Samedi prochain, les pilotes du Championnat de France d’Enduro 24MX rejoindront la Lozère pour s’aligner au départ de l’ultime rendez-vous de l’enduro français de la saison 2015.

Et pour cet évènement exceptionnel, le cadre le sera tout autant. Les pilotes évolueront autour du Lac de Naussac, et emprunteront des chemins à la croisée de la Margeride et du Val d’Allier. Ces paysages nous avaient laissé des souvenirs mémorables en 2010 et en 2013. Ces années là, c’était déjà la dynamique commune de Langogne qui avait offert l’hospitalité au Championnat de France d’ Enduro. Les membres du Moto Verte Haute Lozère 48 reprennent du service et organiseront donc le week-end prochain la finale de ce passionnant Championnat de France d’ Enduro 24MX 2015.

Au programme, une boucle inédite et des spéciales qui promettent des images à couper le souffle. Le président du MVHL, Daniel Lhermet, nous en dit un mot : « Nos bénévoles se sont mis au travail depuis le mois de Février pour proposer aux pilotes un tout nouveau tracé. Ils rouleront toujours autour du lac de Naussac, mais emprunteront également la vallée du Langouyrou, sur des chemins techniques où ils ne croiseront que très rarement le goudron. Cela a été un gros travail de débroussaillage, puis nous avons aussi construit plusieurs passerelles au niveau des passages de cours d’eau, sur une longueur cumulée de plus de 100 mètres. C’était éprouvant mais nécessaire pour conserver les très bonnes relations que nous avons avec les collectivités. Les spéciales seront très accessibles, la plus lointaine étant située à seulement 3 km du paddock, et très spectaculaires, surtout celle autour du lac de Naussac, dans laquelle les pilotes rouleront dans le sable du lac, le niveau de son eau ayant baissé ».

Bref, tout est réuni pour faire de cette finale l’événement à ne manquer sous aucun prétexte.

Le profil du parcours : (Elite : 3 tours / Nationaux : 2 tours)

Heure du premier départ : 8h30 – CH Unique

Départ – Paddock A/B – Langogne (GPS – 44°72.3097′ N / 3°85.4003’ E)

(Paddock C au camping)

Liaison

Spéciale 1(GPS – 44°73.5535′ N / 3°83.3760’ E ): sous la base nautique de Naussac – Spéciale banderolée tracée à 100% dans le sable du lac. –– Durée estimée : 6 min.

Liaison

Spéciale 2 (GPS – Départ 44°76.7511′ N / 3°76.8766’ E – Arrivée – 44°74.9191′ N / 3°85.1315’ E) : Spéciale en ligne à 80% dans le sable + 2 pierriers naturels – Durée estimée : 7 min.

Liaison

CH1 – Paddock

Liaison

CH2 – sans assistance ni ravitaillement

Liaison (CH soutenu)

CH3 – sans assistance ni ravitaillement

Liaison

Spéciale 3 – Langogne – (GPS – 44°71.3237′ N / 3°85.1315’ E): Spéciale banderolée sur herbe avec passages en sous bois. Durée estimée : 6 min.

Liaison

CH4 – paddock

 

Catégorie E1 :

Avec 20 points d’avance, Marc Bourgeois (Yamaha) s’oriente, sauf catastrophe, vers un titre de champion de France E1. Il pourrait d’ailleurs conquérir ce titre dès samedi soir en terminant devant Julien Gauthier (Yamaha-B2R). Ce dernier ne devrait pas non plus voir sa seconde place évoluer. La 3ème et dernière place du podium sera, elle, plus disputée. Trois pilotes la convoitent, Benoit Fortunato (Yamaha),actuel 3ème, Loïc Minaudier (MASH-SIMA) qui a signé son premier podium à Champagne-Mouton, et Anthony Boissiere (Moto Pulsion – Sherco) qui ne cesse de remonter dans ce classement depuis son absence à l’épreuve d’ouverture à Privas.

Catégorie E2 :

Loïc Larrieu (Sherco-Moto Pulsion) déjà titré lors de l’avant-dernière épreuve à Champagne-Mouton, c’est le duel pour la seconde place entre Romain Dumontier (Yamaha) et Nicolas Deparrois (Husqvarna-Atomic-Moto) qui animera la catégorie des mid-size. Forfait le samedi à Champagne-Mouton à cause d’une intervention chirurgicale dont il n’avait pas eu le temps de se remettre totalement, Nico Deparrois a vu le pilote Yamaha fondre sur lui au classement provisoire et le rejoindre à une stricte égalité de points.

Catégorie E3 :

Décidément cette catégorie nous aura tenu en haleine tout au long de la saison. Et il n’y a aucune raison que ça change au cours du week-end prochain. Si l’auvergnat Manu Albepart (BETA) affiche une avance de 10 points au compteur sur son premier poursuivant, Antoine Basset (MASH-SIMA), on sait que tout cela peut très vite changer dans une catégorie où ils sont 4 à pouvoir prétendre à la victoire. Parmi eux, Jérémy Joly (KTM) qui pointe seulement à 4 points derrière Basset. Blessé à Champagne-Mouton, il n’a pu rouler à la finale du championnat du monde à Réquista, et aura à cœur de réaliser une belle performance pour la dernière course de la saison. Mathias Bellino (Husqvarna) vient d’être sacré champion du monde E3, et fera tout pour remporter ces 2 journées.

Catégorie Junior :

Comme pour Loïc Larrieu en E2, le pilote de l’école de pilotage EC2M Jérémy Carpentier pourra rouler l’esprit serein à Langogne. Avec un titre déjà empoché, on ne doute pas qu’il fera le nécessaire pour s’imposer sur les berges du lac de Naussac. Il arbitrera les débats entre les candidats aux accessits. Mika Barnes (KTM) est le mieux placé d’entre eux pour prendre la place convoitée de vice-champion. Il devra pour cela contenir les assauts de Théo Bazerque (Sherco Academy) à 5 points derrière, ou encore de l’imprévisible Quentin Delhaye De Maule (TM RACING). En lice également pour le podium final, David Abgrall, qui pourra compter sur le soutien d’une équipe au grand complet. En effet l’ équipe d’enduro de l’ armée de terre EEAT-Yamaha voit le retour dans ses rangs d’Anthony Geslin, définitivement remis de sa blessure de début de saison. Associés à Jérémy Miroir et Jean-Baptiste Nicolot, ils auront toutes les cartes en main pour faire briller leurs couleurs en tête de course.

Catégorie féminine :

Beaucoup de changements dans le classement des féminines lors des 2 dernières épreuves. Ludivine Puy (BETA) et Blandine Dufrene (KTM) tour à tour écartées de la tête du classement, c’est la pilote la plus régulière du plateau, Juliette Berrez (Yamaha) qui prendra le départ de l’ultime course assise dans le fauteuil de leader. Avec 14 points d’avance, sa mission sera d’assurer les quelques points nécessaires pour ramener ce titre de championne de France.

Catégorie constructeur :

Cette catégorie nous avait habitué depuis quelques saisons à un classement quelque peu figé. C’est tout l’inverse cette année, avec un duel haletant entre Yamaha et Sherco. Léger avantage pour Yamaha qui compte 11 longueurs d’avance sur Sherco mais les points de 2 pilotes sont additionnées dans cette catégorie, cet écart pourrait donc très vite se réduire.

Après une présentation des pilotes vendredi soir à 18H, le départ de cette finale du Championnat de France d’Enduro 24MX sera donné à 8H30 samedi.

1 COMMENTAIRE

  1. Rendez-vous le 18 pour une après midi disco pour fêter l’enduro de Langogne à pradelles au restaurant Bar-ambiance !!!!
    Chez Dudul et Dudulette -Le panorama.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici