Ce week-end la troisième des cinq épreuves du championnat de France d’enduro, qui se disputait à Sancey-le-Grand, marquait la fin de la trève estivale. Une rentrée qui a profité à Christophe Nambotin qui gagne les deux manches en E3. Fidèle à son habitude l’officiel KTM n’a pas manqué de jeter un oeil sur le classement scratch officieux, qu’il remporte le dimanche alors que moins tonique la veille il obtenait tout de même une troisième place. Ce rendez-vous lui aura toutefois permis de reprendre ses marques avant la finale du championnat du Monde qui se disputera à Saint Flour dès vendredi soir prochain. Au classement provisoire du championnat de France d’enduro Christophe creuse l’écart avec désormais 22 points d’avance.

Comment s’est passée ta rentrée entre les banderoles?
Christophe Nambotin : «La reprise a été difficile ! J’étais en bonne condition physique mais lors de la première journée j’ai vraiment manqué de tonicité. J’avais de la vitesse mais je n’étais pas très rapide dans mes déplacements sur la moto. J’ai rectifié le tir dès le lendemain et tout est allé très bien. En terme de résultat je ne pouvais pas espérer mieux, je remporte les deux journées. J’avoue que Mathias Bellino était très incisif et ça m’a aidé à m’imposer davantage de rythme pour le tenir à distance. Du coup je gagne au scratch dimanche !»
Toujours un œil sur ce fameux classement scratch ?
CN : «Oui, j’avoue ! Même si c’est un classement totalement officieux je sais que nous sommes quelques-uns à nous y intéresser. Ça me semble normal, quand on est compétiteur on a envie de gagner sur tous les tableaux ! Samedi j’ai terminé troisième de ce classement en étant un peu en retrait par rapport à Pela et Antoine. Dimanche j’étais davantage dans le bain, ça m’a permis de gagner ! C’est toujours bon pour le moral surtout avant d’aborder un rendez-vous comme la finale du mondial.»
Tu te sens prêt pour ce week-end à Saint Flour ?
CN : «Oui, je vais bien préparer ce rendez-vous. L’épreuve de Sancey est tombée au bon moment, c’est une excellente préparation. J’ai vraiment à cœur de faire une belle finale, devant le public français. A priori l’organisateur a préparé un superbe enduro, nous devrions tous prendre beaucoup de plaisir.»

La finale du championnat du Monde aura lieu le week-end prochain à Saint Flour dans le Cantal.
Photos Mat Talayssat

Retrouvez Christophe Nambotin sur sa page Facebook