AccueilA LA UNEChampionnat de France à Saint Palais : on vous dit tout

Championnat de France à Saint Palais : on vous dit tout

Samedi :

On n’en attendait pas moins d’eux, le Moto Club des 2 Gaves a encore frappé fort aujourd’hui en offrant une magnifique journée d’ouverture au Championnat de France Enduro 24MX 2016. Épargnés par la pluie, les pilotes ont bénéficié de conditions exceptionnelles et évolué sur des spéciales magnifiquement tracées, pour le plus grand plaisir du public basque venu nombreux assister au spectacle.

Et du spectacle il y en a eu. Les tenants des titres E1, E2 et E3 ont eu beaucoup de mal à faire briller leur plaque numéro 1. Parmi eux, seul Loïc Larrieu est parvenu à s’imposer aujourd’hui en E2. En E1 c’est Julien Gauthier qui s’impose au terme d’une course qu’il a superbement maitrisée. En E3, la victoire revient à Jérémy Joly, vainqueur de la quasi-totalité des spéciales du jour.

Chez les Juniors, c’est l’espagnol Kirian Mirabet qui remporte la victoire.

CATÉGORIE E1

Si Marc Bourgeois (Yamaha Outsiders) a renoué avec ses habitudes en remportant la première spéciale du jour, il a vite été repris par Julien Gauthier (Yamaha B2R), auteur d’une journée incroyable durant laquelle il a signé à plusieurs reprises les meilleurs chronos toutes catégories confondues. Le champion en titre n’a rien pu faire face aux assauts de Gauthier qui prend la première place ce soir.

Il verra même le podium lui échapper dans le dernier tour, la faute à une très belle remontée du pilote Sherco Anthony Boissiere qui améliorait ses temps au fur et à mesure que la piste se creusait, jusqu’à prendre la seconde place. Autre pilote à s’être illustré, le lozérien Romain Boucardey (Yamaha Ridercamp) a pris la roue de Julien Gauthier dès le 2ème tour et ne s’est fait rattraper par Boissiere que dans l’ultime chrono. Il prend la 3ème place à moins de 2 secondes du pilote Sherco.

Bourgeois est 4ème. Théo Bolley, le pilote TM issu du junior et qui découvre la catégorie, prend une belle 5ème place.

CLASSEMENT E1

–1/ Julien Gauthier

– 2/ Anthony Boissiere

– 3/ Romain Boucardey

CATÉGORIE E2

Malgré les absences de Christophe Nambotin et Christobal Guerrero, la catégorie E2 reste une catégorie intraitable dans laquelle la moindre petite faute peut vite entrainer de grosses conséquences au classement. C’est ce qu’a expérimenté Mathias Bellino (Husqvarna). En tête durant les deux premiers tours, il perd plus de 10 secondes en chutant dans la SP1 de la dernière boucle et voit Loïc Larrieu (Yamaha Outsiders) et Jérémy Tarroux (Sherco) lui prendre le leadership. Retard qu’il ne parviendra pas à refaire tant la vitesse de ses adversaires est importante. Loïc Larrieu offre une autre victoire à Yamaha et entame de la meilleure des façons ce championnat.

Jérémy Tarroux démarrait réellement sa saison aujourd’hui et l’on pouvait légitimement s’interroger sur sa vitesse vis-à-vis des pensionnaires d’un championnat du monde auquel il ne participe pas. Il a très vite répondu à cette question en collant à la tête de course toute la journée. Il parvient à sauver une seconde place du retour de Bellino en scratchant l’ultime spéciale du jour. Bellino complète donc le podium, il est 3ème.

CLASSEMENT E2

– 1/ Loïc Larrieu

– 2/ Jérémy Tarroux

– 3/ Mathias Bellino

CATÉGORIE E3

Il n’avait plus gouté à la victoire sur son championnat national depuis la mi-saison l’année dernière, Jérémy Joly (KTM) retrouve la première marche du podium après avoir mené une course exemplaire. Très régulier, il s’est imposé dans 7 des 9 chronos du jour et prend un ascendant psychologique sur ses adversaires. Dans l’aspiration de Jérémy Joly toute la journée, mais sans jamais parvenir à le rejoindre, Antoine Basset (KTM) n’est pas parvenu à imprimer le même rythme que lors des 2 premières manches du mondial durant lesquelles il avait tutoyé le sommet de l’élite mondiale. Malchanceux dans la dernière spéciale, il déraille et perd de nombreuses secondes ainsi que sa seconde place. Il se classe 3ème.

La seconde marche du podium revient à Romain Dumontier. Le pilote Yamaha qui évolue au sein de sa propre structure a connu un début de saison difficile et retrouve ici le sourire. On peut imaginer que ce bon résultat va relancer l’appétit du normand, et nous offrir de belles bagarres pour les journées à venir.

CLASSEMENT E3

– 1/ Jérémy Joly

– 2/ Romain Dumontier

– 3/ Antoine Basset

CATÉGORIE JUNIOR

A l’image de la saison passée, la catégorie Junior promet d’être celle la plus ouverte. A en juger par les écarts à l’arrivée (moins de 3 secondes entre les 3 premiers), il va être difficile de faire des pronostics chez les moins de 23 ans. C’est le pilote de la Sherco Academy Kirian Mirabet qui monte sur la plus haute marche du podium. En tête durant pratiquement toute la course, l’espagnol s’impose avec seulement 1,2 secondes d’avance sur le duo de militaires Anthony Geslin/David Abgrall (EEAT – Yamaha). Geslin, pilote basque qui roule à domicile ce week-end, a impressionné par sa vitesse. Il est venu arraché sa seconde place dans la toute dernière spéciale du jour en réalisant le meilleur temps des juniors dans la ligne.

Belle performance d’Hugo Blanjoue (KTM), transfuge de la catégorie Espoir qui prend la 4ème place en ayant remporté 2 chronos, de bon augure pour les journées qui vont suivre.

CLASSEMENT JUNIOR

– 1/ Kyrian Mirabet

– 2/ Anthony Geslin

– 3/ David Abgrall

CATÉGORIE FÉMININE

Chez les filles aussi, il y a eu de la bagarre. Si Juliette Berrez (Yamaha) gagne en s’imposant assez nettement à ses adversaires (elle remporte 5 spéciales sur 6), le gain de la seconde place a été plus disputé. Audrey Rossat (KTM) revenait sur le championnat de France après plusieurs années d’absence et a eu fort à faire avec la nouvelle pilote du Moto Club Lozérien, Justine Martel. Cette dernière est resté au contact d’ Audrey jusqu’à l’ultime spéciale, dans laquelle elle a fait une erreur et l’a laissé filer. Audrey finit donc seconde, Justine Martel 3ème. Au pied du podium, on retrouve la pilote Sherco Academy Valérie Roche.

CLASSEMENT FÉMININES

– 1/ Juliette Berrez

– 2/ Audrey Rossat

– 3/ Justine Martel

CATÉGORIE CONSTRUCTEUR

Chez les constructeurs. la première marque à faire monter sa moto sur le podium cette saison est celle du constructeur français Sherco. Une victoire à mettre au crédit des pilotes Anthony Boissiere et Jérémy Tarroux, respectivement second en E1 et E2.

CLASSEMENT CONSTRUCTEUR

– 1/ SHERCO

– 2/ YAMAHA

– 3/ HUSQVARNA

TROPHÉE MORACO ELITE

Meilleur performer sur la spéciale en ligne, Loïc Larrieu prend la tête du trophée MORACO Elite. Ce trophée, mis en place avec la société MORACO, fidèle partenaire du championnat, récompensera d’une prime de 1000 euros le vainqueur de ce classement à la fin de la saison.

CLASSEMENT TROPHÉE MORACO ELITE

– 1/ Loïc Larrieu

– 2/ Jérémy Tarroux

– 3/ Jérémy Joly

Dimanche

Cette deuxième journée de course à Saint-Palais aura mis à l’épreuve les capacités de réaction des bénévoles du Moto-Club des 2 Gaves . Il a plus fort la nuit dernière et le parcours a du subir quelques ajustements durant le premier tour pour pour permettre de rouler dans des conditions optimales de sécurité. Bilan, un sans-faute pour une épreuve basque qui a tenu toutes ses promesses.

Une performance saluée par Jacques Bolle, président de la Fédération Française de Motocyclisme, venu à Saint-Palais féliciter tous les artisans de ce succès, et plus globalement du succès de l’enduro français.

Entre les banderoles, la donne était différente aujourd’hui. Les pilotes ont dû composer avec un terrain glissant en début de journée et de profondes ornières. Une situation qui permet de rebattre un peu les cartes. En E1, la victoire est signée Julien Gauthier, malgré la domination de Marc Bourgeois, qui écope d’une minute de pénalité et se voit écarté du podium. Mathias Bellino prend la première place de la catégorie E2, et Jérémy Joly réalise le doublé en s’imposant une nouvelle fois aujourd’hui en E3. Idem pour Kirian Mirabet qui remporte la catégorie Junior.

-CATÉGORIE E1:

La catégorie E1 a été très chahutée aujourd’hui. Dans le premier tour, c’est Romain Boucardey (Yamaha – Ridercamp) qui surprenait tout le monde en prenant la tête de la course, laissant à distance les leaders habituels. Malheureusement, une grosse chute à l’entame du second tour aura eu raison de ses ambitions.

Il y laisse presque une minute et dégringole au classement.

Il laisse ainsi la voie libre à un Marc Bourgeois (Yamaha) revanchard après sa contre-performance d’hier. Le pilote Yamaha semble avoir retrouvé son rythme habituel et a dominé assez nettement les 2 derniers tours de course. Cependant, un pointage en retard lui vaut une minute de pénalité qui le relègue à la 5ème place.

C’est l’auvergnat Julien Gauthier (Yamaha B2R) qui en profite et s’impose une nouvelle fois aujourd’hui. Une victoire qui aurait pu lui échapper tant il a été mis sous pression par le pilote du TM Racing, Théo Bolley, qui prend la seconde place à 2 secondes seulement de lui. Le sudiste a marqué les esprits, on ne l’attendait pas si rapidement à cette position dans cette catégorie qu’il découvre. Il a fait le choix de faire l’impasse sur sa dernière opportunité de faire une saison en Junior pour s’aligner plus rapidement en Elite et prouve ce soir qu’il a eu raison.

Revenu très fort après sa chute, Romain Boucardey passe Nico Deparrois (Atomic Moto) dans l’ultime chrono et monte sur la 3ème marche du podium.

Classement championnat E1

– 1/ Julien Gauthier – 40 Pts

– 2/ Romain Boucardey – 30 Pts

– 3/ Théo Bolley – 28 Pts

-CATÉGORIE E2:

3ème hier, le pilote de chez Husqvarna Mathias Bellino partait ce matin le couteau entre les dents. Il creusait d’entrée de jeu un écart conséquent de plus de 6 secondes avec ses adversaires. Il ne fera ensuite que faire fructifier ce capital temps pour s’imposer avec 20 secondes d’avance sur son dauphin du jour, Jérémy Tarroux (Sherco). Loïc Larrieu (Yamaha-Outsiders) était moins à son aise aujourd’hui. Il prend la 3ème place mais conserve la tête du provisoire à égalité de points avec Bellino.

Tarroux est à seulement 1 point derrière eux, autant dire que les compteurs seront remis à zéro pour la seconde épreuve du championnat, qui promet déjà un suspens haletant.

Classement championnat E2

– 1/ Mathias Bellino – 35 Pts

– 2/ Loïc Larrieu – 35 Pts

– 3/ Jérémy Tarroux – 34 Pts

-CATÉGORIE E3:

Chez les E3, Jérémy Joly a visiblement retrouvé goût à la victoire. Après une saison délicate, il sort de l’ombre, offre à KTM un beau doublé et prend la tête de la catégorie des grosses cylindrées. Le tableau est idéal pour lui. Mais attention, on sait qu’ Antoine Basset (KTM) ne lui fera pas de cadeau. Ce dernier prend la seconde place aujourd’hui. Il n’a jamais été en mesure de porter d’assauts sur Joly, mais l’ardéchois a montré en tout début de saison qu’il était capable de se surpasser, on peut donc s’attendre à de très belles manches E3 pour les épreuves à venir. D’autant qu’un autre pilote est en mesure de venir se joindre à la bataille.

Troisième du jour, Romain Dumontier (Yamaha-Dumontier Racing) progresse à chaque épreuve. Il gagne en confiance et se rapproche de plus en plus des leaders. Pour preuve sa remontée dans le dernier tour à moins d’une seconde de Basset. Au provisoire, ces 2 pilotes partagent la seconde place.

Classement championnat E3

– 1/ Jérémy Joly – 40 Pts

– 2/ Antoine Basset – 32 Pts

– 2/Ex-aequo Romain Dumontier – 32 Pts

-CATÉGORIE JUNIOR:

Chez les moins de 23 ans, l’espagnol Kirian Mirabet (Sherco Academy) signe un beau doublé et devient le pilote à battre dans cette catégorie.

Derrière lui, on a assisté à un jeu de chaises musicales à la faveur, dans un premier temps, de Jérémy Miroir (Husqvarna) qui s’est montré très pressant sur Mirabet, puis des pilotes de l’armée de terre Anthony Geslin et David Abgrall. C’est finalement le pilote basque Anthony Geslin qui tire le mieux son épingle du jeu et prend la seconde place ce soir.

David Abgrall, au prix d’un exceptionnel chrono dans la dernière spéciale, passe devant Jérémy Miroir pour seulement une demi seconde. Il est 3ème.

Classement championnat Junior

– 1/ Kirian Mirabet – 40 Pts

– 2/ Anthony Geslin – 34 Pts

– 3/ David Abgrall -30 Pts

-CATÉGORIE FÉMININE:

Du coté des féminines, la course s’est jouée dans la toute dernière spéciale. Juliette Berrez (Yamaha) était alors en tête avec plus de 10 secondes d’avance. La longue spéciale en ligne a été un véritable juge de paix et c’est Audrey Rossat (KTM) qui s’en est le mieux sortie. Elle gagne la journée avec 12 secondes d’avance sur Berrez. Justine Martel (Moto Club Lozérien) monte une nouvelle fois sur le podium, elle se classe 3ème.

Classement championnat féminines

– 1/ Audrey Rossat – 37 Pts

– 1ex-aequo/ Juliette Berrez – 37 Pts

– 2/ Justine Martel – 30 Pts

-CATÉGORIE CONSTRUCTEUR:

Sherco remet le couvert aujourd’hui. Grâce aux bons résultats de Jérémy Tarroux (second E2) et Kirian Mirabet (Vainqueur Junior) la marque française remporte pour la seconde fois consécutive la catégorie constructeur. Ils se positionnent idéalement dans la course au titre avec 12 points d’avance sur leurs poursuivants.

Classement championnat Constructeur

– 1/ SHERCO – 71 Pts

– 2/ HUSQVARNA – 59 Pts

– 3/ YAMAHA – 59 Pts

-TROPHÉE MORACO ELITE :

Loïc Larrieu consolide son leadership à la tête du trophée Moraco Elite. S’il ne prend que la 3ème place du E2, il a été le plus performant dans l’exercice délicat de la spéciale en ligne. Jérémy Joly et Mathias Bellino complètent le classement.

-Classement Trophée MORACO Elite :

-1/ Loïc Larrieu – 40 Pts

-2/ Jérémy Joly (KTM) – 32 Pts

– 3/ Mathias Bellino – 28 Pts

Retrouvez l’ensemble des résultats en cliquant ici.

Il était difficile d’imaginer un meilleur lancement pour ce Championnat De France 24MX 2016. Toutes les catégories ont été disputées, l’organisation de l’épreuve était exemplaire et l’ hospitalité basque d’une générosité rare. Les guidons sont désormais braqués vers la seconde épreuve qui aura lieu les 28 et 29 Mai prochains à Chemillé-sur-Indrois (37)

Communiqué enduro-france.fr

2 Commentaires

  1. Penser à parler dans notre petit lorrain mathieu dovese qui a fait aussi un podium à Saint-Palais
    regarder les chronos dans les spéciales !
    il mérite qu’on parle de lui le gamin
    Je compte sur vous
    merci d’avance ✌✌✌

  2. Bonjours à tous, juste un petit mot pour dire que se fut un enduro magnifique mais je trouve anormal que des points de pénalité infligés furent retirés en fin de journée. Etant ancien joueur de rugby, quand tu prends un carton rouge l’arbitre ne revient jamais sur sa décision . A bon entendeur salut, qui pourra comprendra à qui voudra.Ps(je suis un petit vétéran)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


A Lire aussi

Desafio Ruta 40

Desafio Ruta 40 : la victoire pour Ricky Brabec

0
Le rallye Desafio Ruta 40 2024 disputée en Argentine a souri aux pilotes Honda, avec la victoire de Ricky Brabec devant ses coéquipiers Tosha...