gilles claude

Gilles Claude faisait partie des cinq disparus en motoneige au Québec, dont les infos parlent en ce moment. Or, ce père de trois garçons biathlètes de haut-niveau était un des nôtres, un enduriste, comme deux autres des disparus. 

J’ai eu la chance avec Greg Eyriès (à gauche sur la photo) de partager deux randos en Bulgarie avec Gilles (à droite), avec son ami et guide là-bas Alain Duhoux (au milieu), originaire des Vosges comme lui. Je ne prétendrais pas que je le connaissais bien, mais quand on rencontrait Gilles, on était sûr de s’en souvenir. Trialiste/enduriste confirmé, il avait un penchant pour tous les sports fun et un goût prononcé pour la vie, tout simplement. Dur de penser que c’est ce goût de la vie qui la lui a fait perdre. 

Bref, je pense à sa famille et à ses amis, et je me dis que je suis content de l’avoir au moins croiser. Salut Gillou ! 

Par Richard Angot. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec son pote Alain (à droite) à la frontière grecque