Podium E2 Saint-Palais
Podium E2 Saint-Palais

La météo apocalyptique de ces derniers jours laissait imaginer le pire à la veille de cette 2e manche du championnat de France d’enduro, qui s’est déroulée à Saint-Palais (64). Paddock inondé, spéciales impraticables… la menace d’annulation a plané un bon moment le vendredi. Les organisateurs ont pris la décision de maintenir l’épreuve en l’adaptant à la situation. Adaptant le tracé, déviant des portions de spéciales, ils ont pu faire en sorte que l’épreuve se déroule quasi-normalement. Finalement, seule une spéciale a été supprimée sur les 9 chronos prévus, et le troisième tour a été réduit de moitié afin de préserver le tracé pour le second jour.
Catégorie E1
Samedi. La catégorie des petites cylindrées a offert un suspens intense. Le pilote KTM Antoine Méo, champion en titre et en tête du championnat a très mal débuté sa journée, laissant se battre en tête de course Marc Bourgeois (Yamaha) et Jérémy Joly (Honda). Habitué à signer des retours fracassants en seconde partie de course, le Dignois a tenté, en vain, de remonter le duo de tête dans le second tour. Tout le monde a cru alors que son écart de 17 secondes avec la première place à l’entame de l’ultime spéciale le condamnait à une défaite. 20 secondes, c’est l’écart que s’est alors permis de creuser Méo sur ses 2 concurrents, une performance qu’il signe au meilleur moment et qui le propulse à une place qu’il connait bien, la première. Déçu, Jérémy Joly (Honda) prend tout de même une belle seconde place à 3 secondes seulement de Méo, et précède Marc Bourgeois (Yamaha) 3e de 10 secondes.
Dimanche. Antoine Méo (KTM), piqué au vif hier par Jérémy Joly (HM-Honda) qui l’avait obligé à sortir un temps extraordinaire dans la dernière spéciale pour pouvoir l’emporter, a eu moins de difficultés aujourd’hui. Il a imposé son rythme dès les premières spéciales et fait la course en tête toute la journée. Jérémy Joly a quand à lui assis sa place de numéro 2. Il s’affirme comme un pilier de cette catégorie en dominant son plus proche rival, Marc Bourgeois (Yamaha) qui termine à près d’une minute derrière lui, à la troisième place.
Classement championnat E1:
1. Antoine Meo – 80 pt
2. Jérémy Joly – 66 pts
3. Marc Bourgeois – 60 pts
Provisoire E120130602
Catégorie E2
Samedi.  La première partie de la course a été clairement dominée par Julien Gauthier (Sherco) qui a su tenir à distance le normand Pierre-Alexandre Renet (Husaberg), sur un tracé encore propre. Changement de musique au second tour durant lequel le pilote Husaberg reprendra l’ascendant. Il s’impose avec 38 secondes d’avance. Belle performance de  Nicolas Paganon (GasGas) qui retrouve ce soir le chemin des podiums en montant sur la 3ème marche, au détriment du bidasse Antoine Basset (EEAT-Yamaha) qui lui concède presque une minute dans le dernier chrono.
Dimanche. On a cru un instant que Julien Gauthier (Sherco – Pulsion) allait aujourd’hui encore pouvoir mettre des bâtons dans les roues de Pierre-Alexandre Renet (Husaberg) lorsqu’il s’est imposé dans la première spéciale du jour. Mais le normand l’a annoncé, il apprécie ces conditions de course. Se sentant comme chez lui sur ces spéciales boueuses remplies d’ornières, il n’a laissé aucune chance au pilote Sherco qui fini derrière lui sur le podium. Antoine Basset (EEAT-Yamaha) prend sa revanche aujourd’hui sur Nicolas Paganon qui l’avait dominé hier et retrouve la troisième marche du podium.
Classement championnat E2:
1. Pierre-Alexandre Renet – 80 pts
2. Julien Gauthier – 68 pts
3. Antoine Basset – 58 pts
Provisoire E220130602
Catégorie E3

Christophe Nambotin
Christophe Nambotin

Samedi. Le duel attendu entre Christophe Nambotin (KTM) et Matthias Bellino (Husaberg) n’a pas eu lieu. Dans ces conditions très grasses qui génèrent souvent des écarts de temps importants, Christophe a été intouchable et s’impose avec plus de deux minutes d’avance sur Matthias, en gagnant toutes les spéciales du jour. Derrière eux et toujours aussi régulier, Manu Albepart (Beta) s’offre la 3e place.
Dimanche.  Difficile de trouver les mots pour qualifier la performance de Christophe Nambotin (KTM) qui a réussi encore une fois a élever son niveau de pilotage et à impressionner des spectateurs déjà tout acquis à sa cause. Il gagne toutes les spéciales du jour, relègue son dauphin Matthias Bellino (Husaberg) à plus de 2 minutes, et si l’on jette un œil aux temps des autres catégories, on constate qu’il creuse un écart de 1minutes 45 avec Antoine Méo, second meilleur temps du jour. Bellino, diminué par des blessures dont il se remet difficilement, limite la casse à la seconde place et l’on retrouve une nouvelle fois Emmanuel Albepart (Beta), sur la troisième marche
Classement championnat E3:
1. Christophe Nambotin – 80 pts
2. Emmanuel Albepart – 64 pts
3. Matthias Bellino – 64 pts
Provisoire E320130602
Catégorie Junior
En Junior aussi, la dernière spéciale aura connu un revirement de situation et un changement de leader. Kevin Rohmer (EEAT-Yamaha) a débuté sa journée en signant par deux fois le meilleur temps dans les 2 premières spéciales, bouclant le premier tour en tête de la catégorie. Avantage de courte durée, puisque Loïc Larrieu (Husaberg) reprenait le dessus dès le second tour, creusant même un écart conséquent. Les choses ont ensuite changé puisque Larrieu chutait dans l’avant-dernière spéciale, offrant un matelas de 30 secondes d’avance à Rohmer. Avance dont il ne profitera malheureusement pas. Le militaire chute dans la dernière spéciale et se bloque sous la moto. Il voit fondre son avance et offre la victoire au pilote Husaberg pour moins de 3 secondes. Nouveau venu sur le podium du Junior, qui termine sa journée juste derrière son équipier, le jeune Jérémy Miroir (EEAT-Yamaha) marque de gros points qui témoignent de sa montée en puissance dans cette catégorie.
Classement championnat Junior:
1. Loïc Larrieu – 80 pts
2. Kévin Rohmer– 59 pts
3. Jérémy Miroir – 41 pts

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici