Christophe Nambotin

2012 sourit à Christophe Nambotin qui vient d’accrocher la 26e édition du Trèfle Lozérien à son palmarès. Pour l’officiel KTM ce résultat a une réelle valeur et marque une étape de plus dans son ascension.

2012 sourit à Christophe Nambotin qui vient d’accrocher la 26e édition du Trèfle Lozérien à son palmarès. Un résultat qui pourrait sembler inattendu au premier abord mais qui, une fois plaidé par son auteur, prend tout son sens. Parti sans prétention le vendredi, Christophe s’est laissé prendre au jeu et à l’issue d’une belle bagarre il s’est imposé sur le fil avec trois secondes d’avance. Pour l’officiel KTM ce résultat a une réelle valeur et marque une étape de plus dans son ascension.

Qu’est-ce que cela fait de gagner la Classique des Classiques ?

Christophe NAMBOTIN : « Je suis vraiment très fier de figurer sur la liste des vainqueurs du Trèfle lozérien. C’est la classique qui fait référence et que tout enduriste qui se respecte doit avoir fait dans sa vie ! Je n’étais pas du tout venu avec cette ambition et ce résultat est plus arrivé par jeu qu’autre chose ! Pour KTM c’est aussi important de s’afficher en leader sur cette course, cela fait aussi partie de ma satisfaction d’apporter cette victoire à la marque.  »

Comment s’est déroulé ton Trèfle lozérien ?

CN : « Je suis venu en début de semaine comme de nombreux autres pilotes. Je voulais faire les choses sérieusement quand même, donc reconnaitre les spéciales. A l’issue de la première des trois journées je me suis retrouvé quatrième à une seconde du podium. C’est à ce moment que je me suis dit qu’en insistant un peu je pourrai figurer dans les trois premiers. Le soir je suis allé revoir quelques spéciales ! Le deuxième jour je passe troisième et le dernier jour j’ai fait la différence !  »

Ton planing pour les prochaines semaines ?

CN : « Le week-end du 09 juin nous serons à Neuveglise dans le Cantal pour les KTM Mania. La semaine suivante nous serons à Aiglun dans la région de Digne pour la deuxième épreuve du championnat de France. Ensuite nous aurons enfin un petit break d’une semaine avant d’enchainer sur le Grand Prix d’Italie. Finalement en revenant du Portugal je pensais pouvoir souffler un peu mais je réalise que le calendrier est assez chargé !  »

Une info Ciblekom

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici