Marc Bourgeois a signé une troisième place et une deuxième place en E1 à l’ouverture du championnat de France d’enduro à Uzerche, confirmant ainsi son rôle parmi les leaders de la catégorie. Après un début de première manche percutant dans lequel ses chronos l’ont porté au deuxième rang du classement scratch, l’officiel Yamaha a finalement conclu troisième suite à une chute un peu trop chronophage dans la spéciale en ligne du troisième tour. Le lendemain, Marc a su profiter de sa finesse de pilotage sur un terrain rendu quasi-impraticable par les fortes pluies et termine au premier accessit. Deuxième ex-aequo du classement provisoire au sortir de cette épreuve d’ouverture, il revient sur sa course…

Comment s’est déroulée cette première épreuve de championnat ?
Marc Bourgeois : « J’étais impatient d’en découdre. La nouvelle moto et mon training d’intersaison m’ont mis en confiance, sans compter mes deux victoires sur les classiques. Je savais que le tracé serait à ma convenance, tous les feux étaient au vert. Samedi j’ai réalisé un super début de manche, à mi-course j’étais deuxième au scratch derrière Christophe Nambotin qui roulait vraiment très vite. Dans la première ligne du troisième tour je suis tombé et, coincé sous la moto, j’ai lâché plus de vingt secondes. Je laisse échapper la deuxième place, assez déçu. Le lendemain les conditions étaient terribles ! Les liaisons et les spéciales étaient impraticables du fait de la pluie. Je me suis dit que ce type de condition pourrait tourner à mon avantage et en effet, Christophe et moi étions au coude à coude ! Seulement, j’ai comis des erreurs de pilotage en fin de journée et je termine sur la deuxième marche du podium. « 
Tu es deuxième du provisoire, comment vois-tu la suite ?
MB : « Ce week-end j’affrontais des pilotes qui roulent en mondial et qui donnent au championnat de France un rythme de mondial ! J’ai vu que ma place était légitime parmi eux et j’avoue que cela m’a motivé. Maintenant j’attends de pouvoir m’exprimer sur un terrain sec afin de savoir plus précisément où je me positionne réellement. Ce week-end les conditions ne permettaient pas d’en savoir assez. Une chose est certaine, c’est que je suis impatient d’être sur la prochaine course ! « 
Vas-tu suivre un programme spécifique pour ta préparation au Trèfle Lozérien ?
MB :  » Je vais continuer mon programme actuel qui inclut un peu de tout. Si je me focalise trop sur du roulage dans des spéciales en herbe je risque de ne pas être au top lors de la deuxième épreuve du France. Cela dit je vais tout de même y mettre l’accent. Je veux surtout arriver sur le Trèfle reposé et physiquement à 100%. Au passage je tiens à remercier mes nombreux amis qui se sont déplacés à Uzerche ce week-end et bien entendu, Yann Lozano, mon mécanicien qui fait un boulot exceptionnel. « 

Retrouvez l’actualité de Marc Bourgeois sur sa page Facebook 

(Source, newsletter Marc Bourgeois, photo Mathieu Talayssat)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici