Enduro GP au Portugal

EnduroGP au Portugal : des rebondissements en pagaille.

Après une longue pause estivale, le Championnat du Monde FIM Borilli d’EnduroGP est revenu en action à Santiago do Cacem, dans le sud du Portugal, pour l’avant-dernière manche de la saison 2021. Dès le départ, l’action a été intense, les pilotes s’affrontant lors du Super Test AKRAPOVIC du vendredi soir.

Le Britannique Joe Wootton (Husqvarna) a mené le bal pendant la majeure partie de la nuit jusqu’à ce qu’il soit dépassé par les deux derniers pilotes, Brad Freeman (Beta) et Josep Garcia (KTM). Les deux étaient presque inséparables, mais c’est Freeman qui a remporté la victoire de justesse, pour un dixième de seconde.

Cependant, sachant que les spéciales en sable joueraient en sa faveur, Garcia a rapidement pris le commandement, dès la première. L’Espagnol a ensuite dominé les cinq autres spéciales pour accroître son avance. Il remporte ainsi la journée avec une belle avance de 54 secondes.

Derrière lui, la lutte pour les autres places sur le podium a été très serrée lors de cet Enduro GP au Portugal. Freeman a dû faire face à l’Italien Andrea Verona (GASGAS), avec les Britanniques Nathan Watson (Honda) et Steve Holcombe (Beta) proches également. Avec quatre secondes d’avance, Freeman conserve sa place de deuxième pour quatre secondes, Verona prenant la troisième place.

Watson a signé un retour en force en EnduroGP en terminant quatrième, tandis que Holcombe, le champion en titre, a montré qu’il revenait en forme après une saison difficile marquée par des blessures et des maladies en terminant cinquième.

“Je me sentais bien sur la moto aujourd’hui”, a déclaré Garcia. “Je savais que les conditions me conviendraient, donc mon objectif ce matin était de pousser fort dès le début et de voir comment je m’en sortais. J’ai réussi à prendre une bonne avance et à partir de la mi-course, j’ai géré du mieux que j’ai pu. Je suis maintenant excité pour demain”.

Enduro1 – Verona fait du bien

Engagé dans une lutte pour le titre de vice-champion en EGP, Verona s’est détaché de ses camarades E1 pour remporter la victoire. Fort tout au long de la journée, l’Italien s’est construit une confortable marge de 40 secondes pour la victoire.

Davide Guarneri (Fantic) n’a pas été en mesure de suivre le rythme de son compatriote dès le départ. Après avoir perdu du temps le matin, il est revenu en force l’après-midi, remportant deux spéciales. Matteo Cavallo (TM) monte sur la troisième marche du podium. Notre Français Christophe Charlier (Beta) et l’Italien Samuele Bernardini (Honda) complètent le top 5.

Enduro2 – Garcia prend la tête des points avec sa victoire

Le samedi était une journée à savourer pour Garcia, qui a également remporté l’E2 avec une minute et 22 secondes d’avance. Et, surtout, il prend la tête du championnat.

Après deux ans d’absence, Nathan Watson n’a pas perdu de temps pour retrouver le rythme de l’EnduroGP. Deuxième le premier jour et devançant Holcombe de six secondes, l’arrivée de Watson dans la série en cette fin de championnat est passionnante.

“C’est génial d’être de retour en EnduroGP”, a déclaré Watson. “Les choses ont été un peu en dents de scie aujourd’hui. J’ai eu l’impression d’avoir progressé au fil de la journée et je suis impatient de voir comment se déroulera la journée de demain.”

Derrière le trio de tête composé de Garcia, Watson et Holcombe, l’Australien Will Ruprecht (TM) a terminé quatrième, perdant du même coup son avance au championnat au profit de Garcia. L’Australien devra se battre dimanche pour conserver ses chances de titre. À seulement six secondes de Ruprecht, l’Italien Thomas Oldrati (Honda) s’est classé cinquième.

Endurogp au portugal
Brad Freeman a tout donné mais a cédé face à Garcia.

Enduro3 – Freeman est le plus rapide

La première journée EnduroGP au Portugal a été marquée par une nouvelle victoire en Enduro3 pour Brad Freeman (Beta), sa neuvième victoire consécutive.

Se sentant à l’aise sur le terrain sablonneux, l’Espagnol Jaume Betriu (KTM) a terminé sa journée en deuxième position derrière Freeman. Danny McCanney (Sherco) a réalisé une bonne journée pour prendre la troisième place, réduisant l’écart avec Betriu à 10 secondes lors du dernier test. Jamie McCanney (Husqvarna) est quatrième et Andrew Wilksch (Husqvarna) est cinquième.

Enduro Junior – Kytonen se met en avant

Dans la catégorie Enduro Junior, Roni Kytonen s’est distingué en remportant sa première victoire de la saison. Après un début de course mené par Lorenzo Macoritto (TM), Kytonen a pris la tête de la deuxième spéciale pour prendre le contrôle de la course. Continuant à repousser les attaques des favoris du titre Matteo Pavoni (TM) et Macoritto, le Finlandais a remporté une victoire bien méritée.

” Je ne m’attendais pas à cette victoire aujourd’hui “, a déclaré Kytonen. “J’ai été blessé après l’Estonie, donc je ne suis pas à 100 %. Mais les spéciales me convenaient et quand j’ai pris la tête, j’ai pu tenir bon pour la victoire.”

Enduro Youth – Victoire de justesse pour Norrbin

La course a été serrée en Enduro Youth avec les pilotes Fantic Albin Norrbin et Kevin Cristino. Norrbin est resté fort toute la journée, mais Cristino étant capable de suivre son rythme, il n’a pas pu se relâcher. Derrière eux, Samuli Pujkainen (TM) est troisième, Harry Edmondson (Fantic) et Federico Rocha (TM) complètent le top 5.

Dimanche 

EnduroGP – Une lutte à deux 

Après la victoire dominante de Garcia samedi en EnduroGP du Portugal, le pilote KTM a dû redoubler d’efforts pour monter sur la plus haute marche du podium le deuxième jour. Bien qu’ayant pris un bon départ en remportant la première spécial extrême, il a dû faire face à un défi beaucoup plus difficile à relever de la part du leader Brad Freeman (Beta). Le pilote britannique était déterminé à ne pas laisser l’Espagnol prendre l’avantage et a immédiatement mis la pression.

A la fin du deuxième test, au deuxième tour, le duo était séparé par moins d’une seconde, Freeman lorgnant sur la tête de la course. Mais Garcia était déterminé à le tenir à distance et a répondu en prenant la tête dans l’enduro test. Freeman a répondu en réalisant le meilleur temps dans la cross et au moment d’entamer le dernier tour, l’avance de Garcia était de trois secondes seulement.

Une erreur de l’Espagnol dans la dernière extrême a permis à Freeman de prendre momentanément l’avantage, mais Garcia s’est battu en remportant les deux derniers tests pour remporter une victoire EnduroGP durement gagnée. À deux manches de la fin, Freeman possède désormais 16 points d’avance sur Garcia, ce qui laisse présager une finale passionnante en France le week-end prochain.

“J’étais un peu déçu de mon résultat d’hier, alors je voulais suivre le rythme de Josep aujourd’hui et j’y suis parvenu “, a déclaré Freeman. “J’aurais aimé remporter la victoire, mais c’était une belle bataille toute la journée. Félicitations à Josep pour sa victoire, mais j’espère que je pourrai renverser la situation en France !”.

Derrière les deux premiers, Nathan Watson (Honda) a prouvé que sa forme d’hier n’était pas un coup de chance, puisqu’il a réussi à monter sur le podium avec une superbe troisième place. Le Britannique, bien qu’ayant terminé sa journée à 30 secondes de Freeman, a réussi à suivre le rythme tout au long de la journée et pourrait s’avérer dangereux en France.

L’Italien Andrea Verona (GASGAS) s’est frayé un chemin jusqu’à la quatrième place, tandis que Davide Guarneri (Fantic) complète le top 5.

Enduro1 – Verona vs Guarneri

Après avoir remporté une belle victoire le premier jour, Andrea Verona (GASGAS) a dû faire face à une concurrence beaucoup plus rude le deuxième jour pour la victoire. Beaucoup plus à l’aise dans les spéciales, Davide Guarneri (Fantic) a poussé son rival au championnat à bout. S’échangeant les victoires en spéciale, Verona s’est maintenu à deux secondes de la première marche du podium.

Le rythme des deux premiers étant très élevé, Davide Soreca (Husqvarna) se place à près de deux minutes en troisième position. Cependant, le podium a été très disputé, avec Matteo Cavallo (TM) à seulement six secondes en quatrième position. Samuele Bernardini (Honda) s’est classé cinquième pour assurer un top 5 italien en Enduro1.

Enduro2 – Garcia à la charge

Pour couronner un excellent week-end au bureau, Josep Garcia a également remporté les honneurs en Enduro2. L’Espagnol a remporté toutes les épreuves spéciales de la journée, sauf une, et s’est montré très à l’aise sur le terrain sablonneux.

“La bataille avec Brad aujourd’hui a été formidable et très serrée pour le classement général”, a déclaré Garcia. “Nous avons poussé toute la journée et le niveau était très élevé. C’est un excellent week-end pour le championnat. J’ai gagné quelques points sur Brad en EnduroGP et je suis maintenant en tête du E2 avant la dernière manche en France la semaine prochaine. J’espère finir la saison en beauté.”

L’autre grosse performance en E2 est à mettre au crédit de Nathan Watson. L’Anglais, bien que 33 secondes derrière Garcia, a devancé de 44 secondes Steve Holcombe (Beta) en troisième position. Thomas Oldrati (Honda) a réalisé une bonne journée en finissant quatrième, tandis que le Néo-Zélandais Hamish MacDonald (Sherco) est cinquième.

Enduro3 – Freeman, encore !

Dans sa lutte pour le classement général, Brad Freeman a une fois de plus pris le dessus sur ses camarades d’Enduro3 pour remporter sa dixième victoire consécutive de la saison. Avec 38 points d’avance sur Jaume Betriu (KTM), deuxième, Freeman semble bien parti pour remporter le titre Enduro3 avec une journée d’avance le week-end prochain en France.

Betriu a encore été le meilleur pilote derrière Freeman en Enduro3, avec une nouvelle bonne performance de l’Espagnol. Marc Sola (Husqvarna) a montré sa meilleure forme de la saison jusqu’à présent, avec une troisième place. Il devance Daniel McCanney (Sherco) de moins de trois secondes pour la dernière marche du podium. Jamie McCanney (Husqvarna) termine cinquième.

Enduro Junior – Pavoni de retour au sommet

Dans la catégorie Enduro Junior, le leader du championnat Matteo Pavoni (TM) est remonté sur la plus haute marche du podium et a remporté une victoire importante sur son plus proche rival Lorenzo Macoritto (TM) avant la finale de la semaine prochaine.

Albin Norrbin, le premier champion du monde 2021.

Le vainqueur du premier jour, Roni Kytonen (Honda), n’a pas pu réitérer son résultat et a dû se contenter de la troisième place derrière les deux Italiens. Notre Français Leo Le Quéré (Sherco) et Max Ahlin (Husqvarna) complètent le top 5.

Enduro Youth – Norrbin couronné champion du monde

L’Enduro Youth a vu le Finlandais Albin Norrbin devenir le premier champion du monde de 2021. Il l’a fait avec style, le pilote Fantic remportant le titre avec une victoire, sa huitième de la saison.

“Je suis tellement heureux d’avoir remporté le titre mondial”, a déclaré Norrbin. “Cela a été une excellente saison, peut-être même meilleure que ce à quoi je m’attendais. Aujourd’hui, j’ai juste essayé de ne pas y penser et d’aller chercher la victoire une nouvelle fois et ça a marché !”.

Kevin Cristino (Fantic) a de nouveau été le plus proche de Norrbin avec la deuxième place, tandis que le Finlandais Samuli Puhakainen (TM) a pris la troisième place. Les Britanniques Harry Edmondson (Fantic) et Arvid Modin (Yamaha) sont respectivement quatrième et cinquième.

Le Championnat du monde d’EnduroGP FIM BORILLI 2021 se termine avec la sixième et dernière manche le week-end prochain à Langeac, en France, du 15 au 17 octobre.

Tous les résultats ici.