Carte verte

Assurer sa moto peut coûter cher

Lorsqu’on possède une moto, il est obligatoire de la protéger par un contrat d’assurance. De nombreuses compagnies proposent ce type de service. Une assurance vous permet d’être couvert en cas d’accident ou de sinistre et donc de bénéficier de remboursements au moment de réparer ou acheter un nouveau véhicule. C’est une aide précieuse qui sert aussi pour les dommages causés à autrui sur la route.

Cependant, assurer sa moto peut revenir assez cher. En moyenne, selon une étude menée par LeLynx.fr, le coût moyen d’une assurance moto est de 470€/an. Il est donc intéressant de faire baisser ce prix, et nous allons voir ensemble comment.

Les motards de France pas tous logés à la même enseigne

Que vous habitiez à Paris ou Lyon, que vous soyez jeune ou expérimenté, le prix de votre assurance moto ne sera jamais le même. En effet, le baromètre de l’assurance moto LeLynx.fr a montré les disparités régionales qui atteignent parfois jusqu’à 34% d’écart. Alors qu’en Occitanie le prix est de 389€/an, l’Île-de-France affiche une moyenne de 588€. Même constat entre les villes : la différence est grande entre Nantes (398€) et Paris (617€) pour assurer sa moto.

Faire baisser la facture grâce aux garanties

Pour payer moins cher son assurance moto, il faut déjà faire le tri dans les garanties que l’on a souscrit. En effet, en fonction de son utilisation de la moto ou des risques les plus probables auxquels on se sent exposé, il faut ajouter ou retirer des garanties à son contrat existant.
Par exemple, si vous pensez n’avoir aucun besoin d’une garantie « prêt du guidon », mieux vaut la supprimer pour diminuer le prix de votre assurance. En revanche, une garantie qui risque de vous servir demeure intéressante puisqu’elle vous apportera un remboursement complet le moment venu.

Le bonus-malus et les formules alléchantes

Vous pouvez aussi changer de formule, et vous tourner vers les assurances temporaires ou « au kilomètre ». Cette dernière fait varier le prix que l’assuré va payer en fonction du nombre réel de kilomètres qu’il a parcourus. Les contrats temporaires (week-end, saisons) vous permettent de ne payer qu’à certains moments de l’année.

Souvenez-vous également que votre conduite va avoir un impact : moins vous avez d’accidents, plus votre coefficient bonus-malus est favorable. Celui-ci fait baisser le prix de l’assurance. Si vous êtes un excellent motard, tournez-vous vers les formules « pay how you drive » : votre expérience vous fera économiser !