bassella

Après une année de pause due à la pandémie, l’une des plus grandes courses d’enduro d’Espagne, la Bassella Race (BR1), était de retour ce week-end du 11 au 13 février 2022.
Un pèlerinage annuel dans le nord de l’Espagne pour la Bassella Race 1 pour de nombreux pilotes espagnols, mais pas seulement tant cette course s’est popularisées avec les années. Un événement très populaire qui mélange différentes disciplines enduro et attire des pilotes de tous niveaux, ce qui en fait une classique pour tous les goûts, avec même cette année une catégorie de VTT.

Le programme du week-end comprenais des courses Kids, Classic et Xtreme, avantr le traditionnel cross-country du dimanche qui a attiré au fil des années des pointures comme Jonny Walker, David Knight, Christophe Nambotin (vainqueur 2019), Taddy Blazusiak, ainsi qu’une longue liste de stars espagnoles, dont Josep Garcia ces dernières années.

En extrême, c’est le tenant du titre (en 2020) Jonny Walker qui s’est de nouveau imposé, après une belle bagarre avec Mario Roman. Teodor Kabakchiev, le Bulgare, complète le podium. Mais la course la plus importante est bien le XC du dimanche, et c’est cette fois un local qui l’a emporté, en la personne de Jaume Betriu.

Après un temps moyen dans la course Xtreme de samedi, Jaume Betriu, s’est racheté avec une victoire dominante le dimanche. Le pilote WP était au dessus, réalisant un chrono de près de deux minutes plus rapide que tous les autres pour arriver avec un avantage de 5:20 à l’arrivée. « Ça a été une bonne journée. J’ai pris un bon départ et dans les premiers kilomètres, j’ai eu une bonne bataille avec Cris, Enric et Ramón », a déclaré Betriu. « Dans la zone de glace, j’ai pu dépasser Enric, même si mes bras étaient raides de l’extrême d’hier. » a déclaré le compagnon de Laia Sanz. « A mi-course, je me sentais mieux et j’ai pu augmenter mon rythme. Au deuxième tour, j’ai vu que distancé Cris (Guerrero) et j’ai attaqué plus fort. Je n’ai pas chuté et la moto a fonctionné sans problème. Je suis heureux, nous avons eu une bonne stratégie en ravitaillant après un tour et demi pour pouvoir partir à fond dès le départ. Je suis très heureux de gagner ici à la maison. »

Chris Guerreo termine second, devant le Néo-Zélandais de chez Sherco Hamish MacDonald.

Les résultats complets ici. 

Photo @nickimar