AccueilA LA UNEDu changement à la tête de Sherco

Du changement à la tête de Sherco

Sherco
Le créateur de Sherco Marc Teissier accueille Jean-Michel Paquient (à gauche).

Le constructeur français de moto Sherco, basé à Nîmes, connait en ce moment un changement d’importance. Thomas Teissier, le directeur général de Sherco Motorcycles depuis huit ans a permis un développement important de la société, a en effet décidé de quitter l’aventure, comme on dit dans les émissions de télé-réalité. Après ces années pleines de succès, il a souhaité démarrer une nouvelle aventure, toujours au sein du groupe, dans l’immobilier et l’investissement.

Il fallait donc bien trouver une personnalité assez qualifié pour le remplacer, à un poste pas simple du tout. C’est finalement l’expérimenté Jean-Michel Paquient qui va s’y coller.

Entré dans le monde de la moto professionnelle à 19 ans, ce « self-made-man » a fait ses armes et a forgé son expérience au sein du plus gros importateur de motos en France, la SIMA, au contact des marques Moto Morini, Ducati, Husqvarna, GasGas, MV Agusta ou encore plus récemment Royal Enfield, et a aussi rencontré du succès dans le monde du quad et des vélos électriques.

Pilote moto titré plusieurs fois en championnat de France d’Enduro, de formation commerciale, il a également un bagage technique et une expérience de product manager lui permettant une compréhension du métier à 360°.

Jean-Michel Paquient :
« C’est une immense fierté et une énorme motivation pour moi que d’intégrer les rangs de Sherco Motorcycles aux côtés de Marc Teissier et de toute l’ équipe dont il a su s’entourer. J’ai été bercé et éduqué au contact de grands hommes de la moto tels que Marcel Seurat et Frédéric Fourgeaud, avec les relations liées aux plus grandes marques, et surtout les valeurs fondamentales que j’affectionne : le travail, l’abnégation, le professionnalisme avec ce mélange de passion qui alimente notre quotidien.
Le parcours de Sherco est extraordinaire : partir d’une moto prototype en 1997 et arriver à construire en France, 15 ans plus tard, des motos souvent égales, parfois supérieures à la concurrence européenne ou japonaise, et les commercialiser avec succès dans plus de 88 pays me porte à croire que je vais à nouveau vivre une expérience unique aux côté d’ un grand homme et d’ un team formidable de 180 personnes, qui laissent une trace mondialement indélébile. »

Par Quint’ et Sherco.

 

A Lire aussi

Enduromag Days 2023

Rejoignez l’Aventure des Enduromag Days 2024 à Bagnols !

0
L'attente est terminée ! Les places pour la 9e édition des Enduromag Days sont enfin en vente libre. Réservées en priorité depuis un mois...