Laia le dit elle-même : incroyable ! La pilote espagnole au guidon de sa Honda (team KH-7) a terminé la neuvième étape de ce Dakar entre Calama et Iquique, présentée comme une journée particulièrement difficile dans les dunes, à la 9e place, à seulement 14 minutes du premier pilote. Puis, elle a gagné deux rangs, en raison des pénalités infligées à Barreda et Viladoms : elle finit donc 7e et pointe en 16e place au général. Historique !

«Je n’aurais jamais imaginé qu’un jour je pourrais finir dans le top ten. Je suis très heureuse de ce résultat, dont je n’aurais jamais osé rêver. Je savais que j’étais en bonne place, parce qu’au point de ravitaillement, je n’ai vu personne derrière moi. Mais la 9e place… Wow ! Plus tard, mon team m’a informée que je suis en réalité 7e. C’est incroyable !» a commenté Laia hier soir.

C’est sa plus belle performance sur le Dakar depuis sa première participation en 2011. Elle a fini deux années de suite en 39e position, puis 93e en 2013 à la suite de problèmes mécaniques, avec tout de même une 12e place sur l’étape 8. «La douzième place l’an dernier était très bonne, mais c’était dans une étape où beaucoup de pilotes ont échoué. Cette fois, c’était dans une étape normale et cela me rend encore plus heureuse» dit-elle sur son blog.

Alors que cette édition est considérée comme particulièrement difficile pour la catégorie moto, en raison des températures caniculaires la première semaine, de l’altitude, de la navigation et du profil des étapes, que de nombreux tops pilotes sont partis à la faute, Laia Sanz semble franchir toutes ces difficultés avec une aisance déconcertante. Respect !

© photo Honda

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici