Il l’avait annoncé à l’issue de sa participation au Trèfle lozérien, la forme est de retour du côté de Marc Bourgeois ! Même si les conditions de cette 2e épreuve du championnat de France ont permis à l’officiel Yamaha de s’exprimer au mieux sur un terrain qu’il affectionne, il n’ a pas démérité. Parti en tête chez les E1 à Saint-Palais, Marc a figuré aux avant-postes jusqu’à la mi-course où une chute le prive de l’avance qu’il avait engrangée. Malgré cette petite faute, Marc est resté au contact et conclut troisième. Le lendemain, toujours dans la lutte au sein du trio de tête, il parvient de nouveau à obtenir un second accessit. Marc est troisième du classement provisoire. Prochain rendez-vous pour lui le 15 juin sur le Grand Prix de Roumanie.
De quelle manière s’est déroulée cette épreuve ?
Marc Bourgeois : « Nous avons d’abord cru que la course n’aurait pas lieu ! Le paddock était inondé et les pluies étaient d’une intensité rare. Finalement, tout s’est arrangé et en faisant quelques retouches au tracé la course a pu avoir lieu. Pour moi c’était une bonne nouvelle, les pilotes auvergnats ont la réputation d’aimer les spéciales grasses ! (rire). Je suis parti sur un super rythme le samedi. J’étais en tête jusqu’à ce qu’une chute me coûte la dizaine de secondes que j’avais d’avance. Cela m’a un peu déconcentré, j’ai ensuite fait quelques erreurs qui me privent d’un meilleur classement. Je termine toutefois 3e derrière deux pilotes qui roulent sur un rythme de mondial. Le dimanche nous avons de nouveau été à la lutte pour les premières places. Antoine Meo a pris l’avantage, je me suis battu avec Jérémy Joly pour la seconde place, mais je termine de nouveau troisième. »
Quel est ton état d’esprit à l’issue de ce début de saison ?
MB : « Plus j’avance dans la saison, plus je trouve de motivation. J’ai vraiment le sentiment de progresser au fil des courses et d’approcher de plus en plus près de mon meilleur niveau. La structure est rôdée, je suis très satisfait de ma petite équipe, mon mécano est efficace et fiable. Il n’y a que six points entre Jérémy et moi, c’est très peu et il reste trois épreuves. Je vais tout faire pour aller le chercher et tenter de concrétiser mes bons débuts de course. Par deux fois je n’arrive pas à conserver la première place quand je mène, j’espère pouvoir évoluer de ce côté là. La moto est vraiment extra, j’ai tout pour y arriver ! »
Tes prochaines échéances ?
MB : « Je dois participer au championnat du Monde le 15 juin, en Roumanie. Ensuite je serai sur la Rand’Auvergne. »
Newsletter Marc Bourgeois, Photo Mat Talayssat
Rendez-vous avec Marc sur sa page Facebook !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici