Peu de répit pour les pilotes du Championnat de France. 2 semaines seulement après l’épreuve de Sancey-Le-Grand, et une semaine après la finale du Mondial pour certains, ils doivent enchaîner avec la 4e et avant-dernière épreuve du France. Et quelle épreuve! Le Moto Club MVHL 48, déjà organisateur d’une manche en 2010, a travaillé chaque week-end durant 6 mois pour offrir aux pilotes un tracé totalement nouveau dans un décor exceptionnel. Une première boucle de 35 km les amènera à rouler sur les rives du lac de Naussac et profiter de splendides points de vue sur les gorges de l’Allier, puis ils s’élanceront sur la seconde moitié du parcours, au pied du Mont Lozère. Cette seconde partie sera plus technique et très usante avec beaucoup de pierres et du dénivelé.

Départ prévu à 8h30 dans le centre de Langogne (Point GPS N 44°723095, E 3°854017 ) pour un premier secteur de liaison d’environ 40 minutes jusqu’à la SP1 (Points GPS Départ N 44°1800, E 3°462269 – Arrivée N 44°444423, E 3°471608 ). Cette superbe ligne tracée exclusivement sur les bords du lac devrait être parcourue par les meilleurs en 9 minutes. Suivront 20 minutes de liaison jusqu’à la SP2 (Lieu-dit «Bonjour» Point GPS N 44°430564, E 3°484790), spéciale banderolée passant dans un sous-bois en dévers, avec des racines. Temps estimé : 6 minutes. Sorti de le la SP2, il restera alors 8 minutes pour rejoindre le CH1 qui est un CH fixe, au paddock. Départ pour la seconde boucle avec 16 minutes de roulage vers un CH2 sans assistance qui sera le point de départ d’une portion au rythme soutenu de 14 minutes. A l’issue de ce CH, encore 40 minutes de parcours technique pour terminer à Langogne, sur une SP3 (Point GPS N 44°424633, E 3°510603) dont le profil est similaire à la SP2. Les pilotes Elite devront boucler 3 tours et les nationaux 2.

Cette avant-dernière épreuve sera à coup sûr un tournant crucial dans le championnat. Faute d’un écart de point suffisamment grand, il est peu probable que des titres soient décernés dès ce week-end, mais les leaders auront à cœur d’enfoncer le clou afin de conserver un éventuel Joker pour la finale. Les tensions devraient se situer un cran derrière, entre les prétendants aux accessits.
Notamment dans les catégories E1 et E3, qui sont celles où la composition du podium est la plus incertaine. Si Antoine Méo et Christophe Nambotin (KTM) sont en mesure d’envisager sereinement cette fin de saison, les duels qui opposent Jérémy Joly (HM-Honda) à Marc Bourgeois (Yamaha) en E1, et Mathias Bellino (Husaberg) à Manu Albepart (Beta) en E3, vont focaliser toutes les attentions.
Suspense encore plus grand chez les filles où Géraldine Fournel (Husaberg), Juliette Berrez (Yamaha) ou Marion Gimbert (TM), peuvent encore prétendre à la victoire finale.
Chez les E2 par contre, même s’il est toujours prudent en sport mécanique de ne pas faire de prédiction trop hâtive, on voit mal comment les 3 premières positions pourraient, à la régulière, être chamboulées.
Situation similaire en Junior. Loïc Larrieu (Husaberg) a une avance de 27 points sur Kevin Rohmer (EEAT-Yamaha) et pourrait se permettre une grosse déconvenue sur une journée. Le militaire dispose lui-aussi d’une telle avance sur son coéquipier Jérémy Miroir qui devra surveiller un retour éventuel de Guillaume Gagnoud (Yamaha), à 11 points derrière.
Rendez-vous vendredi 13 septembre 18h à Langogne pour le lancement de cette 4e manche. Vous pourrez assister à cette occasion à la présentation des Equipes de France qui participeront en octobre aux ISDE.

Une info FFM, retrouvez l’actualité du championnat sur www.enduro-france.fr

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,”
    sur le site du motoclub, il est question de la spéciale 1 (en ligne) comme “interdite aux spectateurs”!
    Super pour la promotion de notre sport préféré!
    Puisque je ne suis pas le bienvenu dans ce qui s’appelle “enduro-test” en mondial…., je n’irai pas à Langogne, na.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici