier tour pour espérer mieux qu’une onzième place EnduroGP mais a prouvé la veille tout son potentiel. Il finit juste devant son compatriote Antoine BASSET (F – KTM) qui s’est accroché tout au long de la journée.

Nathan WATSON vainqueur en E1 !

Eero REMES est donc descendu de son piédestal en E1 après neuf victoires consécutives la faute à un Nathan WATSON qui s’affirme à chaque GP. Pascal RAUCHENECKER (AUT – Husqvarna) coiffe pour moins d’une seconde Ivan CERVANTES (E – KTM) pour la dernière marche du podium alors que Mikael PERSSON (S – Yam) score son meilleur résultat de la saison (5eme) devant son public.

Nouvelle victoire indiscutable en E2 pour Matthew PHILLIPS devant Taylor ROBERT et Cristobal GUERRERO. BELLINO est 4eme…

Malgré son immense talent, Johnny AUBERT aura du mal à endiguer l’incroyable montée en puissance de Steve HOLCOMBE en E3 où Manuel MONNI (I – TM), 3eme, continue de régaler le petit team TM. Antoine BASSET est 4eme devant Jonathan BARRAGAN (E – Gas Gas).

Sauf catastrophe Giacomo REDONDI (I – Honda Red Moto) sera, enfin, titré Champion du Monde Juniors cette saison. Il signe une 10eme victoire consécutive et est capable de scorer le « grand chelem ». Ses deux principaux rivaux du jour furent le Suédois Albin ELOWSON (S – Husqvarna) et le Finlandais Henric STIGELL (TM) qui grimpent aussi sur la «boite». SORECA (I – Honda) ou encore VENTURA (P –Gas Gas) ont été trop irréguliers pour empêcher la nouvelle vague scandinave, aussi représentée par NELSON (S – TM), 6eme, HOGBERG (S – KTM), 8ème, ou POHJOLA (SF – Husqvarna), 9eme, de retrouver le sourire après une bonne décennie de disette.

Direction le Pays Basque !

C’est avec plus de deux minutes d’avance que Jack EDMONDSON (GB – KTM) rafle la mise en FIM Youth Cup 125cc face au talentueux suédois Joakim GRELSON (KTM) nouveau venu sur le Mondial et à Lee SEALEY (GB – Yamaha), alors que l’on notait la chute sévère à la fin du deuxième tour de Jean Baptiste NICOLOT (F – Yamaha), alors deuxième et relevé bien sonné et à qui l’on souhaite un très bon et rapide rétablissement !

Laia SANZ (E – KTM) s’est enfin imposée chez les dames ! Mais ce ne fut pas sans mal car elle dû aussi croiser le «fer» avec l’Allemande Maria FRANKE (D – KTM) qui fut la plus rapide dans la Cross test et qui glanera son premier bouquet dès qu’elle progressera dans les Extrêmes test. Jane DANIELS (GB – Husqvarna) a longtemps donné du fil à retordre à Laia mais un pneu usé (et non changé la veille) l’a beaucoup handicapé dans le dernier tour. Elle finit troisième derrière Maria FRANKE mais elle garde « solidement » la tête du Championnat avant le Grand Prix d’Espagne…

Car les ténors de l’EnduroGP n’auront guère le temps de souffler… En effet dans moins de deux semaines se profile le « redoutable » Grand Prix AMV Seguros d’Euzkadi que l’on annonce très corsé avec un contrôle horaire à l’ancienne en «cerise sur le gâteau » ! Après le doublé d’HOLCOMBE, la catégorie EnduroGP continue donc à nous distiller un spectacle incroyable et rien n’est joué pour le titre suprême avec le trio PHILLIPS, REMES, HOLCOMBE en figure de proue… Ou comment les marques Européennes Sherco, TM et Beta font la course en tête d’une catégorie qu’elles ont pourtant combattues « férocement ».
Ou le joli pied de nez du sport au business et à la stratégie !

 

Communiqué ABC Communication

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici