Audrey Rossat

La pilote féminine nous a envoyé son billet, après la dernière épreuve du championnat de France à Aiglun.

La pilote féminine nous a envoyé son billet, après la dernière épreuve du championnat de France à Aiglun.

« La deuxième épreuve de ce championnat de France vient de s’achever. Le moto club avait tracé 3 belles spéciales juste de quoi nous faire oublier « l’absence » de liaison… Le premier tronçon était composé majoritairement de route et l’autre partie de piste. La SP1 étant à la fin de cette première partie nous arrivions dans la spéciale pas très échauffés.

Pour la seconde partie du parcours, de la route, de la piste, 2 spéciales et, miracle, quelques kilomètres de portions techniques.

L’organisation a eu je crois des problèmes d’autorisation de dernière minute, décidément pas de chance pour ce début de championnat.

En ce qui concerne les 3 spéciales, je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ça ! Je ne pensais pas qu’il y avait cette roche noire dans la région, le paysage était vraiment magnifique. J’ai surtout été surprise le samedi au premier passage dans les spéciales, entre ce que j’imaginais au repérage et la réalité il y a eu une sacrée différence. La cross test et surtout la ligne se sont vite dégradées, quant à l’extrême alors que je la pensais par endroit glissante et bien en faite elle était agréable à rouler avec un grip d’enfer !

Le samedi, premier jour de course j’ai beaucoup de mal à prendre mes marques dans ces spéciales, ce n’est pas sur ce genre de terrain que j’ai mes préférences je ne suis pas très à l’aise mais je reste concentrée, il faut bien être un pilote polyvalent !

Je termine 2e le samedi avec une large avance sur la 3 e Samantha Tichet. Je suis satisfaite de ce résultat, j’ai commis quelques erreurs de trajectoires mais rien de très grave, physiquement je me suis sentie mieux qu’avant avec mes « nouveaux muscles » mais je sens que ce n’est pas encore ça, notamment dans les cassures et les trous.

Dimanche, la première spéciale donne le ton, depuis mon dernier passage la veille le circuit a bien changé et là ça me plaît encore moins. Impossible pour moi de rouler à mon niveau. Des ornières de poussière, des vagues et des trous le tout dans des secteurs monotraces, impossible de recouper les traces. J’ai donc accusé le coup toute la journée. Dans la ligne je perds 30 s sur mes chronos du samedi. Je me suis sortie à plusieurs reprises, mes jambes ne tenaient pas le cap dans les vagues j’avais l’impression de m’écraser à chaque impact.

En liaison le manque de technicité m’a carrément endormie, j’ai ressentie une grosse fatigue toute la journée…

La raison : je ne sais pas… 3 semaines intensives de sport, la chaleur (+30°) , les 12h de route de nuit pour venir sur l’épreuve… certainement une accumulation de tout.

J’ai assurée la journée du dimanche pour prendre de gros points, ne pas me blesser et ne pas abîmer la moto. Mission accomplie je termine 3e !

Je voudrai remercier une fois de plus Jérôme le mari d’Agathe Couture, pilote du championnat cette année qui m’a filé un gros coup de main sur les spéciales. De l’eau fraîche, des lunettes propres, les chronos, les encouragements et beaucoup de sympathie, ça fait vraiment plaisir !

Aujourd’hui je ressens une fatigue dans le genou, pas de douleur juste comme un poids… Je vais donc faire une semaine plus cool que les précédentes pour être d’attaque la semaine prochaine pour le Mondial en Italie. »

Retrouvez l’actu d’Audrey sur son blog

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici