Avec une troisième victoire d’étape sur le Dakar 2013, Francisco Lopez fête dignement son arrivée au Chili, et prend également position derrière le trio Pain-Despres-Casteu au classement général. Les pilotes  ont disputé hier leur première spéciale sur le territoire chilien. Voilà le genre de signal que reçoit toujours clairement l’idole du pays. Sur ses terres, et sans même attendre le désert d’Atacama,  Chaleco survole la spéciale du jour et prend date en perspective de l’arrivée dans la capitale… dans une douzaine de jours ! En attendant, son bilan intermédiaire est déjà honorable, surtout pour un pilote qui n’avait plus de moto à la fermeture de la structure Bordone, à un mois du départ. Avec la KTM qu’il pilote pour l’équipe Tamarugal, Francisco Lopez a tout simplement remporté la moitié des spéciales disputées, et porte son total de victoires sur le Dakar à 9, dont 5 conquises à domicile. Aujourd’hui, c’est Paulo Gonçalves qui semblait en mesure de contrarier le maître de maison, après être passé en tête à tous les points de chronométrage intermédiaires. Mais le Portugais a connu des problèmes mécaniques qui l’ont privé des honneurs du jour. Chaleco, talonné par trois autres KTM avec Faria, Despres et le nouveau venu Kurt Caselli, progresse surtout de deux rangs dans la hiérarchie générale, et se retrouve en position de s’incruster dans le trio 100 % français qui domine toujours la course. L’ordre et les écarts ont été modifiés par l’étape de Calama, où Cyril Despres se retrouve maintenant à 2’22 » d’Olivier Pain, tandis que David Casteu (14e de l’étape) descend d’une marche et pointe à 4’48 ». Le retard de Lopez sur Olivier Pain n’est que de 6’06 ».

En bref : 

• Alain Duclos n’a pas eu de chance : alors qu’il était remonté dans le top 15 mercredi, il a rencontré un improbable souci mécanique… Sa chaîne s’est brisée. Il ne renonce pas pour autant. 100e de l’étape hier, et 37e au général à plus de deux heures du leader, il poursuit l’aventure.
• Laia Sanz, championne de trial et d’enduro, continue de progresser au classement général, elle était 33e hier soir.
• Nicolas Boyer, dont nous parlions ici, engagé en malle moto avec une 400 XR est en 90e position de l’étape et 96e au général.

Ils ont dit : 

Olivier Pain : « A part une petite erreur de nav’ au début de la spéciale, qui a dû me couter environ 3 minutes, j’ai réussi à rattraper Casteu et Pedrero à la fin des dunes et je suis passé devant. Ensuite j’ai ouvert en attaquant, mais sans prendre trop de risques quand même parce que c’était assez piégeux. Et puis, dans la 2e partie, je savais que Cyril aurait du mal à remonter avec la poussière, mais j’ai quand même encore roulé fort pour garder la tête du général. Donc plutôt une bonne journée, car j’en reprends un peu à Casteu et je ne perds pas trop face à Cyril, donc je reste en tête du Dakar pour la 3e journée de suite, c’est bien ! Mais je ne m’enflamme pas, on va continuer comme ça, au jour le jour ! »

Cyril Despres : « Hier, j’avais dit que mon plan pour aujourd’hui était de pousser dès le départ, et c’est exactement ce que j’ai fait jusqu’au km 24 avant de me diriger dans la mauvaise vallée. J’ai seulement perdu 2 minutes environ mais il a fallu environ 3 cases sur mon road book pour m’assurer que j’étais sur le bon tracé et cela m’a fait perdre un peu ma concentration. J’ai bien roulé sur le reste de la première spéciale et vraiment apprécié la deuxième spéciale après la neutralisation. Pour la première fois sur ce Dakar nous étions sur des sentiers battus et c’était un changement agréable par rapport à tout le sable et le hors-piste que nous avons eu jusqu’à présent. Il devait y avoir entre 150 et 200 virages sur cette section et c’était très amusant de slalomer. Assez rapidement j’ai été pris dans la poussière de Bottuiri, puis il a été pris dans celle de Casteu qui a ensuite été coincé derrière Pain. Je ne double jamais dans la poussière, car c’est tout simplement trop dangereux, ce qui fait que je n’ai pas gagner autant de temps sur cette étape comme je l’avais espéré. Demain, c’est le début de l’étape marathon qui nous mènera à Tucuman. Sans assistance mécanique demain soir nous devrons prendre soin de nos moteurs et nous assurez de dormir suffisamment. Heureusement Ruben a fait une autre belle journée aujourd’hui et nous serons donc en mesure de rouler tactique demain ce qui devrait me permettre de rattraper Lopez et reprendre 4 minutes. »

David Casteu : « Je suis parti en tête, mais il y avait beaucoup de navigation, raconte David. Je suis resté devant mais j’ai fait une cabriole dans les dunes, dans le sable mou. Deux pilotes, Pedrero et Olivier Pain, m’ont alors doublé.Ensuite, la piste était très rapide, avec beaucoup de poussière, j’ai préféré assurer et préserver la moto, car je sais que demain (vendredi) il y a une étape marathon. Les autres sont restés dans ma roue, je suis arrivé en 2e position, mais avec tous les autres derrière. Il y a tellement de pilotes qui roulent vite dans la trace avec des motos qui marchent de mieux en mieux, que, dès que tu ouvres, tu es rattrapé, c’est un peu le nouveau Dakar. Je perds donc ma 2e place au classement général, mais il n’y a pas beaucoup d’écart. Je suis tranquille, la moto marche bien. Ce matin, je me suis levé à 3 heures du matin, ce fut une belle journée ! »

Sources : www.dakar.com, www.cyrildespres.comwww.casteu.fr, www2.yamaha-motor.fr (Photo  Olivier Pain © ASO/DPPI pour Yamaha Motor France)

Classement de l’étape 6 

1. Lopez (n°7) Chrili KTM 03:36:21
2. Faria (n°11) Portugal KTM 03:38:55 00:02:34
3. Despres (n°1) France KTM 03:40:09 00:03:48
4. Caselli (n°29) USA KTM 03:41:09 00:04:48
5. Israel Esquerre (n°92) Chili Honda 03:42:34 00:06:13
6. Verhoeven (n°15) NLD Yamaha 03:43:02 00:06:41
7. Rodrigues (n°3) Portugal Honda 03:43:19 00:06:58
8. Pedrero (n°12) Espagne KTM 03:43:43 00:07:22
9. Pain (n°9) France Yamaha 03:43:54 00:07:33
10. Przygonski (n°18) Pologne KTM 03:44:09 00:07:48
….

Classement général après l’étape 6
1. Pain (n°9) France Yamaha 15:35:23
2. Despres (n°1) France KTM 15:37:45 00:02:22
3. Casteu (n°10) France Yamaha 15:40:11 00:04:48
4. Lopez (n°7) Chrili KTM 15:41:29 00:06:06
5. Faria (n°11) Portugal KTM15:43:58 00:08:35
6. Przygonski (n°18) Pologne KTM 15:54:38 00:19:15 00:05:00
7. Svitko (n°6) SVK KTM 15:57:31 00:22:08
8.  Israel Esquerre (n°92) Chili Honda 16:00:01 00:24:38 00:12:00
9. Rodrigues (n°3) Portugal Honda 16:00:46 00:25:23
10. Botturi (n°17) Italie Husqvarna 16:02:25 00:27:02 00:15:0


Résumé étape 6 Auto et moto

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici