Championnat de France à Aiglun

Meo impressionne en « 125 », Renet va mieux, Nambotin encore et toujours, Bellino intouchable tout comme Puy…

Deuxième jour de course dimanche sous le ciel bleu du midi qui a accompagné encore une fois les concurrents dans cette deuxième manche du championnat de France d’Enduro. La poussière s’est également invité, marquant les visages des pilotes à l’arrivée. Tous ont été unanimes et ont salué le travail réalisé par le moto-club Dignois qui leur a permis de rouler sur des spéciales particulièrement belles et d’un niveau technique remarquable. La SP3 notamment, avec son décor «lunaire» que l’on doit à la marne, roche très présente dans le secteur, a autant régalé les 300 concurrents que les amateurs de beaux paysages.

Catégorie E1 : Meo impressionne en 125

Nouvelle domination incontestable pour Antoine Méo (KTM) qui ne concède que les 2 premières spéciales de la journée à Rodrig Thain (HM Honda). Le dignois n’a cessé d’impressionner tous les observateurs par sa vitesse au guidon de la petite 125. Derrière eux, le mano a mano continue entre Fabien Planet (SHERCO) et Jeremy Joly (YAMAHA), et la lutte s’est encore intensifié aujourd’hui, l’écart entre eux étant inférieur à 2 secondes, à l’avantage du pilote Sherco qui prend la 3ème place.

Classement E1 : – 1/ Antoine Meo – 45:54.69– 2/ Rodrig Thain – 46:25.292 – 3/ Fabien Planet – 47:15.485

Catégorie E2 : Pierre-Alexandre Renet à son niveau

En E2, Pierre-Alexandre Renet (Husaberg) gagne enfin sa première journée de course sur le championnat de France. Après sa contre-performance d’hier, le leader du championnat du monde E2 avait à cour de se rattraper. C’est ce qu’il a fait en s’imposant dans les quatre premières spéciales de la journée, puis en assurant de bons chronos dans les suivantes. Il devance Jérémy Tarroux (KTM) de 22 secondes et on retrouve encore une fois Julien Gauthier (Kawasaki) sur le podium E2. Le pilote finlandais Juha Salminen, qui était en course pour un podium, a du abandonner sur casse mécanique.

Classement E2 : – 1/ Pierre-Alexandre Renet – 47:10.576 – 2/ Jeremy Tarroux – 47:32.769 – 3/ Julien Gauthier – 47:40.172

Catégorie E3 : Nambotin encore et toujours

On prend les mêmes en E3, catégorie qui n’a pas encore connu de grosses surprises. On peut cependant noter que Christophe Nambotin (KTM) n’a gagné « que » 7 des 9 spéciales du jour. Les 2 autres ont été partagées par Emmanuel Albepart (BETA) et Sebastien Guillaume (GasGas), respectivement second et troisième.

Classement E3 : – 1/ Christophe Nambotin – 46:24.935 – 2/ Manu Albepart – 48:09.255 – 3/ Sebastien Guillaume – 48:38.133

Catégorie Junior : Bellino intouchable

Matthias Bellino (Husaberg) a encore montré aujourd’hui qu’il était absolument intouchable dans cette catégorie Junior. Il n’a pas laissé la moindre chance à ses concurrents. Le premier d’entre eux, Kevin Rohmer (EEAT YAMAHA) se retrouve ce soir second à plus de 2 minutes. Romain Boucardey (KTM) n’aura malheureusement pas pu jouer cette seconde place, il abandonne sur chute à la 2e spéciale, touché une nouvelle fois au genou. C’est le pilote Sherco Bérenger Carrier qui monte sur son premier podium de la saison en se classant 3e.

Classement Junior : – 1/ Matthias Bellino – 46:08.259 – 2/ Kevin Rohmer–– 48:35.534 – 3/ Bérenger Carrier– 48:50.274

Catégorie Féminine : Lulu la boss

Victorieuse le samedi, devant Audrey Rossat (KTM) et Samantha Tichet (Husqvarna), la double championne du monde Ludivine Puy (Gas Gas) n’a pas eu à forcer pour s’imposer à nouveau le dimanche. Les résultats détaillés du dimanche ne sont pas encore disponibles dans cette catégorie.

Dans un mois, les 14 et 15 juillet, ce sera la ville de Chabreloche, dans le Puy-De-Dome qui accueillera la troisième manche du Championnat de France.

D’après une info www.enduro-france.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici