Annoncée comme la plus longue étape de cette édition, l’étape 2 du Dakar 2015 a engendré un classement étonnant où l’on voit apparaître des rookies aux avant-postes et où des favoris perdent gros. Une étape qui a mis à l’épreuve les organismes et la mécanique en raison de températures très élevées.
Curieusement c’est le fougueux Joan Barreda (Honda) qui se sort le mieux de cette spéciale de 518 km, «grâce» en partie aux pépins de ses adversaires. Sam Sunderland (KTM), vainqueur de l’étape 1, s’est perdu à 70 km de l’arrivée et a laissé dans cette mésaventure plus de 2 heures sur la tête e course. De son côté Marc Coma (KTM) a rencontré des problèmes de mousse de pneu et a terminé la spéciale à 60 km/h. Le Britannique est relégué en 66e position au provisoire et Marc Coma, 8e de l’étape, pointe désormais à 12’03 (6e rang) de Barreda.

Vidéo Honda HRC étape 2

Joan Barreda (avec Dakar.com) : «C’était un enfer. On était déjà un peu fatigué mais avec tous ces kilomètres …C’était une torture. Les derniers kilomètres m’ont demandé un énorme effort. Il fallait parvenir à rester concentré. Vraiment, c’était, très dur. On est contents finalement de la gestion de la journée. Sam (Sunderland) est parti très vite, mais on avait décidé de rester calme même si on ne pouvait se permettre de perdre le contact. Au fil des kilomètres on a vu qu’on réalisait une bonne opération pour l’équipe. C’est une grande étape pour Honda. Mais c’était très, très dur. Il est certain aussi qu’on se prépare toute l’année pour ce genre d’étape…»

Marc Coma (avec Dakar.com): «On savait que se serait une étape qui marquerait le rallye. On savait aussi que, forcément, certains auraient des problèmes. Malheureusement, c’est nous. On avait pris, dès le départ, un bon rythme, tout en contrôlant car l’étape était très longue. Mais pour moi, le problème est venu de mon pneu arrière : le bib mousse a commencé à souffrir, il s’est peu à peu désintégré. Au dernier CP ja vais déjà réduit un peu la vitesse car je voyais qu’il souffrait. Joan (Barreda) m’a alors passé. Mais il a eu des problèmes de navigation et je suis repassé devant. J’ai ensuite dû réduire à nouveau la vitesse : j’ai fait les derniers 60 km à 60 m/h : j’ai même pensé que je risquais de rester en rade. Alors, finalement je suis là, à l’arrivée, et c’est une victoire.»

Paulo Goncalves (Honda) s’en sort bien avec une 2e place qui lui permet de confirmer cette position au provisoire. Idem pour Ruben Faria (KTM) et Jordi Viladoms (KTM), respectivement 4e et 5e.
La surprise du jour vient de deux nouveaux venus sur le rallye, l’Australien Toby Price (KTM) et le crossman autrichien Matthias Walkner(KTM) qui ont fait forte impression en terminant respectivement 5e et 6e de cette étape, pas vraiment taillée pour des débutants !

Matthias Walkner (avec Dakar.com) : «Les 150 premiers kilomètres, j’étais vraiment bien, et j’ai rattrapé les pilotes qui roulaient devant moi, mais le rythme était vraiment très rapide. Autour du kilomètre 300, je me suis perdu… c’est un peu trop long pour quelqu’un qui vient du motocross. Ce n’était pas trop dur en navigation, il n’y avait pas beaucoup d’erreurs à faire. Je pensais me retrouver en 15e position ou quelque chose dans ce genre, mais hier j’étais 8e, c’est encore mieux. Pour le moment c’est très bien. Je suis un peu surpris d’être à ce niveau, mais je sais quand même que je suis capable de piloter une moto rapidement. En revanche, je ne sais pas ce que ça donnera quand nous serons dans les étapes difficiles en navigation.»

Du côté des Français, ce n’est pas l’euphorie…. Alain Duclos (Sherco) termine 13e à 22 minutes, David Casteu (KTM) 15e à 23’’, Michael Metge (Yamaha) 17e à 25’ et Olivier Pain (Yamaha) 19e à 26’’. Fabien Planet (Sherco) est 25e à 39’.
Xavier de Soultrait (Yamaha), pour son 2e Dakar, a bien assuré, il est 21e de l’étape à 32’.

Olivier Pain (communiqué Yamaha) : «Les organisateurs nous ont promis une dure journée aujourd’hui et ils ont tenu leur promesse! J’ai eu du mal à trouver mon rythme dès le début dans les montagnes et j’ai ensuite réussi à accélérer le rythme à mi-parcours. Vers la fin, nous avions 40 km genre « Le Touquet », sauf qu’au lieu d’être dans un froid glacial c’était plutôt comme dans un four ! À la fois mentalement et physiquement, c’était très difficile. Il faisait si chaud que j’ai ouvert la veste pour laisser passer un peu d’air, quelque chose que je fais rarement. Je ne peux pas dire que je suis vraiment ravi de mon résultat, mais je ne suis pas surpris non plus. Il y avait très peu de navigation, ça ressemblait plus à une Baja. Bon pour les nouveaux arrivants, mais pas bon pour quelqu’un comme moi qui peut faire la différence avec la navigation».

David Casteu (sur Casteu.fr) : «Pour la 2e journée, ce fut une spéciale très très difficile de plus de 500 km, disputée par une grosse chaleur, raconte David. Les cent derniers kilomètres furent très éprouvants. J’ai assuré au début, puis j’ai attaqué un peu au milieu. Sur la fin, je n’avais plus d’eau dans mon camel back. Les pilotes sont arrivés tous très fatigués. C’est pourquoi je suis content d’être à l’arrivée, c’est très important car c’était l’une des spéciales les plus difficiles et la plus longue du rallye.»

En revanche, magnifique performance de Laia Sanz (Honda) qui conclut en 16e position d’une étape particulièrement éprouvante. «Bien arrivée au bivouac ! Belle 16e position après une journée très longue et difficile. Les 100 derniers kilomètres ont été durs, avec 40 ° C et beaucoup de fesh-fesh et de bosses dans les derniers kilomètres Le plus important est de continuer jour après jour, étape par étape.» a-t-elle commenté sur son Facebook.

Au chapitre des mauvaises nouvelles, Laurent Moulin, qui participait au rallye Dakar 2015 pour la première fois, a été victime d’un accident hier. Cet amateur, gendarme motocycliste de profession, a été percuté par la Peugeot de Carlos Sainz : sérieusement blessé, c’est la fin de la course pour lui.

Résumé Auto-Moto Etape 2

http://www.dailymotion.com/video/x2e34qa_le-journal-du-dakar-du-05-01-integrale_sport

Classement étape 2
1, Joan Barreda, ESP, Honda en 5 heures 46.06
2, Paolo Goncalves, POR, Honda à 6 minutes 13
3, Ruben Faria, POR, KTM, à 9.16
4, Jordi Viladoms, ESP, KTM, à, 9.20
5, Toby Price, AUS, KTM à 9.42
6, Matthias Walkner, Austria, KTM, à 11.25
7, Helder Rodrigues, POR, Honda, à 11.35
8, Marc Coma, ESP, KTM à 12.32
9, Jeremias Israel Esquerre, CHI, Honda àt 15.49
10, Juan Pedrero, ESP, Yamaha, à 16.45
(…)
Général après l’étape 2
1, Barreda 7 hours 06.44
2, Goncalves, à 4 minutes.37
3, Faria à 10.37
4, Viladoms à 11.24
5, Price à 11.32
6, Coma à 12.03
7, Walkner à 12.26
8, Rodrigues à 13.26
9, Israel-Esquerre à 16.24
10, Pedrero à 19.34
(…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici