jeudi, juillet 25, 2024
AccueilA LA UNECalendrier EnduroGP 2017 : sans GP de France !

Calendrier EnduroGP 2017 : sans GP de France !

Entre les changements de catégories, de cylindrée, l’arrivée de nouveaux formats de course (type GNCC en Angleterre) et le retour d’une course dans la neige, la saison prochaine promettait déjà d’avoir une saveur particulière… Il se trouve que cette saveur aura un goût un peu amer pour les fans, privés d’un GP de France au calendrier. Visiblement, le peu de retour sur investissement d’un GP fait maintenant peur aux clubs organisateurs hexagonales, plus enclins à vouloir un France… Ainsi, le GP de France ne sera plus, comme c’était la tradition, la finale du mondial. Heureusement, les ISDE de Brive (du 28 août au 02 septembre 2017) permettront tout de même au public français de voir évoluer « en vrai » les stars de l’EGP.

Photo ABC Communication.

Calendrier 2017

25/26 Mars : GP de Finlande (Helsinki – Paijanne)

22/23 Avril : GP d’Espagne (Puerto Lumbreras)

27/28 Mai: GP d’Italie (Spoleto)

23/25 Juin : GP de Hongrie (Paradfurdo)

30 juin/02 Juillet : GP de Slovaquie (Puchov)

22/23 Juillet: GP du Portugal (Castelo Branco)

23/24 Septembre : GP du Royaume-Uni (Hawkstone Park)

7/8 Octobre : GP d’Argentine (TBA)

21/22 Octobre : GP d’Allemagne (Zschoppau)

4 Commentaires

  1. Bonjour à tous
    Le calendrier que vous diffusez comporte des erreurs les GP de Hongrie et de Slovaquie sont respectivement au 23 – 25 Juin pour la Hongrie et du 30/6 au 2 Juillet pour la Slovaquie.
    Pour la manifestation en Argentine la ville n’étant pas été confirmé à ce jour.
    Pour information, les dates officielles des épreuves de championnat du monde de moto, et cela quelque sot la discipline, sont uniquement diffusées par la FIM

    Pour la non organisation d’un GP en France je reste étonné sur votre avis qui me semble un raccourci très rapide de la cause que vous avancez.
    Il est vrai que l’organisation d’une épreuve de Championnat du monde d’Enduro GP demande énormément de travail mais guère plus qu’une épreuve FIM Europe ou qu’un Championnat de France.
    Les difficultés d’autorisations administratives, le tracé des parcours et des tests chronométrés demandant le même travail et investissement humain.
    Les retombés médiatiques et les partenaires étant très largement supérieur cela emmènent donc des rentrées d’argent très supérieur.

    Le cout ayant été forfaitisé depuis cette année les organisateurs peuvent budgétiser leur organisation sans aucune surprise.
    Les frais ayant répartis sur l’ensemble des organisations et si un solde positif apparaît en fin de saison une quote-part part sera redonné à chaque organisateur. Ce qui sera le cas pour 2016.

    Pour conclure il est très rare que la FMN organisatrice des ISDE organise la même année un EnduroGP.

    Bien sportivement
    Jean Guillaume MEILLER
    CEN – DIRECTEUR

  2. Je suis en grande partie en accord avec les propos de JG Meiller lorsqu’il déclare qu’un
    mondial n’est pas beaucoup plus difficile à organiser qu’un France.
    En effet, même parcours ; mêmes spéciales et donc mêmes autorisations à demander.
    J’en veux pour exemple le petit club de Réquista qui a organisé il y a peu, la manche
    française du Mondial à laquelle je n’ai hélas pu me rendre mais que mes copains par contre
    ont trouvée superbe.

    De fait, lorsqu’on sait que la France passe pour un pays « phare » de l’enduro au même
    titre que l’Italie, il y a là quelque chose qui me choque.

    On dit souvent que nul n’est prophète en son pays ; alors je ne voudrais pas être à la place
    d’Alain Blanchard bos d’ABC Communication, promoteur de l’EWC et de me dire que
    mon pays n’a pas été en mesure d’organiser une manche du Mondial, même si ce n’est pas
    la finale.

    Je pense aussi aux meilleurs français qui participent au France ainsi qu’au Mondial :
    Lorsque les Bellino, Larrieu et autres auront terminé le France le dimanche 1er octobre
    au soir, je leur souhaite un vol direct et rapide vers l’Argentine afin d’être vite sur place
    pour les repérages des spéciales qu’ils emprunteront le week-end suivant !!

    Par contre, pas d’accord avec Mr Meiller pour déclarer que si un pays organise les ISDE
    il ne peut la même année, organiser une manche du Mondial !!!
    Deux moto club différents ; donc deux organisations totalement séparées.

    Quant aux ISDE 2017, on peut penser que beaucoup d’enduristes passionnés, frustrés
    d’être privés du Mondial, iront se consoler à Brive.

    Je le souhaite, mais je pense à la date à laquelle cet évènement est organisé :
    Juste à la fin des vacances d’été, au moment où beaucoup sont concentrés sur la rentrée des
    classes des enfants ou sur leur propre rentrée professionnelle ?

    Mais il est vrai comme le disent les journalistes spécialisés, qu’il y a aussi un problème de fond avec l’enduro en général qui semble chercher une voie nouvelle et qu’il n’a pas encore trouvée.

  3. cher petitclaude,

    Toi qui semble bien connaître les difficultés liées à l’organisation d’un Mondial ou d’un France, je te propose de saisir ta chance et dés à présent d’aller à la rencontre du moto club le proche de chez toi, et de te vivre dans cette belle aventure.

    Tu auras ainsi la chance de voir évoluer sur ton beau territoire les plus fines gâchettes, du monde ou de France.

    Cordialement.

  4. PetitClaude, tu vas jouer au loto, bien sur gagner au moins 200 à 250 k€ et trouver entre 200 et 300 personnes pour t’aider ( je ne parle pas du dossier déposé en préfecture) pour organiser l’EWC et tu seras au top. Facile non !!!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

A Lire aussi

romaniacs jour 1

Red Bull Romaniacs 2024, jour 1 : Manuel Lettenbichler se rassure

0
Red Bull Romaniacs 2024, jour 1 et première journée dans les bois pour les forçats de l'extrême avec un parcours particulièrement dur et éprouvant,...