Camp Coker Bullet GNCC

Le Camp Coker Bullet GNCC a réussi au vétéran australien Josh Strang, qui est parvenu à faire craquer un Kailub Russell encore invaincu cette saison avant cette course. Le pilote KTM a pourtant réalisé le holeshot, mais n’est jamais parvenu à décrocher le pilote Kawasaki. Les deux hommes forts du GNCC en ce moment se sont échangés plusieurs fois le commandement, avant que Kailub ne rentre une fois de plus que Strang au stand pour ravitailler. Au dernier tour, une seconde seulement les séparait, avant que Russell ne parte à la faute, un fait inhabituel pour le multi-champion en titre ! “Josh roulait très bien sur tout le circuit et je n’arrivais à reprendre beaucoup de temps sur lui. Au dernier tour, j’avais un endroit où je pensais pouvoir porter une attaque, donc j’essayais de rester aussi près que possible de lui jusque là. On est sorti des bois, et dans un virage à gauche j’ai planté l’avant dans un appui mou et suis passé par devant la moto dans une barrière. J’ai tapé si fort que je me suis retrouvé coincé entre la barrière et la moto, avec la roue qui tourne près de ma tête. Une des chutes les plus flippantes que j’ai connu !” a déclaré Russell après la course. 

A la troisième place, on retrouve pour la seconde fois seulement de l’histoire du GNCC uen Sherco. Cette fois, il s’agit de celle de Grant Baylor, le frère de Stew, celui qui a quitté l’équipe en cours de saison pour une raison inconnu. Grant a donc pu prouver à son tour le potentiel de la machine, après que le départ de son frère ait jeté un voile sur le team FactoryOne et Sherco auprès du public américain. 

Pour les (vrais) passionnés, voici la course du Camp Coker Bullet GNCC en entier, soit plus de trois heures :