Il se dit qu’en sport, la réussite se provoque. Sur l’étape d’Antofagasta, c’est un long travail de préparation, toute une vie de motard, qui a payé pour Francisco Lopez. L’année dernière, il s’était imposé sur la première étape chilienne, menant à Valparaiso. Il était alors au guidon d’une KTM 690cc. Cette année, « Chaleco » a été recruté par Aprilia pour tenter l’aventure de la 450cc. Au guidon de cette nouvelle machine, le Chilien n’a aucun mal à retrouver des sensations familières. C’est déjà sur une petite cylindrée, confiée par Honda, qu’il avait fait ses débuts en rallye raid, remportant notamment le titre de champion du monde de la catégorie en 2006. S’il n’a découvert sa monture qu’au rallye des Pharaons, Lopez se montre maintenant parfaitement à l’aise, d’autant que les pistes au programme du jour sont celles de son éducation motocycliste. Avec l’expérience acquise, il devra maintenant confirmer aussi qu’il peut prétendre à une place de prestige sur le rallye… à condition qu’il le termine pour la première fois.

En tout cas, il s’avère que les perspectives de podium se précisent, pour Lopez comme pour d’autres, sachant que le chemin d’Antofagasta a tourné à l’hécatombe parmi les leaders. Dans un premier temps, Marc Coma a endommagé sa roue arrière, puis a perdu plus d’une demi-heure avant de récupérer celle de l’Italien Luca Manca. Le geste, ultra-courtois mais difficilement compréhensible, permet au tenant du titre de limiter les dégâts, mais il pointe tout de même à 1h16’55’’ de Despres, qui a passé la journée en compagnie de « Chaleco ». C’est aussi ce rythme que tenait David Casteu, 2ème du classement général, jusqu’au km 395. Mais le pilote Sherco a lourdement chuté. L’étape s’est terminée sur le coup, avec une cuisse sérieusement ouverte et un transfert en hélicoptère vers le bivouac : il s’agit du premier abandon de Casteu en sept participations au Dakar.

Francisco Lopez : « Maintenant je peux penser au généra. Je suis très content d’être au Chili, dans mon pays. L’étape a été rapide avec Casteu. Marc (Coma)a eu des problèmes de pneumatiques et à la fin j’ai pu dépasser Cyril (Despres). L’étape a été longue. J’avais eu des problèmes en Argentine et là je suis très content de gagner une étape chez moi. Maintenant, je peux penser au général. Au Chili tout se passe bien et même l’essence est meilleure !!! Mais je répète : j’ai gagné une spéciale, c’est impeccable, mais pour le général, il reste beaucoup à faire.

Classement étape :

 

1 009 LOPEZ CONTARDO (CHL) APRILIA 05:52:40 00:00:00
2 002 DESPRES (FRA) KTM 05:54:10 00:01:30
3 012 FRETIGNE (FRA) YAMAHA 06:01:53 00:09:13
4 010 GONÇALVES (PRT) BMW 06:06:23 00:13:43
5 019 FARIA (PRT) KTM 06:07:49 00:15:09
6 004 ULLEVALSETER (NOR) KTM 06:11:04 00:18:24
7 005 RODRIGUES (PRT) YAMAHA 06:14:26 00:21:46
8 014 DUCLOS (FRA) KTM 06:17:24 00:24:44
9 011 PRZYGONSKI (POL) KTM 06:17:25 00:24:45
10 016 PAIN (FRA) YAMAHA 06:19:53 00:27:13

Classement général :

1 002 DESPRES (FRA) KTM 16:38:26 00:00:00
2 009 LOPEZ CONTARDO (CHL) APRILIA 17:16:03 00:37:37
3 005 RODRIGUES (PRT) YAMAHA 17:22:27 00:44:01
4 014 DUCLOS (FRA) KTM 17:40:00 01:01:34
5 004 ULLEVALSETER (NOR) KTM 17:46:33 01:08:07
6 010 GONÇALVES (PRT) BMW 17:47:37 01:09:11
7 024 STREET (USA) KTM 17:51:12 01:12:46
8 001 COMA (ESP) KTM 17:55:21 01:16:55 22:00
9 031 MANCA (ITA) KTM 18:05:05 01:26:39
10 034 PEDRERO GARCIA (ESP) KTM 18:19:51 01:41:25

Le résumé vidéo :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici