Dans sa dernière newsletter, Christophe Nambotin est rassurant quant à son état de santé après son crash à Saint-Flour dimanche dernier. Christophe Nambotin avait à coeur d’honorer avec panache devant le public français ce dernier rendez-vous de l’EWC. Mission accomplie le samedi puisque l’officiel KTM remporte la journée malgré des conditions météo diluviennes. Le lendemain deux des trois spéciales étant devenues impraticables, l’organisation a décidé de faire passer les pilotes uniquement sur la Cross-Test. Après deux passages où il réalise le premier temps scratch Christophe a lourdement chuté à la réception d’un saut lors du troisième tour. Peinant à recouvrer ses esprits et moto endommagée, il lui a été impossible de continuer. En fin de journée Christophe a tout de même pu brandir haut son second trophée de champion du Monde d’enduro lors de la cérémonie de clôture organisée par ABC Communication, promoteur du championnat. Même s’il est un peu chiffonné, Christophe répondra présent à Langogne le week-end prochain pour l’avant dernière manche du championnat de France d’enduro.

Commençons par donner de tes nouvelles après ta chute. Que s’est-il passé ?

Christophe Nambotin : «J’ai fait une erreur à l’appel d’un saut en heurtant une pierre avec la roue arrière. Cela m’a fait faire un par-l’avant assez violent, je ne savais plus où j’étais. La moto est partie en tonneaux. D’ailleurs j’en profite pour préciser que mon amortisseur a été cassé à ce moment, pas avant comme le disaient certaines rumeurs. Aujourd’hui j’ai des douleurs au niveau des mains, j’espère que tout se remettra dans la semaine.»
Quel regard as-tu sur cette saison de mondial ?
CN : «On m’avait prévenu qu’un second titre est toujours plus difficile à aller chercher. Ça a été le cas, notamment à cause des nombreuses chutes que j’ai fait cette année. Je suis très heureux d’être de nouveau champion du Monde cette saison et d’ailleurs je tiens à remercier tous ceux qui sont là pour moi, qu’il s’agisse de mon team, de ma famille, d’amis ou encore de supporters !»
Vas-tu être réparé pour Langogne?
CN :
«A priori oui. Je ne sais pas si je serai dans une forme optimale mais je ferai de nouveau tout pour rester devant.»

D’après la newsletter de Christophe Nambotin, © photo Edmunds J. KTM Images

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici