Rien n’y fait… que ce soit durant le mois de Juillet ou dans un pays du Sud de l’Europe comme l’Espagne, le Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP n’échappe pas à la pluie ! Une fois encore les 147 partants du Grand Prix AMV Seguros d’Euskadi ont disputé une harassante journée dans la grisaille et sous une pluie fine qui a bien évidemment corsé les 70 kms du circuit concocté par le dynamique club Basque du M.C Aiala.

Un tracé très «corsé » et qui, au-delà des « traditionnels » Extrême, Enduro et Cross test, proposait plusieurs «Trialeras » difficiles et un contrôle horaire à « l’ancienne » (c’est-à-dire serré !) de plus de 16 kilomètres. Et celui-ci participa à l’écrémage puisque des pilotes comme Helder RODRIGUES (P – Yam) ainsi que de nombreux Juniors comme SORECA (I – Honda), NELSON (S – TM), KAIVOLAINEN (SF – Beta), CAVALLO (I – Beta) écopèrent de nombreuses minutes de pénalité sans parler des FIM Youth Cup 125cc d’où seul le Top 3 échappa aux sanctions ! Mais bien d’autres surprises et rebondissements marquèrent cette première journée qui constituera peut être un tournant dans le championnat !

Samedi : ICE MAN « REMES » a fondu…

En effet, le récent vainqueur du Grand Prix de Suède, Steve HOLCOMBE (GB – Beta) fut le premier héros malheureux au terme du premier tour qu’il termina les larmes aux yeux… « J’ai des problèmes de levier de vitesse. J’ai roulé toute l’Extrême test en seconde et l’ensemble de la Cross test sur le premier rapport. C’est terminé pour moi ! » En effet, l’officiel Beta repartira longtemps après les leaders et finira dans les profondeurs du classement et peut probablement dire adieu à ses rêves de titre EnduroGP. Autre ténor à la traine, Eero REMES (SF – TM). Auteur du scratch dans la première Enduro Test, le Finlandais chuta peu après dans la Cross test… et sombra par la suite pour ne finir que 14eme EnduroGP « La moto va bien mais Eero a chuté plusieurs fois durant le premier tour et a ensuite perdu le rythme au fil de la journée… » nous confiera perplexe son manager Luca CHERUBINI !

Vous allez donc imaginer que la bonne opération est pour Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco) ? Vous avez raison ! Car en effet le « Mino » accentue son avance en tête du championnat « Je suis parti peut être un peu trop confiant ! Et puis j’ai eu quelques problèmes d‘embrayage. Mais l’important est de scorer de gros points et d’être régulièrement dans le Top 5. » En effet, PHILLIPS vire en tête au soir de cette première journée du GP AMV Seguros d’Euskadi avec 17 points d’avance sur Eero REMES !
Les ténors en difficulté… ce sont les outsiders qui s’en sont donnés à cœur joie sur les vertes pentes du Pays Basque, à commencer par le « rouquin » Mathias BELLINO (F – Husqvarna). Vainqueur de 5 spéciales sur 10, le provençal n’a jamais été inquiété et a caracolé en tête de la course de bout en bout pour finir avec une belle marge de plus de 25 secondes d’avance… « C’est sec ! Oui c’est la principale explication de ma victoire car j’étais en pleine confiance et j’ai retrouvé mes sensations du Grand Prix du Maroc. Et puis le tracé était idéal pour ma 450 HVA que j’ai pu exploité à merveille ! ».

Les 450cc 4 temps à la fête !

Les 450 quatre temps ont été à la fête en effet aujourd’hui puisqu’Alex SALVINI (I – Beta) revient aussi au premier plan avec une splendide deuxième position… « Evidemment ravi de ce résultat surtout après un Grand Prix de Suède décevant. J’ai beaucoup aimé le parcours qui est difficile mais très bien tracé et les spéciales, en particulier la Cross test, sont très belles ! » jubilait le Bolognais à l’arrivée. Une TM en chasse une autre sur le podium puisque c’est Manuel MONNI (I) qui grimpe sur la plus petite marche du podium ! L’Italien a mis du gros gaz toute la journée et s’est même imposé dans la difficile Enduro Test 3. Il confirme ainsi son excellent bagage technique et son gros « cœur ». Mais SALVINI et MONNI ont dû batailler ferme dans le dernier tour pour accrocher leur premier podium EnduroGP car derrière Nathan WATSON (GB – KTM), de nouveau 4eme, ou encore le « revenant » Oriol MENA (E – Honda Red Moto), que l’on retrouve enfin au premier plan (6eme), ont fait très fort ! Le « joker » Jeremy JOLY (F – KTM) aurait aussi pu être un des héros du jour ! Incroyable second à la fin du 2eme tour, « JJ » s’en est pris une « grosse » dans la dernière Cross test « Ah oui, je m’en suis mise une grosse à haute vitesse et j’ai eu très peur ! » L’officiel KTM France termine à une maigre 13eme place eu égard à la vitesse démontrée aujourd’hui.

Nathan WATSON s’impose très nettement en E1 face au britannique Danny MCCANNEY (Husqvarna) qui revient tout doucement en pleine forme alors qu’Eero REMES signe un « petit » podium devant un très bon Victor GUERRERO (E – KTM).
Mathias BELLINO a donc été intouchable en E2 malgré Alex SALVINI pour ce doublé signé « 450 cc 4temps ». Matthew PHILLIPS sauve le podium E2 pour 51 centièmes face à Oriol MENA alors que Loïc LARRIEU (F – Yam) est 5eme et Davide GUARNERI (I – Honda Red Moto), 6eme… Les 450cc 4 temps ont donc fait la loi aujourd’hui en E2 où l’on notera la grosse chute de Christophe NAMBOTIN (F – KTM) relevé très sonné dans la Cross test 2 et qui abandonnera… Y’a des saisons comme ça !

Première pour MONNI !

Manuel MONNI remporte sa première victoire en carrière en E3 avec une belle marge d’avance sur Johnny AUBERT (F – Beta) et Jaume BETRIU (E – KTM) qui a aussi remporté sa première spéciale EnduroGP. JOLY est un bon 4eme et Antoine BASSET (F – KTM) 5eme. Mais Johnny AUBERT réalise la bonne opération du jour puisqu’il revient à seulement points du malchanceux Steve HOLCOMBE (10eme) au provisoire E3.

Après un excellent début de course, l’on pensait Josep GARCIA (E – Husqvarna) capable d’enrayer le sans faute de Giacomo REDONDI (I – Honda Red Moto) dans la catégorie Junior. Mais dès la 3eme spéciale, le Bergamasque mit le « turbo » et remporta les 8 chronos restant pour signer une 11eme victoire d’affilée. Derrière, Josep GARCIA avait maille à partir avec le prometteur Suédois Albin ELOWSON (Husqvarna) qui concrétise enfin cette saison un intéressant potentiel. Il finit 2eme devant GARCIA. Viennent ensuite le Finlandais STIGELL (TM) et le Français Anthony GESLIN (Yam) qui signe son meilleur résultat de l’année. Notons aussi la très encourageante 11eme place du jeune Brésilien Bruno CRIVILIN (KTM) qui plus est handicapé par une entorse au genou !

Edmondson
Comme en Suède, Jack EDMONDSON s’est facilement imposé à Gordexola en FIM Youth Cup 125cc et la surprise nous vient des deux « frenchies» Alexis BEAUD (Husqvarna) et Leo LE QUERE (TM) qui grimpent sur le podium pour leur premier GP… chapeau les « bleus » ! Mauvaise pioche par contre pour APPELQVIST blessé au poignet et qui abandonne rapidement et pour JB NICOLOT (F – Yamaha) insuffisamment remis de son léger traumatisme crânien de la Suède et qui regarda ses petits copains du bord de la piste.

Laia SANZ (E – KTM) a brillamment remise les pendules à l’heure chez les féminines avec une journée parfaite… La catalane a en effet remportée toutes les spéciales du jour et s‘impose sans coup férir. Maria FRANKE (D – KTM) et Jane DANIELS (GB – Husqvarna) se sont tirées une belle « bourre » mais c’est l’Allemande qui finalement signe une nouvelle et méritée seconde place grâce à une excellente dernière Cross test. A noter que seules SANZ, FRANKE et DANIELS ont pointées toute la journée à zéro contrairement à KARKKAINEN (SF – KTM) ou WILSON (AUS – Yam) respectivement 4 et 5.

Dimanche : sous le soleil !

Enfin ! Il aura quand même fallu attendre trois mois après le premier Grand Prix (Agadir-Maroc) pour retrouver le soleil… de quoi donner le sourire aux rescapés d’une rude première journée lors ce Grand Prix AMV Seguros d’Euskadi au demeurant parfaitement organisé par les Enduristes de Gordexola mais aussi de Zalla et Guenes en plein cœur du pays basque !

Les rangs étaient pourtant clairsemés ce matin au départ à Gordexola après les forfaits de NAMBOTIN (F – KTM), BARRAGAN (E – Gas Gas), SORECA (I – Honda) et de pas mal d’autres… Et les coups de théâtre ne manquèrent pas tout au long des 7 heures 30 minutes de course !

Comme hier, Mathias BELLINO (F – Husqvarna) fut le grand bonhomme de cette deuxième journée. Après une première Enduro test remportée par Steve HOLCOMBE (GB – Beta), le champion du Monde E3 2015 s’empara par la suite des commandes de la course pour ne plus jamais être inquiété ; il s’impose avec vingt secondes d’avance et retrouve un large sourire pour son premier doublé en EnduroGP… « J’ai prouvé ce week-end que je savais encore faire de la moto ! Blague à part je retrouve confiance après quatre courses difficiles et cela redonne aussi beaucoup de sérénité à toute mon équipe que je remercie vivement. Et puis retrouver des terrains secs n’est pas pour me déplaire et me permet d’exploiter parfaitement ma 450cc Husqvarna ! » . Même s’il n’est que 4eme au provisoire du championnat EnduroGP à 35 points du leader, BELLINO n’a plus rien à perdre et sera probablement LE trouble-fête de la fin de saison.

Car derrière BELLINO la bagarre fut une nouvelle fois intense tout au long de la journée avec des outsiders déchainés à l’image de Manuel MONNI (I – TM) qui longtemps sauva l’honneur des motos deux temps avant de déchanter lors du troisième tour « J’étais dans la poussière d’Antoine BASSET et je suis arrivé à pleine vitesse dans une chicane de l’Enduro test que j’ai coupé et donc j’ai écopé malheureusement de 30 secondes de pénalité ! ». Le pilote de Perugia est donc relégué à la 7eme place alors qu’il se serait classé deuxième sans cette pénalité. Tour à tour WATSON (GB – KTM), HOLCOMBE (GB – Beta), SALVINI (I – Beta), GUARNERI (I – Honda Red Moto) remportèrent des spéciales mais c’est l’officiel « Outsiders » Yamaha Loïc LARRIEU qui se montra le plus « malin » et score une superbe deuxième place EnduroGP pour un doublé français ! « Enfin j’ai pu faire une journée pleine et donner toute la mesure de ma 450 Yamaha dans ces conditions de course. Y’en avait marre de ces courses dans le gras ! ». Nathan WATSON abandonne enfin son abonnement aux quatrièmes places et bagarra en tête de la course toute la journée pour scorer les quinze points de la troisième place alors qu’Alex SALVINI a payé cher une grosse erreur dans l’Enduro Test 2 qui l’empêche de faire mieux que 4eme.

JACKPOT pour PHILLIPS !

Mais quid des leaders du Championnat ? Où sont passés PHILLIPS (AUS – Sherco), REMES (SF – TM) et HOLCOMBE (GB – Beta) ? Si Steve HOLCOMBE, après un départ canon, efface en partie ses déboires de la veille avec une honorable 6eme place « Je suis déjà heureux d’avoir fini la course ! », le grand perdant et malchanceux du jour est Eero REMES ! Car après Steve HOLCOMBE hier c’est cette fois le lutin Finlandais qui ne verra pas le drapeau à damiers après avoir lutté toute la journée pour la 5eme place. Las, la mécanique (moteur cassé) trahira le Finlandais dans la dernière spéciale du jour qu’il ne pourra même pas terminer ! Gros coup dur pour l’officiel et l’écurie TM en ce premier Dimanche de Juillet… et jackpot complet pour Matthew PHILLIPS !
A la peine en début de course (11eme à la fin du premier tour), l’Australien se ressaisit à la mi course pour arracher une 5eme place importante qui le place sur la voie royale après les déboires mécaniques d’HOLCOMBE et REMES… « Je regrette vraiment ce qui est arrivé à Eero et à l’équipe TM qui accomplit des choses remarquables avec de petits moyens. Evidemment ces incidents de course font mon bonheur mais la régularité sera primordiale vraiment jusqu’à la fin du championnat où la moindre erreur ne sera pas permise ! ». Nanti maintenant de 27 points d’avance, PHILLIPS est en effet le grand vainqueur de ce Grand Prix AMV Seguros d’Euskadi malgré un score « moyen » (5/5) sur le week-end.

Taylor ROBERT (USA – KTM) 8eme s’est repris après sa « petite » journée de la veille alors que Davide GUARNERI progresse à chaque sortie et a confirmé la suprématie des 450cc 4 temps sur ce GP. Mention bien également à Danny MCCANNEY (GB – Husqvarna) qui rentre pour la première fois dans le Top 10.

WATSON menace REMES…

Eero REMES laisse donc Nathan WATSON rafler les 20 points de la gagne en E1 et perd ainsi très gros aujourd’hui à Gordexola. Mais il reste néanmoins leader avec 5 petits points de mieux que le « grand blond » ! Les deux officiels Husqvarna, MCCANNEY et Pascal RAUCHENECKER (AUT) complètent le podium. Victor GUERRERO (E – KTM) est de nouveau un très bon quatrième.

Mathias BELLINO, Loïc LARRIEU et Alex SALVINI forment le podium mais c’est Matthew PHILLIPS qui est bien lancé dans la conquête du titre E2 avec une 4eme place ce Dimanche.

Steve HOLCOMBE hérite d’une inespérée victoire en E3 après la pénalité de MONNI (deuxième) et reprend cinq points importants au championnat à Johnny AUBERT (F – Beta) troisième et un peu en « dedans » aujourd’hui. Néanmoins les deux officiels Beta ne sont séparés que de 9 points au championnat avant l’Italie ! Luis CORREIA (P – Beta) a apprécié la chaleur et se rappelle au bon souvenir de tous avec un honorable quatrième rang.

Inquiété en début de course par Albin ELOWSON (S – Husqvarna), Giacomo REDONDI (I – Honda Red moto) est bien l’homme fort de la catégorie Junior où il continue d’aligner les succès. Et de 12 ici à Gordexola ! Invaincu, le transalpin pourrait être titré dès la prochaine épreuve et réalise d’excellents chronos qui le placeraient en excellente position en EnduroGP. Atteint d’une gastro-entérite, Albin ELOWSON s’est bien battu et score une courageuse deuxième place devant le fougueux Josep GARCIA (E – Husqvarna). La bonne surprise du jour nous vient de l’italien Matteo CAVALLO (Beta), quatrième. Pas mal pour un pilote qui découvre l’Enduro et n’en est qu’à son quatrième GP.

REDONDI titré dès l’Italie ?

Personne n’a pu s’opposer à Jack EDMONDSON (GB – KTM) en FIM Youth Cup 125cc et le Britannique enfile un sixième bouquet d’affilée qui le place là aussi sur la voie royale, qui plus est débarrassé de la menace APPELQVIST (S – Yam), blessé au poignet lors du Super Test. Et aujourd’hui c’est l’étonnant espagnol Enric FRANCISCO (KTM) qui s’est révélé avec une belle deuxième position acquise de haute lutte face au britannique Lee SEALEY (Yam) troisième.

Après sa déconvenue scandinave où elle fut incapable de scorer la moindre victoire, Laia SANZ (E – KTM) s’est parfaitement reprise chez les féminines avec un impeccable doublé. La reine du Dakar fait également coup double car elle s’empare de la tête du championnat pour 2 petits points face à sa rivale Jane DANIELS (GB – Husqvarna) qui n’a pu faire mieux que troisième, devancée comme hier, par la rapide Allemande Maria FRANKE (KTM). Mais les filles ont beaucoup souffertes sur l’exigeant circuit basque et ont montrées un énorme courage à l’image de l’Australienne Jemma WILSON (Yamaha) très bonne quatrième.

Le Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP est donc toujours aussi indécis et imprévisible ! Et ce n’est assurément pas fini car les stars de la discipline se retrouveront dans moins de quinze jours en Italie pour le 7eme et avant dernier GP de la saison. Et au rythme où va la course bien des choses peuvent encore se produire à Fabriano les 15/16 et 17 Juillet… A ne pas manquer avant le traditionnel break estival.

Le Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP est donc toujours aussi indécis et imprévisible ! Et ce n’est assurément pas fini car les stars de la discipline se retrouveront dans moins de quinze jours en Italie pour le 7eme et avant dernier GP de la saison. Et au rythme où va la course bien des choses peuvent encore se produire à Fabriano les 15/16 et 17 Juillet… A ne pas manquer avant le traditionnel break estival.

Communiqué ABC Communication

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici