lundi, juillet 22, 2024
AccueilActusDakar 2024 : Déjà dans le dur

Dakar 2024 : Déjà dans le dur

Cité parmi les favoris, Tosha Schareina abandonne dès l'étape 1. Crédit photo : A.S.O./Fotop/V.J.Branca
Cité parmi les favoris, Tosha Schareina abandonne dès l’étape 1. Crédit photo : A.S.O./Fotop/V.J.Branca

Au Dakar, les vainqueurs d’hier sont parfois les perdants du lendemain. Vendredi, Tosha Schareina remportait la toute première spéciale de sa carrière sur l’épreuve, signant le meilleur temps du prologue de 27 kilomètres. Une performance à la hauteur des attentes qui pesaient sur le jeune espagnol, deuxième du Sonora Rally en avril, premier du Desafío Ruta 40 en août et performant au Rallye du Maroc en octobre. Le nouveau représentant de Monster Energy Honda était dans les petits papiers de nombreux observateurs. Samedi, son parcours s’est arrêté aux environs du km 240, lors de la première étape qui emmenait les concurrents de AlUla à Al Henakiyah. Tombé et blessé au bras, il a déjà quitté la course. Et n’est pas le seul des pilotes de pointe dans ce cas.

La catégorie reine RallyGP a connu son premier abandon de l’année un peu plus tôt au km 82, lorsque Joaquim Rodrigues a chuté. Pendant ce temps, ce qui était à craindre se confirmait : tombé lors du prologue, Skyler Howes, troisième en 2023, n’est pas dans un grand week-end. L’Américain a bien rallié l’arrivée, mais en cédant 39 minutes au vainqueur. Un temps en tête, Michael Docherty était parti pour créer la sensation en jouant devant malgré son statut de pilote Rally2. Le Sud-Africain a tout perdu en partant à la faute au km 323. Victime d’un traumatisme à la hanche, il a été héliporté vers l’hôpital de Médine. Le directeur du Dakar, David Castera, avait prévenu que la première étape serait caillouteuse et piégeuse. Il n’avait pas menti.

Branch Hero du jour

Ce samedi, le nouveau leader du classement général est le Botswanais Ross Branch. Pilote de ligne de métier, le représentant de la marque Hero a survolé les obstacles pour s’adjuger le quatrième succès de sa carrière sur la course. Il devance de plus de 10 minutes deux américains : le vainqueur de l’édition 2020, Ricky Brabec, et l’imprévisible Mason Klein. Il y a quelques semaines, le jeune californien au talent certain pour la navigation n’avait pas de guidon. Sa moto, la nouvelle Kove encore en développement, est arrivée en retard au bivouac après être restée bloquée à la douane. Il faut croire que l’incertitude lui a donné des ailes. Jamais une machine du constructeur chinois n’avait obtenu pareil résultat au Dakar.

Et la France dans tout ça ? Elle a brillé avec Romain Dumontier, deuxième temps chez les Rally2 derrière le Sud-Africain Bradley Cox. Le Normand, tenant du titre, confirme déjà qu’il faudra compter sur lui pour sa propre succession. Il fait mieux qu’Adrien van Beveren, douzième à 20’59 ». Pas à l’aise dans les cailloux, le pilote Honda a joué de prudence sur un terrain où il a du mal à se libérer. Il n’est pas le seul favori à perdre du terrain : le champion du monde de rallye-raid, Luciano Benavides, est à 23’09 » du vainqueur. Son dauphin Toby Price à 23’20 ». Mais la course ne fait que commencer, et une longue spéciale de 463 kilomètres attend les concurrents ce dimanche. Rendez-vous à Al Duwadimi pour la suite de l’histoire.

Classement complet accessible en cliquant ici.

Crédit photo : A.S.O./Fotop/D.Bairros
Victoire pour Ross Branch sur la route de Al Henakiyah. Crédit photo : A.S.O./Fotop/D.Bairros

Retrouvez notre magazine

A Lire aussi

Loc'Rider

Loue ta moto pour les EnduroMag Days avec Loc’Rider

0
Venir aux EM Days les mains dans les poches, ne serait-ce pas çà le luxe ? Oubliez les motos à monter sur la remorque, la...