L’étape de vendredi a été endeuillée par le décès du jeune Thomas Bourgin, dans un accident de la route en liaison. Agé de 25 ans, il disputait son premier Dakar… Une tragédie qui a bouleversé l’ensemble des pilotes et suscité une énorme émotion en France, où le pilote était connu et apprécié de tous, tant dans sa région que dans le milieu du rallye.

Du côté de la compétition, Olivier Pain a conforté sa place de leader au classement général, bénéficiant également des déboires mécaniques de Cyril Despres sur cette 7e étape. Le pilote Yamaha continue sur sa lancée, avec un pilotage tout à la fois rapide, sage et régulier. Santiago est encore loin, mais l’espoir grandit. « C’est sur qu’avec les soucis de Cyril, je me retrouve avec un écart significatif en tête, et c’est bien pour moi », a déclaré Pain.
Pain se retrouve toutefois face à un pilote affamé : Francisco Chaleco Lopez (2e à 6’06’’). Le Chilien, sur une KTM privée, n’a jamais été aussi bien placé pour remporter son premier Dakar alors que l’arrivée sera donnée dans son pays. Yamaha peut toutefois compter sur David Casteu (3e à 6’37’’), pilote non officiel mais soutenu par le constructeur nippon. Reste le Portugais Ruben Faria, porteur d’eau de Despres mais 4e à seulement 9’42’’. A mi-parcours, Pain tient le bon bout mais la course est loin d’être jouée.

Hier vendredi, c’est l’Américain Kurt Caselli qui s’est illustré sur l’étape qu’il a remportée devant le Chilien Chaleco Lopez et Olivier Pain. Kurt Caselli est arrivé sur le Dakar avec une réputation d’expert du tout-terrain. C’est en montagne, sur une spéciale disputée au-dessus de 3300 mètres d’altitude, que l’Américain est allé chercher sa première victoire sur le Dakar. Le terrain très roulant de cette septième étape  tendait les bras au pilote KTM, habitué à briller sur le circuit américain, ayant récemment terminé 2e de la Baja 1000. Après avoir franchi la Cordillère des Andes, Caselli, qui a hérité de la moto de Marc Coma, a avalé les 218 kilomètres du secteur chronométré à une vitesse moyenne de 117km/h. Sur la ligne d’arrivée, il s’adjuge la spéciale et devient le premier « débutant » à s’imposer sur une étape depuis Ruben Faria en 2006, chez lui au Portugal.

Le rythme de Caselli lui donne  une avance de 1’23 » sur Francisco Lopez et Olivier Pain, les deux autres bénéficiaires des débats du jour. « Chaleco » gagne en effet deux places au classement général et prend le rôle de premier poursuivant d’Olivier Pain, à 6’06 » précisément. Le podium 100 % français a donc explosé sous la pression mise par Lopez. Si David Casteu y subsiste, en 3e position, Cyril Despres l’a en revanche quitté pour se retrouver maintenant 5e de la hiérarchie. Le tenant du titre, qui a connu des problèmes de boîte de vitesses, a parcouru presque toute la distance sans pouvoir passer la 5e. Il pointe maintenant à 14’07 » d’Olivier Pain. Après discussion entre Despres et l’état-major KTM, Finalement après avoir examiné les différentes options et après consultation des techniciens rallye KTM, Cyril Despres a décidé de faire un changement de moteur avec le pilote Marek Dabrowski du team Polonais Orlen. Pour entreprendre une telle tâche au bivouac marathon sans aide extérieure, pas de pièces de rechange et des outils limités cela n’a pas été une décision facile. Heureusement Cyril est un mécanicien qualifié et a pu compter sur le soutien et l’aide de tous les autres pilotes d’usine KTM, sans parler de la grande générosité de l’équipe Orlen. Cyril Despres devrait toutefois écoper d’une pénalité de 15 minutes pour changement de moteur. C’est une nouvelle course qui commence pour le quadruple vainqueur du Dakar.

Au passage, on notera l’incroyable étape du Français Michaël Metge (Yamaha YZ450F Rallye Yamaha Racing France-Yamalube) qui signe le 14e temps scratch à 6’01 minutes du vainqueur du jour. Le jeune neveu de René Metge gagne une place au provisoire (24e).

Ils ont dit : 

Kurt Caselli : « Aujourd’hui, ce n’était pas une étape compliquée, il fallait juste suivre la piste et rouler à sa main. Sans hors-pistes, c’est toujours plus simple et j’ai pu attaquer. Avec Ruben, nous nous sommes arrêtés pour aider Cyril qui avait des soucis mécaniques, mais il nous a tout de suite dit de continuer. J’espère qu’on pourra réparer ce qui cloche ce soir au bivouac marathon. Pour moi, sinon tout s’est bien passé, je suis de plus en plus à l’aise avec les instruments de navigation. Gagner la spéciale est super pour moi, mais je n’oublie pas que c’est mon premier Dakar et que je suis là pour apprendre. Mais en tout cas je prends beaucoup de plaisir, sur la moto comme au bivouac et je vais essayer de continuer comme ça… »

Olivier Pain : « C’est sur qu’avec les soucis de Cyril, je me retrouve avec un écart significatif en tête, et c’est bien pour moi. Ca fait partie de la course, mais je n’oublie pas que ça peut m’arriver aussi, donc on ne va pas crier victoire, surtout que Cyril a les capacités pour rattraper ce temps perdu… Donc pas de précipitation, je vais m’attacher à continuer comme ça, sans prendre plus de risques et en me faisant plaisir… Aujourd’hui j’ai roulé à ma main, et je savais qu’avec l’injection notre moto ne souffrirait pas trop de l’altitude, donc tout s’est bien passé… on continue d’être en tête, donc le bilan est positif. »

Classement de l’étape 7 
1 n°29 CASELLI (USA) KTM en 1h51:31
2 n°7 LOPEZ (CHL) KTM à 1:23
3 n°9 PAIN (FRA) YAMAHA 1:23
4 n°15 VERHOEVEN (NLD) YAMAHA 1:30
5 n°11 FARIA (PRT) KTM 2:30
6 n°12 PEDRERO (ESP) KTM 2:42
7 n°18 PRZYGONSKI (POL) KTM 2:51
8 n°10 CASTEU (FRA) YAMAHA 3:12
9 n°6 SVITKO (SVK) KTM 4:06
10 n°17 BOTTURI (ITA) HUSQVARNA 4:39
11 n°57 GRABHAM (AUS) KTM 4:58
12 n°40 VAN NIEKERK (ZAF) KTM 5:49
13 n°32 JAKES (SVK) KTM 5:54
14 n°34 METGE (FRA) YAMAHA 6:01
15 n°123 FAGGOTTER (AUS) YAMAHA 6:11
….
34 n° 1 DESPRES (FRA) KTM 13:08

Classement général après l’étape 7
1 n°9 PAIN (FRA) YAMAHA en 17h28:17
2 n°7 LOPEZ (CHL) KTM à 6:06
3 n°10 CASTEU (FRA) YAMAHA 6:37
4 n°11 FARIA (PRT) KTM 9:42
5 n°1 DESPRES (FRA) KTM 14:07
6 n°18 PRZYGONSKI (POL) KTM 20:43
7 n°6 SVITKO (SVK) KTM 24:51
8 n°29 CASELLI (USA) KTM 27:46
9 n°17 BOTTURI (ITA) HUSQVARNA 30:18
10 n°92 ISRAEL ESQUERRE (CHL) HONDA 30:35
11 n°3 RODRIGUES (PRT) HONDA 31:32
12 n°30 PIZZOLITO (ARG) HONDA 35:07
13 n°12 PEDRERO (ESP) KTM 35:14
14 n°26 GOUËT (CHL) HONDA 36:14
15 n°32 JAKES (SVK) KTM 39:15

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici