Andalucia Rally 2022

L’Andalucia Rally 2022 se tenait cette semaine en Andalousie, comme son nom l’indique, donc dans l’extrême sud de l’Espagne. Adrien Van Beveren y a remporté sa première victoire au guidon de sa Monster Energy Honda, aidant ainsi le HRC à s’emparer du titre constructeur, tandis que le Championnat du Monde FIM de Rallye Tout Terrain a couronné le pilote GASGAS Sam Sunderland.

La dernière étape du Rallye d’Andalousie a été courte, 100 kilomètres seulement courus contre la montre et dans des conditions mixtes : rapides par moments mais suffisamment techniques dans d’autres, pour que des pilotes comme Kevin Benavides disent que c’était « comme de l’enduro »

« Ce n’est pas le Dakar, mais pour moi, il était très important de gagner ici en Andalousie. Je savais que Kevin Benavides allait attaquer, alors je devais rouler aussi vite que possible. Je dois dire que cette victoire va aussi à ma famille qui est ici aujourd’hui avec moi. Ils sont toujours avec moi et me soutiennent… C’est un jour très émouvant. » a déclaré Adrien Van Beverenà l’issue de cette victoire à l’Andalucia Rally 2022. « Je suis très heureux d’offrir cette première victoire à Honda, qui m’a accueilli comme une famille. Maintenant, j’attends avec impatience le prochain Dakar. »

Quelques erreurs dans l’avant-dernière étape, dont une pénalité de temps, ont privé Sam Sunderland de toute chance de terminer la saison W2RC sur un podium. Mais le pilote britannique n’avait qu’à terminer la dernière étape pour être couronné Champion du Monde FIM de Rallye-Raid 2022, et il l’a fait.

« C’était une année folle avec la victoire au Dakar, puis à Abu Dhabi », explique Sunderland, qui s’est présenté à l’avant-dernière manche au Maroc avec une blessure au poignet. « Avec le championnat en jeu, je n’avais pas d’autre choix que d’aller jusqu’au bout et mon résultat là-bas a vraiment facilité les choses pour la dernière manche.

« J’ai eu quelques coups durs hier et après cela, et sachant que monter sur le podium serait presque impossible, j’ai gardé les choses très stables. Je suis vraiment reconnaissant d’avoir l’équipe GASGAS Factory Racing derrière moi, c’était une année incroyable, et je sais que nous sommes tous impatients de célébrer celle-ci ! »

Sunderland a terminé le W2RC avec 85 points, soit 26 de plus que Ricky Brabec et 27 de plus qu’Adrien Van Beveren.

Dans la catégorie Rallye 2, Mason Klein a mené sa KTM à la victoire, d’une façon assez dominatrice. L’Américain s’est imposé au Rallye d’Andalousie alors qu’il était déjà mathématiquement assuré du titre W2RC.

Ses rivaux Romain Dumontier (Team Dumontier Racing) et Bradley Cox (BAS World KTM Racing Team) se sont battus pour le podium, le Français s’imposant.

Enfin, en Rally 3, si Amine Echiguer (Team Maroc ART) a remporté le titre FIM Rally 3, soit la catégorie ouverte aux motos d’enduro dotées de réservoirs plus grands et d’instruments de navigation, c’est bien notre Français Jeremy Miroir qui s’est imposé de façon assez impressionnante !

L’ensemble des résultats ici.