Des nouvelles du Team EC2M
Des nouvelles du Team EC2M

Le Team EC2M s’est aligné à ce premier grand rendez vous du championnat de France enduro à Champagne Mouton avec deux pilotes inscrits en Junior Elite – J. Carpentier #30 et L.Rahal #40 et L. Garello #50 en catégorie 125 Espoirs, et avec la légitime attente d’un début de saison où chacun est impatient de marquer son territoire dès les premières spéciales !
C’est chose faite pour Jérémy Carpentier #30 (en photo ci-dessous, © M. Talayssat),qui a géré son week-end avec une sereine efficacité. Du travail sérieux qui lui vaut une victoire de spéciale et deux belles places de second. Le bilan est à la mesure de son objectif : le podium du France où –sur la 2e marche- il fait déjà figure d’outsider capable, malgré son jeune âge, de se mêler à la course en tête !
Contrat rempli également pour Luca Garello #50 en catégorie 125 Espoirs ! 16 ans depuis quelques mois à peine, permis moto tout frais en poche … Luca assure sans complexe et avec un gros bagage technique son passage chez les Espoirs. Bousculant la hiérarchie des « anciens », il signe son premier podium avec la 3e place le samedi, s’incline pour une poignée de secondes dimanche. Il fait partie des trois pilotes ex-aequo déjà à la chasse du leader du général provisoire ; la course au titre nous promet de belles bagarres dans cette catégorie très ouverte.

Ludovic Rahal Photo M. Talayssat
Ludovic Rahal Photo M. Talayssat

Mention spéciale pour Ludovic Rahal #40. Pour sa première apparition chez les juniors Elite, il a fait preuve samedi de beaucoup de courage pour aller chercher de très bons chronos en spéciales (3/2/4) malgré sa trop récente opération du doigt. Il termine à une courageuse 5e place qui lui ramène 11 précieux points au
championnat. La douleur le contraint à l’abandon dimanche mais les observateurs ont déjà bien noté qu’il faudrait compter sur lui dans la catégorie « trouble-fêtes » !

Retrouvez toute l’actualité du Team EC2M sur www.merel-off-road.com
Photos Mathieu Talayssat.

1 COMMENTAIRE

  1. Bon, vu ce que les parents ont du payer pour voir leur progéniture rouler…
    Et v que le prof sait, quand même, de quoi il parle !
    c’est quand même un minimum qu’à force de se faire pourrir à longueur
    de semaine par Mimi, ils finissent pas par briller le dimanche !
    Aller petit, tu me fais encore 10 tours et quand t’auras fini … 3598 pompes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici