AccueilA LA UNEDécouverte de la gamme Honda RedMoto

Découverte de la gamme Honda RedMoto

Au cœur de l’été, Enduro Mag a été convié à la présentation officielle des Honda RedMoto 2024 au David Frétigné Honda Off Road Center. L’occasion de mesurer encore une fois, malgré peu d’évolutions, l’énorme potentiel des Rouges qui accueilleront l’an prochain deux modèles cross-country dans leur gamme.

CRF 250 RX : petite mais grand potentiel 

Avec son nouveau kit déco réussi, la CRF 250RX reste un modèle aguichant qui met en avant une qualité de finition irréprochable et quelques belles pièces comme son silencieux carbone, son guidon sans barre Renthal, son embrayage hydraulique ou ses assistances électroniques. La deux et demie n’ayant que deux ans “d’ancienneté”, point trop d’évolutions à se mettre sous la dent pour cette année, si ce n’est une nouvelle cartographie, un ventilateur monté de série et des renforts de radiateurs. Du coup, on n’est pas dépaysé en la chevauchant : la position de conduite est comme toujours très naturelle et le gabarit de l’engin compte parmi les bons standards, c’est compact. Le moteur semble avoir gagné légèrement en plage d’utilisation par rapport à l’an passé avec plus de force à bas régime, un progrès dans le technique.

Honda RedMoto

Il faut aussi un peu moins le “forcer” dans les tours pour tomber les chronos en spéciale mais encore une fois, en l’absence du précédent millésime pour référence, on se gardera d’émettre un jugement tranché. Côté suspensions et freinage, que du bon avec une qualité de filtration correcte et des éléments Nissin puissants et dosables. Bref, encore une fois, la CRF séduit par son homogénéité d’ensemble et sa partie-cycle rassurante et saine malgré sa compacité. Tout le monde tombe sous le charme.

CRF 300RX : le juste milieu 

250 kitée, la 300 présente le même gabarit, donc la même ergonomie idyllique que sa cadette. On est bien dessus de suite même s’il est vrai que le réservoir enduro élargit pas mal les ouïes de la demoiselle par rapport au modèle cross. La grosse différence avec le quart de litre est un supplément de couple et de force à bas et mi-régimes, qui, c’est la réussite de cette machine, ne pénalise pas l’allonge, souvent en retrait lorsque le piston augmente. Le bloc conserve son homogénéité. Il semble que les 3 cartographies moteur soient plus sensibles aussi. Maintenant, la grande force de cette 300 reste de présenter ce supplément de puissance et de force, donc de caractère, sans que cela ne nuise à son équilibre et son homogénéité. Elle demande moins de rouler le couteau entre les dents que la 250. Le parfait compromis pour nous autres !

Honda RedMoto

Découvrez le reste de la gamme Honda RedMoto 2024 mais également les derniers modèles Sherco et GasGas dans le dernier numéro d’Enduro Magazine, disponible en kiosque et dans notre boutique en ligne.

A Lire aussi

Anthony Geslin

Interview : Anthony Geslin, passioné avant tout

0
Champion de France en titre de cross-country et animateur du championnat de France d'enduro depuis des années, Anthony Geslin est le genre de pilote...