Morceaux choisis, et extraits de newsletter des pilotes et des managers après le round 4 du championnat de France d’enduro à Langogne (48). Les commentaires sur cette épreuve son unanimes : c’était un enduro très réussi.

Antoine Meo (E1) : «Je m’étais lancé le défi de participer au championnat de France d’enduro avec la KTM 125 EXC. C’est une moto que j’adore et qui a démontré de nombreuses fois par le passé, l’étendue de ses capacités. Samedi, j’ai mis un tour à mettre dans le rythme mais ensuite, j’ai gagné toutes les spéciales malgré les résistances de Boissière, Bourgeois et Joly. Dimanche, j’ai pris le commandement d’entrée et j’ai gagné toutes les spéciales sauf la dernière dans laquelle j’ai chuté.
Je profite de la 4e place de Marc Bourgeois pour être titré deux journées avant la fin du championnat. Je remercie une nouvelle fois tout le team KTM qui m’a accompagné tout au long de cette saison.»

Marc Bourgeois (E1) : « Cet enduro était magnifique et nous avons eu le plaisir de rouler dans un paysage incroyable. On se serait cru dans un mix entre le Canada et la Finlande ! Les spéciales étaient superbes, notamment une ligne autour du lac de Naussac. D’un point de vue sportif je suis assez satisfait, même si en seconde manche je n’étais pas devant. Samedi j’ai eu de la vitesse dès le début de journée ce qui m’a permis de prendre la tête. Je termine deuxième en ayant vendu cher ma place ! Le lendemain j’étais un peu hors sujet, fatigué mentalement, je n’étais pas dans ma course. Cela ne m’inquiète pas, c’était ma quatrième épreuve d’affilée, j’accusais un peu le coup. Je sauve malgré tout une correcte quatrième place qui me permet de passer deuxième ex-aequo au provisoire. »

Jérémy Joly (E1) : « Je suis déçu de mon samedi, que je n’ai pas bien attaqué. J’ai passé la journée à refaire mon retard, ce qui n’a pas suffi. Je passe à côté du podium de très peu. Le dimanche s’est bien mieux déroulé et j’ai été longtemps en bagarre pour la 2e place. Mais Anthony Boissière a pris l’avantage. C’était une belle journée de course, j’ai signé de bons chronos. Je suis 2e ex-aequo avec Marc Bourgeois, ce qui nous promet une finale décisive et à suspense. Là, je vais souffler un peu et recharger les batteries avant le départ pour les ISDE dimanche prochain. Ce seront mes deuxièmes « Six Jours ». Cette perspective de défendre les couleurs de l’équipe de France me motive à 200 % et j’ai bien l’intention de donner le meilleur de moi-même. »

Pierre Alexandre Renet s’impose les deux jours en E2

Pierre-Alexandre Renet (E2) : « J’ai passé un super weekend. Les organisateurs nous avaient préparé une belle épreuve et je me suis régalé. Samedi matin, j’ai mis un peu de temps avant de trouver le bon rythme mais ensuite, j’ai remporté toutes les spéciales. Dimanche j’ai été devant dès la première spéciale. Nous nous sommes bien bagarrés avec Nambot’ et Antoine pour le scratch mais je gagne les 2 jours.»

Christophe Nambotin (E3) : «Le bilan de ma chute lors de la finale du championnat du monde la semaine dernière à Saint Flour est assez lourd puisque je me suis cassé un ligament du pouce. J’ai vu le professeur Azoulai, spécialiste de la main, à Saint Etienne avant la course. Il m’a autorisé à rouler mais a souhaité m’opérer dès le lendemain. Dès lors, l’objectif du week-end était de marquer le plus de points possible pour essayer d’assurer le titre fin octobre, même si je suis toujours diminué. Les conditions de courses ont été bonnes tout le week-end même si l’épreuve était assez difficile. J’ai serré les dents face à la douleur mais j’ai réussi à remporter les deux jours. Je remercie l’équipe pour leur attention particulière tout au long du weekend.»

Christophe Nambotin sur la plus haute marche du podium E3

Mathias Bellino (E3) : «Nous avons eu une belle épreuve avec de belles spéciales, pour autant, samedi, je n’ai pas réussi à rouler à mon niveau. Je n’avais pas de bonnes sensations et je termine 3e. Dimanche matin, j’avais un meilleur feeling. J’ai attaqué plus fort et j’ai fait de très bons chronos. Je termine second et je conserve la deuxième place du championnat avec 6 points d’avance sur Albepart.»
Podium Junior

Loïc Larrieu (Junior)  : «J’ai eu du mal à reconnaître les spéciales à cause d’une douleur au genou. Du coup, lors du premier tour, j’étais un peu hésitant. J’ai retrouvé le bon rythme en fin de journée et je gagne avec 1’20 d’avance sur Kévin Rohmer. Dimanche, j’ai fait une bonne journée. J’ai gagné toutes les spéciales signant même quelques chronos dans le top 4 du scratch.»

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici