Championnat du Monde de Hard Enduro

Manuel Lettenbichler enchaîne dans le championnat du Monde de Hard Enduro en s’imposant sur l’épreuve de Red Bull Abestone en Italie ce week-end. Le jeune allemand, blessé cet hiver et absent de l’ouverture en Israël, a depuis remporté trois victoires consécutives. Cette fois, il s’impose à son pote Billy Bolt et l’Espagnol Mario Roman.

Après la qualification format Straight Rhythm de samedi, c’est Bolt qui a pris la tête du peloton pour la course finale, dont le départ a été donné à 1953 mètres d’altitude à Abetone. Entre des températures élevées et un parcours difficile, la course de deux tours a proposé un sacré challenge pour tous. Bolt s’est vite placé en tête, mais après 45 minutes, Lettenbichler avait déjà passé Gomez pour se rapprocher du pilote Husqvarna. Puis au milieu du premier tour, l’Allemand a pris l’avantage. Contrôlant le rythme, Mani s’est régulièrement construit une belle avance qu’il a utilisé à son avantage au deuxième tour. Gérant superbement la course, il prend la victoire avec plus de huit minutes d’avance sur Billy Bolt, toujours en délicatesse avec son poignet, et un Mario Roman qui joue placé une nouvelle fois en montant sur le podium. De fait, ça se resserre au classement général, avec le retour devant de Mani Lettenbichler. Si nos comptes exactes, on aurait Billy Bolt devant avec 62 points, Mani à 60 et Mario Roman à 58. Chaud !

Championnat du Monde de Hard Enduro

Dernier finisher, Alfredo Gomez se rapproche petit à petit du podium, après un début de saison timide. Il devance Matthew Green, vainqueur en Junior, et Graham Jarvis, ces deux derniers ayant terminé le tour mais au-delà du temps imparti.

Le Championnat du Monde de Hard Enduro se poursuit avec la cinquième manche au Red Bull Romaniacs en Roumanie du 26 au 30 juillet.

Manuel Lettenbichler (KTM) : « Obtenir trois victoires d’affilée est une grosse surprise, je ne m’attendais pas à ce que cela arrive au début de l’année. Mais je me sens bien dans mon pilotage et ça se ressent dans mes résultats. Les organisateurs ont fait un excellent travail cette année avec la piste. C’était dur tout du long. Je pense que j’ai pris la tête après environ 45 minutes. Bien que Billy n’ait jamais été trop loin, j’ai roulé seul pendant une bonne partie de la course. Mais l’écart n’était jamais très grand, donc je devais continuer à attaquer. »

Billy Bolt (Husqvarna) : « Je gérais plutôt bien les sections difficiles, mais mon poignet me faisait mal dans les descentes, et c’était difficile de garder le rythme avec Mani. Je suis content de la deuxième place, pour être honnête. Quand il est passé, j’ai fait une petite erreur et j’ai perdu le contact avec lui. Il s’est un peu éloigné et j’ai creusé l’écart sur la troisième place, donc le dernier tour a consisté à essayer de gérer ça et de rentrer à la maison sain et sauf. »

Mario Roman (Sherco) : « J’ai eu du pain sur la planche aujourd’hui. Je suis parti assez loin derrière, en 13ème position, et j’avais beaucoup de gars à doubler pour me rapprocher de la tête. Dans le premier tour, j’ai juste essayé de rester constant et de grappiller des places. Dans le dernier tour, j’étais dans le top 5 et je me sentais fort, alors j’ai tout donné pour rattraper Alfredo et je suis arrivé troisième. »

Matthew Green (KTM) : « C’était une course folle et vraiment dure avec des sections difficiles les unes après les autres. Je me sentais bien et j’ai essayé de garder mon rythme, ce qui m’a aidé à rester fort dans le dernier tour. Je savais que Graham Jarvis était derrière moi, donc ça m’a motivé pour continuer à attaquer. Obtenir la cinquième place au classement général est incroyable. L’équipe et moi avons travaillé dur en coulisses et maintenant la dynamique est en marche. »

Championnat du Monde de Hard Enduro

Les résultats complets ici.