Après les annonces inquiétantes de fin janvier, dont nous vous parlions ici, puis la rumeur de rachat et son démenti, le président de Gas Gas, Yariv Gilat, a communiqué…

« Cher collègue,

Suite à ma lettre du 22 Janvier, je tiens à vous tenir au courant de la situation de la société.

Malheureusement, le processus de restructuration prend plus de temps que prévu. Cependant, nous nous dirigeons vers un accord avec toutes les parties concernées, et j’espère conclure le tout dans les deux prochaines semaines.

En outre, et comme vous l’avez peut-être déjà entendu, nous avons nommé M. Cobi Moise comme notre nouveau directeur général, en remplacement de Ramon Puente. Nous faisons confiance à M. Moise qui a l’expérience et les capacités pour soutenir l’entreprise dans les défis à venir. Je suis sûr que dans les prochains mois, vous apprendrez à connaître M. Moise, qui s’adressera à vous directement.

Avec le soutien de M. Moise, nous allons nous focaliser sur la croissance et la stabilité, sans négliger l’amélioration du processus de vente, après-vente et pièces de rechange, la production et la chaîne d’approvisionnement.

Je tiens à saisir cette occasion pour remercier M. Puente pour le temps  qu’il a passé à la direction de la société.

Yariv Gilat, président »

3 Commentaires

  1. Vive GasGas, la moto est top manque un top pilote mondial et un peu de monnaie pour graisser les journaleux comme doivent le faire certaines marques.

  2. J’ai bien aimé la réflexion ci-dessus d’orel à propos du graissage des journaleux!!
    C’est vrai que lorsqu’on lit un essai de bécane d’enduro, on sait par avance que KTM & HUSQVARNA vont sortir vainqueurs du comparatif.
    Et quant au prix des bécanes ? Eh bien quoi de plus normal que de payer 9000€ et plus
    pour satisfaire sa passion!
    Circulez y a rien à voir !

  3. Entièrement d’accord, étant abonné à Enduro mag depuis quelques années c’est aussi ce que je déplore, victoire toujours pour le KTM et dérivés.
    Moi j’aime rouler différent et n’aime pas le feeling des suspattes et moteurs KTM (à la vitesse à laquelle je roule bien sûr). A force de casser la concurrence, il ne restera bientôt plus que des ktm à 10000 euros car ils seront les seuls.
    Qui est capable d’exploiter une moto comme un top pilote ? Il faudrait juste modérer l’extrémisme des magazines pour laisser de la place à tout le monde et faire comprendre que certaines lacunes constatées par des essayeurs ne sauteront jamais au yeux du commun des enduristes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici