endurogp

L’ouverture de l’EnduroGP 2022 en Espagne a tenu ses promesses, avec des belles bagarres et un Français qui a confirmé son potentiel : Zach Pichon. Vainqueur des deux jours en Juniors au scratch, il entame parfaitement ce championnat.

Samedi
Dans ce qui s’est résumé à une lutte à trois pour la victoire, Andrea Verona a remporté sa première victoire au classement général de l’EnduroGP. Avec moins de quatre secondes d’écart entre les trois premiers, le Britannique Steve Holcombe (Beta) et l’Australien Will Ruprecht (TM) complètent le podium de l’EnduroGP le premier jour.

Steve Holcombe n’a pas perdu de temps pour se mettre en action samedi matin, remportant l’Extrême Test avec une avance impressionnante de sept secondes pour prendre la tête. Mais les choses se sont rapidement gâtées pour le Britannique, qui a perdu de précieuses secondes à cause d’une lourde chute dans la Cross Test. A la fin du premier tour, les positions avaient changé : le plus rapide dans l’Enduro Test, Verona devançait Holcombe de moins de deux dixièmes de seconde, avec Nathan Watson juste derrière en troisième position.

Tout au long de la journée, les positions ont changé, et avec l’arrivée de l’Australien Ruprecht dans la bataille tout était possible dans le dernier tour. Avant la dernière spéciale  Holcombe, Ruprecht et Verona n’étaient séparés que par deux secondes. Mais c’est l’Italien qui est sorti vainqueur, une première pour lui en EnduroGP.

endurogp
Gros gaz pour Andrea Verona qui gagne sa première journée en EnduroGP.

Derrière le trio de tête composé de Verona, Holcombe et Ruprecht, l’Espagnol Josep Garcia (KTM) termine quatrième. Les erreurs commises tout au long de la journée l’ont finalement empêché de monter sur le podium. Watson suit en cinquième position. Par contre, début de saison difficile pour Freeman avec beaucoup de chutes et une neuvième place seulement.

E1
En tant que vainqueur de la catégorie EnduroGP, Verona a naturellement aussi remporté la catégorie Enduro1, pour commencer sa défense de titre de manière parfaite. Derrière lui, le pilote Honda Thomas Oldrati s’est imposé de haute lutte, tandis que le Français Theo Espinasse, sur sa Beta Oxmoto, s’offre un beau podium avec cette troisième place. Moins de réussite pour Loïc Larrieu, sixième, qui doit retrouver le rythme GP.

E2
Avec les meilleurs concurrents de l’Enduro2 se battant pour le classement général de l’EnduroGP, le rythme était élevé. Malgré une petite erreur dans le dernier test, Holcombe s’est accroché pour gagner avec seulement un dixième de seconde d’avance sur Ruprecht. Après un départ mitigé, Garcia est revenu en force dans les dernières spéciales pour terminer troisième à seulement deux secondes de Holcombe. Huitième place pour Hugo Blanjoue, dans un plateau très dense en talent !

E3
Si les choses ne se sont pas passées comme il le souhaitait dans la catégorie EnduroGP, Freeman a tout de même remporté la victoire en Enduro3. Davide Guarneri (Fantic), nouveau venu dans la catégorie pour 2022, qui entame sa 20e saison de championnat du monde en 2022, n’a pas perdu de temps pour s’installer et s’est hissé sur le podium en deuxième position. Matteo Pavoni (TM), champion junior en 2021, a fait une belle arrivée dans les rangs seniors pour terminer sur le podium en troisième position. Côté français, huitième place pour Antoine Criq, et une énorme chute pour Léo Le Quéré, contraint à l’abandon. Heureusement rien de cassé pour le solide Breton mais quelle tôle ! (visible dans la vidéo en dessous).

Feminines
La classe des femmes était centrée sur une seule coureuse – Jane Daniels. La Britannique a été la cavalière à battre en remportant toutes les épreuves spéciales, sauf deux, pour s’assurer une marge de victoire de 70 secondes sur son Fantic. Mireia Badia, montée par Rieju, a réalisé une belle course pour prendre la deuxième place, tandis que Rosie Rowett (KTM) est troisième.

Juniors
Malgré beaucoup de temps perdu dès la toute première spéciales, Zach Pichon n’a pas tardé pour montrer à ses nouveaux copains de l’enduro qu’il allait falloir compter avec lui ! Auteur de temps très intéressants même au scratch, le pilote Sherco est remonté et s’impose finalement devant Roni Kytonen (Honda) pour la victoire. Jed Etchells sur sa Fantic se classe troisième, une seconde derrière Kytonen. Un autre français, Luc Fargier, termine 4e du scratch Juniors tout en s’imposant en J2.

Youth 125
La catégorie des jeunes a vu une autre victoire pour Fantic avec Harry Edmondson sur la première marche du podium. Après une lutte serrée avec Samuli Puhakainen (TM), Edmondson s’est imposé pour seulement sept dixièmes de seconde. Thibault Giraudon (Sherco) complète le trio de tête.

Andrea Verona (GASGAS) :
« C’est incroyable de remporter ma première victoire dans la catégorie EnduroGP. Cette année, mon objectif était d’essayer de gagner au moins une fois en EnduroGP, alors le faire le premier jour est incroyable. J’espère que ce n’est que le début d’autres victoires à venir. »

Steve Holcombe (Beta) :
« Les choses ont bien commencé lors du premier test extrême, mais j’ai eu une chute massive lors du test de cross suivant. Mais je suis content de la façon dont je me suis regroupé et j’ai été capable de revenir dans la bataille pour la victoire. Je suis un peu dégoûté d’avoir raté la fin, mais je suis prêt à recommencer demain ! »

Wil Ruprecht (TM) :
« Quelle façon d’ouvrir la saison, c’était follement serré toute la journée ! Je suis content de la façon dont je roule, donc je suis heureux d’être sur le podium dans cette entreprise. Je vais me reposer et me préparer pour demain. »

Dimanche
Josep Garcia s’est imposé à domicile lors de la deuxième journée du GP d’Espagne, en gommant ses erreurs de la veille. Andrea Verona, vainqueur du premier jour, et Brad Freeman l’ont rejoint Garcia sur le podium de l’EnduroGP. Double victoire pour Jane Daniels, dans la catégorie féminines, tout comme en Juniors avec Zach Pichon, encore !

EnduroGP
La bataille est féroce dès le premier tour, Josep Garcia (KTM) remportant la Cross Test et l’Enduro Test pour prendre 16 secondes d’avance sur Verona et Freeman. Will Ruprecht (TM) et Steve Holcombe (Beta) complètent le top 5 à la fin du premier tour.

Freeman a de nouveau réalisé le meilleur temps sur l’Extrême au début du deuxième tour. Mais Garcia a maîtrisé son avance dans le dernier tour, et remporte ainsi cette journée en EnduroGP.

Derrière l’Espagnol, une lutte intense et serrée s’est engagée entre Freeman et Verona pour la deuxième place. Au moment d’aborder la dernière spéciale de la journée, le duo n’est séparé que par huit centièmes de seconde.

Alors que tout semble joué, Verona réalise un temps canon et termine la journée avec quatre secondes d’avance sur son adversaire. Mais plus important encore, il a conclu sa participation au GP d’Espagne en tant que leader du championnat d’EnduroGP.

E1
Dans l’Enduro1, Verona a été le boss, comme le premier jour. Sa bataille pour la position en EnduroGP lui a permis de prendre une avance d’une minute sur Thomas Oldrati (Honda). Matteo Cavallo (TM) complète le trio de tête. Une nouvelle sixième place pour Loïc Larrieu, devant Théo Espinasse, qui a chuté fort dans l’Enduro test et a perdu beaucoup de temps.

E2
La catégorie Enduro2 a été ultra dominé par Garcia, qui s’est assuré la victoire avec 59 secondes d’avance sur Ruprecht. Hamish MacDonald termine à seulement cinq secondes de l’Australien de chez TM pour la troisième place et obtient ainsi son premier podium de la saison 2022. Hugo Blanjoue termine de nouveau huitième.

E3
En pleine forme ce deuxième jour, Freeman a laissé peu d’opportunités à ses camarades en Enduro3. En remportant de manière convaincante les neuf spéciales, il conclue sa journée avec plus d’une minute et 42 secondes d’avance sur Davide Guarneri, deuxième. Une autre sortie solide pour le rookie de la classe senior Matteo Pavoni (TM) l’a vu terminer troisième. Léo Le Quéré a souffert de son crash de veille et termine huitième, devant Antoine Criq.

Féminines
Dominatrice de ce championnat du Monde d’Enduro Féminin en Espagne du début à la fin, Jane Daniels repart avec deux victoires propres et nettes. Toujours aussi régulière, Mireia Badia (Rieju) prend la deuxième place, tandis que Rita Vieira (Yamaha) termine troisième, avant sa manche locale le week-end prochain au Portugal.

Juniors
Après avoir remporté sa première victoire chez les Juniors le premier jour, Zach Pichon (Sherco) a fait de même ce dimanche, postant une nouvelle fois des temps très intéressants ! Il devance comme la veille Roni Kytonen et Jed Etchells. En J2, nouvelle victoire de Luc Fargier, et donc doublé français dans la catégorie ce week-end.

Youth 125
Fantic a de nouveau remporté les honneurs en Enduro Youth, mais cette fois, c’est Kevin Cristino qui s’est imposé. Son coéquipier Harry Edmondson fait le doublé pour Fantic, tandis que Samuli Puhakainen (TM) complète le trio de tête.

L’EnduroGP 2022 WPTGlobal se dirige maintenant vers Peso da Regua pour le GP du Portugal le week-end prochain, du 13 au 15 mai.

Josep Garcia (KTM) :
« C’est fantastique de remporter la victoire en EnduroGP aujourd’hui. Je roulais bien hier, mais une chute en début de course m’a obligé à rattraper mon retard. Je ne voulais pas que cela se produise aujourd’hui, alors j’ai gardé les choses propres dans le premier tour. Une fois que j’ai pris la tête, cela m’a donné confiance pour pousser un peu plus. »

Andrea Verona (GASGAS) :
« Cela a été un grand week-end et commencer le championnat en prenant une avance précoce dans les points est incroyable. Les tests ont été difficiles à maîtriser et cela a été un vrai défi. Aujourd’hui, nous avons eu une grosse bagarre pour le podium. Josep était juste un peu plus rapide, mais j’ai tout donné sur la

Tous les résultats ici.